Grégory Ascher (L’Équipe d’Estelle, Super Bowl LV 2021) : « Les Américains sont forts pour accentuer leurs points positifs »

Pour la première fois, L’Équipe diffuse ce dimanche 7 février 2021 la finale du Super Bowl LV mettant aux prises les Buccaneers de Tampa Bay aux Chiefs de Kansas City. Grégory Ascher revient sur cette soirée événement.

Publié le dimanche 7 février 2021 à 14:33
par
Grégory Ascher (L’Équipe d’Estelle, Super Bowl LV 2021) : « Les Américains sont forts pour accentuer leurs points positifs »
©Pierre Lahalle / L’Equipe 

Joshua Daguenet : Après le groupe M6 et TF1 ces deux dernières années, L’Équipe a récupéré les droits du Super Bowl. Vous attendiez-vous, un jour, à présenter en clair le rendez-vous sportif le plus suivi de la planète ?

Grégory Ascher : Pas du tout, mais je l’espérais, j’en rêvais ! Ce n’est pas quelque chose que j’imaginais possible. Dans mon parcours, il y a plein de choses que je croyais irréalisables et que j’ai pu faire. C’est un sport que j’aime depuis toujours, je n’ai pas loupé cet événement depuis plus de trente ans. M’en retrouver aux commandes est incroyable !

Plus de 20 000 spectateurs assisteront à la rencontre à l’instar de l’Open d’Australie de tennis qui accueille aussi du public. C’est aussi une soirée placée sous le signe de l’espoir pour les téléspectateurs français...

J’ai envie de croire que oui, les États-Unis ont réagi de manière différente et chaque décision est prise par l’État, car c’est un système fédéraliste. Il y a des spectateurs depuis le début des play-offs alors qu’ils ont fait 98% de la saison à huis clos. Des soignants ont d’ailleurs été invités pour les remercier de leurs efforts.

Quels moments des précédentes finales vous restent en mémoire ?

Cela me rappelle déjà des soirées étudiantes mémorables, avec mes amis on regardait ça en dégustant des burgers et des hot-dog. Je revois également la performance incroyable de Michael Jackson à la mi-temps [en 1993, ndlr]. J’ai aussi le souvenir de mes premiers Super Bowl avec Joe Montana, le plus grand quarterback et la plus grande star de l’époque. En 2017, je n’oublierai pas les Eagles de Philadelphie qui l’emportent, mon équipe de cœur. Je me rappelle avoir été hagard avant de partir à la radio.

« Le Super Bowl me rappelle des soirées étudiantes mémorables »

Il se murmure que Daft Punk pourrait accompagner The Weeknd à la mi-temps...

Les rumeurs sont de plus en plus importantes à ce sujet... Ce serait un « cocorico » et une première que des artistes français participent.

Entre des artistes engagés du même côté politiquement et la première femme arbitre présente au Super Bowl, il y a de nombreux symboles qui ne trompent pas alors que Joe Biden a été récemment investi...

Je pense que c’est beaucoup dû au hasard. Je suis ravi qu’une femme vienne au Super Bowl, mais ce qui importe, c’est la compétence de cette arbitre. Cela étant les Américains sont forts pour accentuer leurs points positifs.

En France, l’arbitre Stéphanie Frappart a d’ailleurs été désignée par l’Équipe comme la personnalité la plus importante du football français...

Il y a une juste remise à niveau entre les hommes et les femmes. J’ai autant vibré pour l’équipe féminine de handball, pour les exploits de personnalités comme Marie-José Pérec, Amélie Mauresmo, Laure Manaudou... C’est la direction à suivre. Tant mieux si les symboles sont positifs, tout ce qui peut être source d’espoir, de positivisme et d’avancée sont bons à prendre.

Après la saison de NFL qui est arrivée en septembre dernier et les PPV de la WWE [principale fédération de catch américain, ndlr], L’Équipe américanise son contenu. Peut-on s’attendre à voir de la NBA ou du hockey sur glace prochainement ?

C’est une histoire de droits. Les sports s’achètent par période quand ils arrivent à expiration. Je ne suis pas au cœur des process de droit, Jérôme Saporito et son équipe en sont chargés. Je n’ai pas d’information dessus, mais je trouve qu’on a bien fait d’aller sur de la NFL. Les gens se prennent au jeu une fois qu’on leur a bien expliqué les règles. Cette saison, on a vu que des matchs serrés.

« Tout ce qui est source d’espoir est bon à prendre »

Quelle suite pour le football américain sur L’Equipe à l’issue de cette finale ?

Les droits ont été achetés pour trois ou quatre ans, donc nous verrons le Super Bowl pour au moins trois ans sur la chaîne. L’essai de le mettre en télé - car cela avait commencé sur L’Equipe.fr - a été très concluant. Tout le monde est content.

L’Équipe d’Estelle a connu quelques changements ces derniers mois. Pour votre part, pensez-vous conserver ce rôle d’animateur joker ?

Je suis très heureux de travailler sur la chaîne, travailler aux côtés d’Estelle Denis et y être chroniqueur deux à trois fois par semaine. Avec ma matinale le matin sur RTL2, mes journées sont bien remplies. De plus, L’Euro va arriver, donc de nombreuses émissions seront proposées.

Quel est votre pour cette finale du Superbowl 2021 ?

Le sens de l’histoire verrait Tom Brady et les Buccaneers, mais le sens du sportif penche pour les Chiefs...

  ON VOUS RECOMMANDE  

SPORT   L’EQUIPE  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 18 octobre 2021) : L’amour est dans le pré relègue Marine Delterme et TF1, Grâce à Dieu déçoit France 2

Audiences TV prime (lundi 18 octobre 2021) : L’amour est dans le pré relègue Marine Delterme et TF1, Grâce à Dieu déçoit France 2


INTERVIEW
Laure Guibert (Les Mystères de l’amour) : « Béné est incapable de choisir entre José et Jimmy »

Laure Guibert (Les Mystères de l’amour) : « Béné est incapable de choisir entre José et Jimmy »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021