Des séries et des héroïnes cultes pour les 15 ans de Téva

mardi 21 juin 2011 à 17:13 |
DR

Créée en 1996, Téva fête ses quinze ans. A cette occasion, la chaîne a décidé de célébrer les séries et les femmes. Ainsi mercredi 29 juin, pas moins de huit séries, ayant des femmes pour personnages principaux, seront mises à l’honneur lors d’une soirée spéciale.

A 20h35, les téléspectateurs pourront découvrir un documentaire inédit sur les séries qui ont fait le succès de la chaîne, intitulé Des séries et des femmes : 15 ans de séries Téva . La chaîne permettra ensuite aux fans du genre de voir ou revoir les pilotes de huit séries, entre 21h et 2h20

A commencer par Drop Dead Diva, mélangeant le genre judiciaire et la comédie. Cette série a pour héroïne une jeune bimbo, qui après sa mort se retrouve dans le corps d’une femme en surpoids et brillante avocate.

Les téléspectateurs passeront ensuite un moment avec les femmes au foyer de Wisteria Lane (Desperate Housewives) ; avec Nurse Jackie, l’infirmière toxicomane ; avec Sydney Bristow, l’espionne trahie (Alias) ; puis iront à Cougar Town, avec Courteney Cox. Avant de retrouver les quatre fashion victimes de Sex and the City ; Ally McBeal et Belle, l’héroïne de Journal d’une call-girl.

SERIES TV    ALIAS    DESPERATE HOUSEWIVES    SEX AND THE CITY    TEVA    ALLY MCBEAL    JOURNAL INTIME D’UNE CALL GIRL    DROP DEAD DIVA    COUGAR TOWN    NURSE JACKIE   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Avis de recherche, Le Jeu de la vérité... les émissions cultes de Patrick Sabatier rediffusées pour la 1ere fois à la TV

2 - Tomer Sisley sur la fin de Balthazar sur TF1 : « Je n’aurais pas aimé faire la saison de trop »

3 - Frank Delay (2Be3) : pourquoi il a refusé de faire Danse avec les stars sur TF1


INTERVIEWS

# Dembo Camilo (Ici tout commence, TF1) : « Souleymane ne va pas retenter de récupérer Deva »

# Elsa Esnoult (Les mystères de l’amour, TMC) : « Fanny va pardonner John pour sa relation avec Gabriella »

# Frédérique (Les Reines de la route, 6ter) : « Je ne me suis pas amusée à me faire passer pour quelqu’un d’autre »