Hubert Benhamdine (Un si grand soleil) : « J’aimerais que Christophe se console dans les bras de Claire »

Hubert Benhamdine campe Christophe dans Un si grand soleil. Le mari de Johanna vient de découvrir la trahison de son épouse, devenue la maîtresse de son propre meilleur ami, Ludo.

Publié le dimanche 19 janvier 2020 à 19:04
par
Hubert Benhamdine (Un si grand soleil) : « J’aimerais que Christophe se console dans les bras de Claire »
©Captures France 2 

Joshua Daguenet : Vous avez intégré le feuilleton de France 2 il y a maintenant six mois. Quel bilan en tirez-vous ?

Hubert Benhamdine : Je suis ravi de cette expérience. Je ne connaissais pas bien la série avant de l’intégrer et j’ai pu regarder pas mal de choses avant d’arriver sur les premières séquences. J’ai été agréablement surpris par sa qualité visuelle car elle est très bien filmée. La direction artistique travaille en permanence et elle est vigilante aux moindres détails. Un si grand soleil est une grosse machine avec quatre équipes tournant tous les jours. Pour un acteur, c’est génial de rencontrer autant de réalisateurs talentueux.

Dans les récents épisodes d’Un si grand soleil, Christophe n’était pas loin d’envoyer son épouse à la mort en la dénonçant à Nathalie. Est-ce un choix que vous comprenez ?

Mon travail est de ne jamais juger mon personnage, mais comprendre ses choix pour les incarner avec le plus de sincérité possible. D’un point de vue humain, je n’aurais pas agi comme Christophe, mais dans le contexte de l’histoire et compte-tenu des coups du sort en cascade, je trouve le trajet de son aventure intéressant. Ce personnage était bien sous tout rapport et sa vie a complètement basculé. Il en ressort quelqu’un de profondément modifié.

Lors de votre arrivée, saviez-vous que l’intrigue de base allait se prolonger sur une telle durée ?

Pas du tout. Au départ, Christophe aurait déjà dû quitter la série selon ce qui était imaginé lors de mon arrivée. J’ai eu la chance que la production ait changé d’avis pour continuer à faire exister ce personnage. L’une des richesses de cette série est son évolution en temps réel. Les scénaristes agissent à la lumière de ce qu’ils voient.

« Christophe aurait déjà dû quitter Un si grand soleil »

Ludo et Johanna envisagent de partir ensemble, une humiliation que ne peut pas laisser passer Christophe. Cela signifie-t-il que le triangle amoureux va se poursuivre ?

Je ne suis pas dans le secret des Dieux à ce niveau-là. Je sais simplement que cette intrigue va reprendre, car tous les trois, nous ne sommes pas arrivés au bout de nos aventures.

Dans les bras de quelle femme Christophe pourrait rebondir si son histoire avec Johanna venait à s’achever définitivement ?

Sur la série, l’ambiance est excellente, donc nous aimons travailler les uns avec les autres. Il y a donc beaucoup d’acteurs avec qui j’aimerais tourner. Vu les contacts de Christophe jusqu’à présent, j’aimerais bien qu’il soit consolé par Claire (rires). C’est une question de cohérence car Christophe a essentiellement eu affaire à sa femme et Ludo.

Craignez-vous que la santé fragile de votre personnage puisse lui être fatale à moyen / long terme ?

Ce qui est amusant dans cette série est de vivre dans l’incertitude de ce qu’il adviendra de notre personnage. Effectivement j’y pense, mais comme tous les acteurs, car les scénaristes eux-mêmes ignorent ce qui va se passer. On sait bien que l’évolution d’une série peut passer par la disparition d’un personnage. Pour ma part, je n’y pense pas trop car cela reste une formidable aventure et je souhaite la vivre à fond sans penser à la fin. Je préfère regarder le fait que ce nouvel état d’esprit va me permettre de créer un personnage particulier qui va avoir sa couleur à lui. Pour un acteur, c’est un gros plus.

Vous avez récemment participé au jeu de Cyril Féraud, Personne n’y avait pensé, aux côtés d’Aurore Delplace (Johanna). Quels sont vos rapports avec votre principale partenaire de jeu ?

Avec Aurore, nous sommes amis. Elle est quelqu’un de très positif, de très agréable et qui rigole tout le temps. Nous nous sommes très vite trouvés. Aurore et moi aimons beaucoup travailler ensemble : professionnellement, nous nous comprenons facilement.

« La case commissariat pend au nez de Christophe ! »

Quels sont les comédiens / personnages d’Un si grand soleil avec qui vous aimeriez tourner ?

Je souhaiterais travailler avec le personnage de Lucille, Naïma [Rodric, ndlr]. J’aime beaucoup son jeu. Fred Bianconi aussi, [interprète de Virgile, ndlr] car j’avais tourné avec lui dans d’autres projets et cela me ferait plaisir de le retrouver. Je pense aussi à Yvon Back, [interprète du commissaire Becker, ndlr] que j’apprécie et qui est très drôle. Quelque chose me dit que cela va bientôt arriver car cela me pend au nez de passer par la « case » commissariat !

Votre personnage va s’éloigner un certain temps des écrans. Quel sera votre programme en attendant le retour de Christophe ?

Je passe des castings : c’est le lot quotidien d’un acteur. Cela exige des jours de préparation pour parfois dix minutes de casting. J’essaie de communiquer sur les réseaux sociaux, envoyer des candidatures, être en contact avec les directeurs de casting, les productions. Je vais bientôt me rendre au festival de Luchon avec Un si grand soleil. Et puis je ne m’ennuie pas car je dirige une compagnie de théâtre avec ma compagne : « L’enfant bleu ». Elle est basée en Ardèche. Notre particularité est de créer des activités interactives : des escape-game, des aventures-spectacles dans lesquelles le public se retrouve dans des environnements grandeur nature s’apparentant à des jeux de rôle.

En 2016, dans Clem, votre personnage, trentenaire, avait une relation cachée avec une adolescente. Avec le recul, ce rôle fut-il l’un des plus délicats que vous ayez eu à jouer ?

C’était délicat sur le papier de se projeter sur le personnage et sur cette histoire. Néanmoins, tout a été facilité par le réalisateur et la personnalité de ma camarade de jeu, Léa [Lopez, ndlr], très mature pour son âge. Au début, j’étais dans mes petits souliers car ce n’est pas évident quand on joue le plus âgé des deux. Je marchais sur des œufs. Ce rôle était compliqué, en effet, mais encore une fois, j’aime les défis dans ce métier. À l’époque, j’ai eu beaucoup de retours positifs.

  ON VOUS RECOMMANDE  

FRANCE 2   SERIES TV   UN SI GRAND SOLEIL  

RESTEZ CHEZ VOUS


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mercredi 8 avril 2020) : Vivre sans eux leader, La carte aux trésors revient timidement, Top Chef et Burger Quiz impressionnent

Audiences TV Prime (mercredi 8 avril 2020) : Vivre sans eux leader, La carte aux trésors revient timidement, Top Chef et Burger Quiz impressionnent

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mercredi 8 avril 2020) : Sept à Huit en chute libre, N’oubliez pas les paroles trois fois plus suivi que TF1

Audiences TV Access (mercredi 8 avril 2020) : Sept à Huit en chute libre, N’oubliez pas les paroles trois fois plus suivi que TF1


INTERVIEW
Messaoud Benterki : « Le retour de L’Equipe du soir était nécessaire et utile »

Messaoud Benterki : « Le retour de L’Equipe du soir était nécessaire et utile »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020