Kristofer, maestro éliminé de N’oubliez pas les paroles : « J’avais beaucoup de pression, mais je n’ai aucun regret »

Ce mardi 26 avril 2022, Kristofer s’est incliné dans N’oubliez pas les paroles sur France 2, après 39 victoires et 309 000 euros de gain. Le septième plus grand maestro du jeu revient sur sa défaite pour Toutelatele.

Publié le mardi 26 avril 2022 à 19:43
par
Kristofer, maestro éliminé de N’oubliez pas les paroles : « J’avais beaucoup de pression, mais je n’ai aucun regret »
©Capture France 2 

Valentin Delepaul : Comment expliquez-vous votre défaite face à Caroline après être devenu le septième plus grand maestro de N’oubliez pas les paroles ?

Kristofer : Je n’avais pas la coupe de « La Tribu de Dana » sur le thème à 50 points, car c’était loin dans la chanson. Je ne pense pas que ce soit une question de fatigue ou de stress même si je dois admettre que c’était la fin de la journée de tournage. Concernant Caroline, je savais qu’elle avait étudié beaucoup de chansons. Mais je n’ai aucun regret, car elle mérite totalement sa victoire.

Étiez-vous fatigué lors de cette dernière journée de tournage ?

J’étais un peu fatigué, mais j’avais bien mangé et je m’étais bien reposé. J’avais beaucoup de pression et une fois le cap des 300 000 euros dépassé, je l’ai un peu relâchée. Mais, dès que je suis arrivé dans le jeu, la pression était déjà très présente. Concernant la « même chanson », avec « For me Formidable » de Charles Aznavour, je n’ai pas pu la chanter, mais je la connaissais. Elle était dans ma liste des 750 chansons que je connaissais par cœur.

« Je n’ai aucun regret, Caroline mérite totalement sa victoire »

Avez-vous des regrets après cette défaite ?

Non, quand je suis arrivé au palier des 300 000 euros, je venais de dépasser Jérémy qui était un candidat très fort. Je me suis dit, c’est énorme ce qu’il se passe. Après, j’aurais aimé dépasser Hervé, mais c’est déjà quelque chose d’incroyable. Je savais que ça allait être très compliqué de dépasser les autres grands maestros. Je n’ai aucun regret, j’ai eu mes trois voyages, j’ai pu présenter l’émission à la place de Nagui. J’ai pu faire tout ce que je voulais faire.

Comment a réagi Nagui à la suite de votre défaite ?

Hors antenne, je suis retourné sur le plateau pour lui dire au revoir. Il a été très bienveillant et gentil en disant que j’avais fait un beau parcours. Il était fier de moi. Cela a été très vite, car c’était la fin de la journée de l’émission. Depuis, on s’échange quelques messages. Il me soutient beaucoup et me donne des conseils par rapport aux nombreux messages que je reçois sur les réseaux sociaux.

« Nagui est fier de moi (…) Il me soutient beaucoup et me donne des conseils »

Vous repartez avec 309 000 euros après 39 victoires, auriez-vous imaginé un tel parcours dans N’oubliez pas les paroles ?

Pas du tout, je ne m’attendais pas à aller aussi loin dans le jeu. Quand j’ai dépassé la barre des 300 000 euros, pour moi c’était impossible. Je ne m’attendais tellement pas à aller jusque-là. À chaque fois que je dépassais un grand maestro, je n’en revenais pas, car j’ai bien suivi leurs parcours. Plus je dépassais les candidats, plus je montais dans le classement, et c’est ça qui me fascinait le plus.

Quel est le moment le plus fort pour vous au sein de l’émission ?

Il y en a eu beaucoup, mais le moment où je gagne 100 000 euros, car j’étais au téléphone avec ma maman quelques minutes avant. Mon entrée dans les Masters et quand je présente l’émission à la place de Nagui ont également été des moments forts pour moi tout comme quand je gagne le micro d’argent. À chaque émission, il y a eu des moments très forts. Mais, mon entrée dans les Masters a été le plus marquant parce que même Nagui n’en revenait pas.

« Je ne m’attendais pas à aller aussi loin dans le jeu »

Vous serez à la rentrée prochaine dans les Masters, ce qui était un objectif pour vous. Comment allez-vous vous préparer ?

Pour le moment, je me concentre sur mes examens qui vont bientôt arriver. Mais, après je vais reprendre les playlists et suivre les émissions en étudiant encore plus. Je vais essayer d’élargir mon panel de chansons que je connais par cœur parce que je vais affronter des candidats assez forts ayant un grand niveau. Je pense que mon été va être consacré à cela.

Sur les réseaux sociaux, vous êtes apparus proches de deux anciennes maestros, Héloïse et Alessandra. Quelles sont vos relations avec les maestros de l’émission ?

Il y a quelques années, j’étais venu dans le public et j’ai rencontré Renaud (4e plus grand maestro, ndlr). On communique sur les réseaux sociaux et il est très bienveillant avec moi. Il m’a donné plein de conseils sur comment cela se passe en plateau. Concernant Alessandra, je l’ai rencontrée sur un casting et on étudie ensemble. On a même révisé en visio pendant les confinements. Je ne connaissais pas Héloïse, elle m’a contacté, car elle a vu que je parlais d’elle. On est devenu très pote et elle est venue me voir en Belgique pour voir mon entrée dans les Masters. Héloïse et Alessandra ont regardé l’émission avec moi et sont restées quelques jours à Liège. C’est génial, je ne m’attendais pas du tout à ça.

« Mon été va être consacré aux révisions pour les Masters »

Craignez-vous qu’on vous reproche ce côté survolté sur les réseaux sociaux notamment ?

Au début, je craignais cela et plus le temps passe, plus je me dis que les gens adorent ce côté-là. Ils s’attachent à moi et à ma personnalité, ce qui me fait sortir du lot. J’avais peur qu’on me reproche de prendre trop de place, mais pas du tout. C’est cela qui me démarque des autres.

Comment vivez-vous cette médiatisation ?

Je ne m’attendais absolument pas à ce que cela prenne une ampleur pareille. J’ai des journalistes qui me contactent tous les jours, je fais beaucoup de radio et de télé aussi. J’ai appris aussi que le jeu faisait des records d’audiences, je ne m’attendais tellement pas à ça. Je ne réalise pas et maintenant j’ai plus peur de cet après-élimination car on est dans une machine infernale où je suis très sollicité.

« Les gens s’attachent à moi et à ma personnalité, ce qui me fait sortir du lot »

Quels sont vos projets avec vos 309 000 euros ?

Je vais finir mes études en janvier, car il me reste mon mémoire et mes stages. Après, j’aimerais faire des stages en télévision et des chroniques à la radio. Avec mes gains, je vais certainement acheter plusieurs appartements et investir dans l’immobilier. Je souhaite également me faire plaisir comme voyager ou aller au restaurant avec ma famille.

FRANCE 2   NAGUI   DIVERTISSEMENT   N’OUBLIEZ PAS LES PAROLES !  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (jeudi 19 mai 2022) : HPI (TF1) puissante leader, Top Gun (M6) résiste, Elise Lucet faible sur France 2

Audiences TV prime (jeudi 19 mai 2022) : HPI (TF1) puissante leader, Top Gun (M6) résiste, Elise Lucet faible sur France 2


INTERVIEW
Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »

Louvia Bachelier (La faute à Rousseau, France 2) : « Pour devenir Zoé, on a calmé le jeu avec la production de Demain nous appartient »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022