Cécile (Mariés au premier regard, M6) : « J’ai eu une montée de tension. Mon corps ne répondait plus, j’ai perdu tout contrôle... »

Cécile, candidate de Mariés au premier regard, dont le deuxième épisode est diffusé ce lundi 15 mars 2021 à partir de 21h05 sur M6, est revenue sur sa participation ainsi que sur son ressenti sur le programme. Rencontre.

Publié le lundi 15 mars 2021 à 19:01
par
Cécile (Mariés au premier regard, M6) : « J’ai eu une montée de tension. Mon corps ne répondait plus, j’ai perdu tout contrôle... »
©Capture M6 

Thibault Urrea : Avant de participer à cette nouvelle saison de Mariés au premier regard, aviez-vous des a priori sur le concept ?

Cécile : Non, pas du tout. Après avoir vu les anciennes saisons, j’ai vite compris que ce n’était pas du tout scénarisé et monté. Tout ce qui se disait sur les réseaux sociaux, je n’y prêtais pas attention. J’ai toujours été fan de ce programme. J’ai d’ailleurs, à quelques occasions, versé ma petite larme devant l’émission.

Comment les experts vous ont-ils encadrés ?

Pour mon cas, Estelle Dossin m’a suivi. On a entretenu un rapport assez fort. Pour participer à cette aventure, il faut savoir faire confiance. Elle m’a tout de suite mise en confiance et j’ai pu enlever mes barrières et ma carapace au fur et à mesure. Cela m’a permis de me lâcher et de m’exprimer sur mes ressentis. Encore aujourd’hui, je l’ai souvent au téléphone. Elle ne me lâche pas. Ma première rencontre avec elle a été très intense. Elle a réussi à m’analyser en très peu de temps. De ce fait, j’ai pu créer un lien de confiance avec elle.

« Ma première rencontre avec Estelle Dossin a été très intense »

Durant ces dernières années, vous avez choisi de vous occuper exclusivement de votre fille et de votre carrière, reléguant l’amour au second plan. N’était-ce pas possible de combiner les trois à la fois ?

Je n’avais pas de place pour un homme dans ma vie durant ces dix dernières années. Je ne dis pas que cela ne me manquait pas. J’ai eu quelques histoires, mais lorsque j’essayais de m’investir, je prenais peur. Je me compare au savon de Marseille : on croit me tenir, mais je glisse, de peur de m’attacher et de ne pouvoir gérer ma vie de maman, professionnelle et de femme. C’est pour cela que j’ai mis entre parenthèses cet aspect-là pour me concentrer sur ma fille. Elle n’a d’ailleurs pas eu une adolescence facile, du fait du manque de son papa. Par conséquent, je me suis retrouvée seule à devoir remplir le frigo. De plus, je pense que ma fille aurait fait la misère à un homme (rires). Elle a un caractère bien trempé ! Elle n’aurait pas adhéré et je n’aurais pu tout gérer.

À quoi pensiez-vous à quelques minutes de rencontrer Alain, votre mari, dans la mairie ?

Je me suis dit « Mais qu’est-ce que je fous là ! » (rires). J’ai demandé à mon père ce que j’étais en train de faire. Il m’a répondu « qu’il fallait que j’assume désormais cette expérience ». J’ai eu une montée de tension. Mon corps ne répondait plus, j’ai perdu tout contrôle. À un moment donné, on peut apercevoir que je suis livide. Mais peu après, je suis tout de même beaucoup plus souriante, car Alain m’a mise vraiment en confiance.

« Au départ, je n’ai pas du tout eu de coup de cœur pour Alain »

Qu’avez-vous ressenti la première fois que vous l’avez vu ?

Au départ, je n’ai pas du tout eu de coup de cœur pour Alain. Je le fuyais même du regard. Je regardais dans tous les sens et surtout ma fille. Il paraissait à l’aise, alors que pas du tout. Alain est un peu comme moi à ce niveau. Néanmoins, la façon dont il m’a rassurée par la suite m’a permis d’avoir une bonne énergie.

Comment se sont passés les premiers moments avec votre belle-famille ?

J’ai très bien accroché avec sa sœur et son frère. Sa maman était plus sous réserve. On a eu des échanges verbaux assez touchants et, finalement, sa mère a baissé sa garde. Cela s’est plutôt bien passé finalement.

Entre le moment où vous révélez à votre fille votre participation à l’émission et le mariage, son point de vue a drastiquement changé, n’étant pas pour ce mariage au départ. Comment avez-vous vécu ces moments ?

Il est vrai que ma fille n’a pas adhéré à ce concept au début. Elle ne comprenait pas pourquoi je participais à cette émission à mon âge. Elle disait que je n’avais pas besoin de ce programme pour trouver quelqu’un. Mais j’ai su m’imposer. Elle ne l’a pas forcément accepté, mais au fil du temps elle l’a toléré. Elle finit par m’accompagner, notamment lors du choix de la robe, mais aussi dans plusieurs autres moments. Finalement, elle a accepté mon choix. De toute façon, si elle avait été complètement hermétique à ma participation, je l’aurais tout de même fait, car j’avais décidé de vivre enfin ma vie de femme.

  ON VOUS RECOMMANDE  

M6   DIVERTISSEMENT   MARIES AU PREMIER REGARD  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 15 septembre 2021) : Les invisibles relègue Good Doctor, Philippe Etchebest plus fort que Stéphane Bern

Audiences TV prime (mercredi 15 septembre 2021) : Les invisibles relègue Good Doctor, Philippe Etchebest plus fort que Stéphane Bern

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 15 septembre 2021) : Demain nous appartient faible, C à vous et Tous en cuisine au plus haut

Audiences TV access (mercredi 15 septembre 2021) : Demain nous appartient faible, C à vous et Tous en cuisine au plus haut


INTERVIEW
Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »

Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021