Fabrice (Pékin Express 2019) : « Avec Briac, on a réussi à faire peur aux autres candidats »

Ce jeudi 29 août 2019, M6 diffuse un nouveau numéro de Pekin Express. Fabrice, membre du duo d’inconnus avec Briac, est revenu sur son aventure pour Toutelatélé. Notamment, il a abordé son alchimie avec son binôme et son statut si particulier auprès des autres candidats.

Publié le jeudi 29 août 2019 à 19:19
par
Fabrice (Pékin Express 2019) : « Avec Briac, on a réussi à faire peur aux autres candidats »
©Capture M6 

Andy Andrian : Pourquoi avez-vous choisi de participer à l’aventure Pékin Express ?

Fabrice : Pour moi, c’est un véritable rêve. Je m’étais inscrit une première fois en 2008. Au dernier moment, mon binôme de l’époque a dû déclarer forfait. Puis, pour mes 50 ans, j’ai eu une année sabbatique où j’ai beaucoup voyagé. Après dix ans d’attente, j’ai décidé de me lancer dans Pékin Express. C’était un vrai challenge pour moi.

Avez-vous eu des appréhensions quant au bon déroulement de l’aventure ?

Il n’y avait pas vraiment d’appréhensions. Je suis un grand joueur et je profite de la vie. Donc, je suis toujours partant pour ce genre d’aventure.

Comment avez-vous réagi au moment de découvrir votre binôme ?

Pour moi, l’identité de mon binôme n’avait pas réellement d’importance. Qu’il s’agisse d’un homme, d’une femme, d’un jeune ou d’un vieux, je voulais surtout être avec une personne respectueuse. Je ne souhaitais pas participer aux côtés de quelqu’un de grossier au mauvais caractère. Au final, la découverte de Briac est une vraie surprise. Certes, au début on était aux antipodes, mais j’aime laisser sa chance à tout le monde.

Comment avez-vous fait pour tisser rapidement des liens solides malgré votre différence d’âge et de tempérament ?

Dès le début, on a essayé de se compléter. Ensemble, on a toujours privilégié le dialogue, car si on ne se parlait pas on allait droit vers l’échec. Entre nous, il y a eu un respect mutuel et notre duo a fini par bien fonctionner. Depuis la fin l’aventure, on est toujours en contact même si la vie a fait que nous ayons des chemins séparés.

« Je ne souhaitais pas participer aux côtés de quelqu’un de grossier au mauvais caractère »

Plusieurs candidats vous considèrent comme le duo le plus redoutable de Pékin Express, comment expliquez-vous ce ressenti chez vos concurrents ?

Il y avait une grande « positive attitude » dans notre binôme. On n’était jamais dans le conflit et surtout, on a essayé d’exclure toutes énergies négatives pour garder seulement les bonnes choses. Aussi, on a beaucoup serré les dents et on a su gérer avec efficacité les moments de récupération. Grâce à tout ça, on a été performants et on a réussi à faire peur aux autres candidats.

Quel duo avez-vous le plus redouté ?

Comme dirait Briac ’on est les meilleurs et on a peur de personne’. Ça peut paraître prétentieux, mais dans une compétition on ne peut pas se permettre de montrer ses faiblesses aux autres. C’est une chose que l’on assume tous les deux même si on garde un profond respect pour chaque binôme.

Avec quels binômes êtes-vous parvenus à créer des affinités ?

Personnellement, je me suis très bien entendu avec Martine et Fabienne. Mais je garde dans mon cœur Thomas et Mathieu. D’ailleurs, ils m’ont fait l’honneur de m’inviter à leur mariage respectif. Nous sommes devenus de vrais amis et en cas de coup dur, je sais que je peux compter sur eux, car je suis comme un membre de leur famille.

Dans le numéro de ce jeudi 29 août, vous partez à la découverte de la Colombie et la ville de Carthagène des Indes, que retenez-vous de cet endroit ?

On a été gâtés, car c’est une ville exceptionnelle. C’est beau avec de nombreuses couleurs. Il y a un petit côté « Miami » et c’est un endroit « sexy ». Concernant la Colombie, j’invite tout le monde à découvrir ce pays avec son identité particulière qui ne laisse pas indifférent.

« On est les meilleurs et on a peur de personne »

Plusieurs fois, Briac a tenté de jouer les entremetteurs afin de changer votre statut de célibataire, avez-vous apprécié cette démarche ?

Avec le recul, c’était comique. En réalité, je n’ai pas vraiment besoin de Briac pour séduire. Mais c’était drôle car il a vraiment voulu m’aider. On en a beaucoup joué en étant toujours très respectueux. Malgré la barrière des langues, on a réussi à dialoguer avec la langue universelle du cœur.

Quelle a été votre réaction en découvrant les images devant votre écran ?

Même si parfois je suis un peu dans le ridicule, je n’ai aucun regret, car je n’ai pas triché. Du côté de mes proches, j’ai eu de bons retours et je n’ai pas à me plaindre de cela. Tout de même, je reste surpris de me voir à l’écran.

Quel bilan tirez-vous de votre participation à Pékin Express ?

J’ai eu une année difficile sur le plan professionnel et sentimental, de ce fait j’appréhende un peu la fin de la diffusion. Même si j’ai eu un peu de mal à gérer la médiatisation engendrée par Pékin Express, je suis reconnaissant d’avoir eu la chance de participer à ce jeu. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont permis de faire partie de l’émission.

  ON VOUS RECOMMANDE  

M6   PEKIN EXPRESS   DIVERTISSEMENT  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (samedi 11 juillet 2020) : Fort Boyard survole le bêtisier de TF1, Mongeville et Magellan en résistance

Audiences TV prime (samedi 11 juillet 2020) : Fort Boyard survole le bêtisier de TF1, Mongeville et Magellan en résistance

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (samedi 11 juillet 2020) : N’oubliez pas les paroles devant 50’ inside, Stéphane Plaza s’accroche

Audiences TV access (samedi 11 juillet 2020) : N’oubliez pas les paroles devant 50’ inside, Stéphane Plaza s’accroche


INTERVIEW
Marie-Ange Casalta (Enquête d’Action) : « Le personnel de santé est la nouvelle cible des terroristes »

Marie-Ange Casalta (Enquête d’Action) : « Le personnel de santé est la nouvelle cible des terroristes »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020