Laurent Luyat

mardi 24 octobre 2006 à 01:35 |
F3/J.Knaub

A 39 ans, Laurent Luyat est l’une des valeurs montantes du service public. France Télévisions lui confie la présentation de la plupart des grands événements sportifs (Roland Garros, jeux Olympiques...), de Stade 2 de janvier 2004 à août 2005 et surtout de A chacun région son match sur France 3. Parallèlement, Laurent Luyat sévit sur Europe 1 depuis plus de 5 ans. A l’heure où France Télévisions se mobilise pour la retransmission des 8èmes de Finale de la Coupe de la Ligue, Toutelatele.com est parti à la rencontre de celui qui a l’habitude de jongler avec les matchs...

Thibaut Le Breton : France Télévisions diffuse les matchs de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue. Quel est votre rôle dans A chaque région, son match ?

Laurent Luyat : Je donne le coup d’envoi de la soirée, j’interviens à la mi-temps et je reviens sur les matchs en fin de rencontres... Je m’occupe de l’habillage de cette soirée qui est une véritable réussite. Pour moi, c’est vraiment le rôle du service public de proposer aux téléspectateurs les matchs de leurs équipes favorites. En plus, il y a un savoir-faire et un déploiement de forces qui sont fantastiques. Je suis toujours épaté par les commentateurs et les techniciens qui sont au point dès la fin des matchs pour présenter les résumés.

Thibaut Le Breton : Animer A chaque région, son match, cela vous rappelle quelque peu la présentation du journal des Alpes ?

Laurent Luyat : Tout à fait. Je viens de la province, je déteste le parisianisme et je ne vais jamais dans les soirées... Je pense que c’est un avantage dans ce métier, ça permet de mieux comprendre ce que les gens aiment ou n’aiment pas. Je me sens provincial parce que je suis grenoblois. J’y suis resté trente ans avant de venir à Paris. J’ai passé 5 ans de ma carrière à France 3 Grenoble, où j’ai présenté le journal pendant 2 ans avec plaisir.

Thibaut Le Breton : Vous animez des multiplex de football sur Europe 1. Quelles sont les qualités exigées pour mener à bien ce concept ?

Laurent Luyat : Le multiplex est une mécanique, on a une dizaine de matchs à suivre et il faut être très attentif. Le roulement est très important, et on doit rester concentré. Je forme un duo avec mon acolyte d’Europe 1, on joue un peu sur « le papy et le gamin » et les auditeurs ont l’air d’apprécier puisqu’on reçoit énormément de SMS et d’emails du monde entier. On est d’ailleurs en tête le samedi soir, assez largement devant RTL et RMC.

Thibaut Le Breton : Cela vous demande beaucoup de préparation en amont ?

Laurent Luyat : Il faut bien connaître les équipes, les joueurs... C’est aussi pour ça que je suis dans mon élément pour animer la Coupe de la Ligue, toutes ces équipes je les connais par cœur. C’est la complémentarité entré télé et radio.

Thibaut Le Breton : Sur quel media, prenez-vous le plus de plaisir ?

Laurent Luyat : Disons que la télé reste ma passion avant tout, parce qu’il y a d’avantage d’adrénaline avec l’image. D’autant que j’ai la chance de ne faire que des émissions en direct, et c’est ce qu’il y a de mieux. Vous ne pouvez pas vous planter ! Mais la radio est aussi un plaisir. C’est différent, il n’y a pas cette image qu’on renvoie en radio, donc on est forcément un peu plus détendu.

Thibaut Le Breton : Vous avez présenté Stade 2 pendant une saison et co-présenté l’émission avec François Brabant pendant la seconde. Quelle était la raison de votre éviction de la présentation ?

Laurent Luyat : Face aux nouveaux challenges de l’époque avec notamment l’image du foot sur Canal+ sport, Daniel Bilalian a pensé que Gérard (Holtz, ndlr), qui avait une carrière plus longue que la mienne, pouvait faire davantage l’affaire que moi. C’est un choix, c’est tout.


Thibaut Le Breton : Vous étiez très apprécié des internautes notamment du forum de France 2 qui ont réclamé votre retour. Aimeriez-vous reconquérir le siège de présentateur de l’émission ?

Laurent Luyat : Lorsque je suis parti de Stade 2, j’avais encore envie de présenter l’émission... Mais je pense qu’il ne faut pas s’installer éternellement dans chaque poste que l’on occupe. Je pouvais certainement encore la présenter 2 ou 3 ans de plus. On sortait d’une excellente saison et l’audience était bonne. Maintenant, la refaire... pourquoi pas, mais j’aime beaucoup Gérard, je n’ai pas envie de prendre sa place et je ne fais rien pour. Simplement, je pense que l’émission doit évoluer, et si je reviens un jour sur Stade 2, j’aimerais présenter une émission peut-être un peu plus modernisée.

Thibaut Le Breton : Souhaiteriez-vous animer un autre type de programme que le sport ?

Laurent Luyat : Présenter le journal régional m’a permis de toucher à l’information générale. J’ai beaucoup appris au cours de ces 2 ans. De la même manière, mon année passée sur la chaîne « Régions » m’a donné l’opportunité de travailler l’interview. Dans les 20 prochaines années, l’objectif serait de faire un divertissement, soit un talk show... ou bien le retour des vraies variétés, avec un public.

Thibaut Le Breton : Avez-vous une référence particulière dans le domaine ?

Laurent Luyat : Quand j’avais 6 ou 7 ans, j’étais fasciné par les décors psychédéliques et les paillettes des émissions de variétés de Guy Lux, genre Ring Parade... Le public qui hurlait dans la salle quand il y avait Claude François ! Les émissions comme celles des Carpentier ou de Drucker, c’était sympa. Mais pour l’instant, les variétés n’ont pas tellement la côte.

Thibaut Le Breton : Quel évènement sportif vous a laissé le meilleur souvenir ?

Laurent Luyat : Il y en a 2 qui sont indissociables : les Jeux Olympiques d’été de Sydney en 2000 et d’Athènes en 2004 et les JO d’hiver. Et je suis obligé de citer Roland Garros où chaque année le plaisir est renouvelé, même si ça fait 6 ans que je couvre l’évènement. Se trouver sur cette terrasse avec Cédric Pioline, passer 15 jours avec les téléspectateurs dans l’après midi au retour du printemps, Roland Garros est toujours un bonheur...

Thibaut Le Breton : De quelle équipe ou joueur vous sentez-vous le plus proche ?

Laurent Luyat : En tant que grenoblois, je soutiens mon équipe. A chaque fois que Grenoble marque, j’essaye de me contenir, alors je frappe assez violemment dans le dos de mon acolyte, ce qui me permet de me ressaisir et de rester neutre à l’antenne. Mais mon idole tous sports confondus, c’est John McEnroe. Depuis toujours, c’est l’un des joueurs qui m’a le plus fasciné.

Thibaut Le Breton : Vous animez des évènements sportifs spécifiques sur France Télévisions tels que les Jeux Olympiques ou Roland Garros, quels sont les prochains évènements que vous couvrirez pour la chaîne ?

Laurent Luyat : Je serais à Roland Garros, et au Tour de France pour Village Départ en tant qu’animateur, toujours au contact du public, ce que j’adore. On revient en janvier avec A chaque région, son match pour la Coupe de France. Je couvrirais peut-être les championnats du monde de ski en février 2006, mais cela reste à confirmer, nous sommes en discussion avec Daniel Bilalian. Et puis, il y a la nuit du Superbowl en janvier prochain. Pour notre première diffusion l’année dernière, nous avons eu une très bonne audience sur toute la nuit. Il faut qu’on soit didactiques sur ce sport, pour pouvoir s’adresser à un large public et pas seulement à ceux qui pratiquent le foot américain ou les spécialistes.

Suivez Laurent Luyat
dans les Coulisses de la Coupe de la Ligue

FRANCE 2   FRANCE 3   SPORT  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)

Audiences TV prime (mercredi 29 juin 2022) : Faux-semblants (France 2) s’impose face à Doc (TF1), Stéphane Bern résiste avec Le village préféré des Français (France 3)


INTERVIEW
Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »

Olivier Valverde (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Alban n’est pas un manipulateur ou un pervers, il est très sincère avec Béné, Cathy et Béatrice »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022