L’Arène de France : mission remplie pour Stéphane Bern ?

Publié le mercredi 11 octobre 2006 à 01:03
par
L’Arène de France : mission remplie pour Stéphane Bern ?
©F2/B.Barbereau 

Arrivé sur le service public en septembre dernier, Stéphane Bern a succèdé au légendaire Ca se discute de Jean-Luc Delarue et ses 2,6 millions de téléspectateurs en moyenne (27% part de marché). Tout droit sorti de l’imagination de l’animateur, L’arène de France est présenté comme un talk-show autour de deux débats de société offrant « un feu d’artifice d’éloquence ». Si les résultats d’audience sont pour l’instant concluants, le nouveau programme est critiqué pour son côté caricatural, ce qui n’est pas sans poser problème à France 2 qui a récemment « procédé à des ajustements ».

Après le départ de Ca se discute de la case hebdomadaire, la chaîne publique avait de quoi s’inquiéter concernant ses secondes parties de soirée du mercredi soir, plébiscitées par le public depuis plus de 10 ans. A la surprise générale, c’est la nouvelle recrue venue de Canal + Stéphane Bern (20h10 pétantes), qui hérite de cette plage horaire alors qu’on l’attendait à la place laissée vacante par Thierry Ardisson, après avoir convaincu les dirigeants de la chaîne cryptée de le laisser s’éclipser malgré son contrat toujours en cours. Dans sa nouvelle arène, il propose chaque semaine deux débats, où des invités soutenus par des avocats s’affichent « pour » ou « contre » une question commune, telle que : « Faut-il régulariser tous les sans-papiers ? ». Selon l’animateur qui s’illustre dans un nouveau rôle de médiateur, L’arène de France est avant tout une bonne occasion de « divertir le public, tout en faisant avancer la discussion ».

Et le public suit ! Dans un premier numéro agité, L’arène de France réunit plus de 2 millions de téléspectateurs, soit 29,4% de part de marché et se révèle prête à rivaliser avec la concurrence. Et pour cause, la série Juste cause diffusée sur TF1 peine à s’imposer face au nouveau talk-show de France 2. Après avoir réalisé des audiences comparables lors de leur premier duel (29,4% de part de marché pour l’arène contre 30,3% en moyenne sur les deux épisodes de Juste cause), le programme animé par Stéphane Bern tente progressivement d’égaler son concurrent, avec une pointe à 27,3% de part de marché le mercredi 4 octobre contre 30,2% en moyenne sur Juste cause. Irrité par la rivalité régulière de France 2 dans ce créneau horaire, TF1 compte détrôner le « fou du roi » en programmant dès le 25 octobre son succès de l’été : Preuve à l’appui. Arrivée à l’antenne le 15 juillet dernier, cette série policière diffusée tous les samedis en seconde partie de soirée, a réuni en moyenne plus de 4 millions de téléspectateurs, soit 36,5% de part de marché cet été.

Dans un tout autre registre que Ca se discute, L’Arène de France - qui s’inspire quelque peu des talk-shows de Christophe Dechavanne tels Ciel mon mardi, Comme un lundi, Du Fer dans les Epinards... - tente de séduire un public similaire en espérant faire avancer le débat. Si l’émission remplit son contrat en terme d’audience, il soulève néanmoins des mouvements d’indignation de la part de nombreux téléspectateurs. Surpris de la venue d’un tel programme sur le service public, ils dénoncent essentiellement le caractère racoleur des débats - La société est-elle devenue pornographique ? - et des invités parfois trop provocants, à l’image de Christian Vanneste, député UMP jugé antérieurement pour injures à caractère homophobe participant au débat « Faut-il donner tous les droits aux homos ? ». Pour la presse et bon nombre d’internautes, L’arène de France tend à décrédibiliser le service public.

Préoccupée par ces attaques, France 2 n’envisage pas pour autant la suppression du programme. Confortée par les résultats d’audience, la chaîne a procédé à quelques ajustements : « Les invités sont moins nombreux et plus légitimes, et nous laisserons plus de place aux questions sérieuses. » a déclaré la directrice des magazines de France 2, Patricia Boutinard-Rouelle, au quotidien 20 minutes. Ainsi le mercredi 11 octobre, l’invité « fil rouge » Michel Serres débattra aux cotés des « pour » et « contre » sur les questions suivantes : « Les sportifs font-ils encore rêver ? » et « La dictature de la beauté est-elle dangereuse ? »

Mais L’arène de France n’a pas définitivement enterré Ca se discute. En effet, d’ici la fin de l’année, Stéphane Bern laissera sa place une fois par mois à Jean-Luc Delarue pour une soirée spéciale Ca se discute jour après jour. Le nouvel animateur de Toute une histoire sur France 2 reviendra chaque mois sur la grille de programme du mercredi soir avec deux numéros successifs de Ca se discute jour après jour proposé dans une « formule renouvelée », et Ca se discute.

  ON VOUS RECOMMANDE  

FRANCE 2   AUDIENCES TV   STEPHANE BERN  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 8 mars 2021) : Je te promets plonge avec Les rivières pourpres, Mariés au premier regard au plus bas

Audiences TV prime (lundi 8 mars 2021) : Je te promets plonge avec Les rivières pourpres, Mariés au premier regard au plus bas

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 1er mars 2021) : Les Marseillais à la dérive, TPMP menace Quotidien, DNA rattrape NOPLP

Audiences TV access (lundi 1er mars 2021) : Les Marseillais à la dérive, TPMP menace Quotidien, DNA rattrape NOPLP


INTERVIEW
Téïlo Azaïs (Un si grand soleil) : « Enzo et Kira ne partageront pas une relation amoureuse »

Téïlo Azaïs (Un si grand soleil) : « Enzo et Kira ne partageront pas une relation amoureuse »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021