N’oubliez pas les paroles et poussez la chansonnette en famille

Publié le vendredi 24 décembre 2010 à 14:15
par
N’oubliez pas les paroles et poussez la chansonnette en famille
©Dujardin 

Chaque jour de la semaine sur France 2, Nagui propose aux Français de chanter devant leur poste de télévision dans N’oubliez pas les paroles. Créé en décembre 2007, ce jeu, adapté de l’émission américaine Don’t forget the lyrics, séduit 2.4 millions de téléspectateurs, soit 12% du public.

La participation des candidats ne se limite pas à un simple karaoké. Ils poussent la chansonnette, certes, mais dans l’objectif de trouver les paroles manquantes. Pour cela, le candidat a, face à lui, différents thèmes au choix et une échelle de gains allant de 250 à 100 000 euros. Plus la somme est importante, plus il y a de mots à trouver dans la chanson. Plus précisément, deux mots rapportent 250 euros tandis que sept mots permettent au candidat de rafler la mise. Et malgré les trois jokers offerts, ce n’est jamais simple si on en croit le peu de candidats qui ont décroché le gain maximum.

Alors, pour s’entrainer avant de tenter sa chance sur le plateau de Nagui, les amateurs peuvent désormais jouer chez eux avec le jeu officiel, adapté par Dujardin, propriété du groupe TF1 depuis 2007. Fort du succès des jeux TV édités par TF1 Games, le groupe a décidé d’utiliser les mêmes recettes pour les programmes des chaînes concurrentes en passant par sa filiale Dujardin. Ainsi, Des chiffres et des Lettres, Motus, deux autres jeux phares de France Télévisions, ont eu droit à des nouvelles éditions cette année.

Rien qu’en regardant la boite du jeu, les inconditionnels de N’oubliez pas les paroles se retrouveront immerger dans leur émission préférée. Le micro en main, Nagui, tout sourire, invite les joueurs à se détendre avec le « jeu officiel ». Sont annoncés « près de 100 chansons françaises classées en 10 thèmes, un cache pour révéler les mots un à un » et plus fort encore « un système de révélation en 3D ». Entendez par là des « lunettes révélatrices », soit un genre de masque en carton permettant de lire les mots cachés sur un fond rouge.

À l’ouverture de la boite, on peut découvrir 48 fiches avec les paroles de chansons (recto verso, soit 96 chansons), 2 fiches vierges dans le cas où le joueur ait probablement envie de jouer avec ses tubes préférés, 5 échelles des gains en carton robuste, 5 ardoises effaçables façon Z’amours, des jetons jokers, 5 marqueurs plutôt ingénieux puisqu’ils comportent une brosse pour effacer sur leur bouchon, un cache en plastique pour glisser la fiche et ainsi dévoiler les différents avec un système de tirette, et enfin les fameuses « lunettes révélatrices ». N’oubliez pas de détacher les 5 minuscules jetons en carton, car le risque de les retrouver au fond de la poubelle est évident. Leur utilité ? Savoir où l’on en est sur l’échelle des gains.

Avant de commencer la partie, il est bon de rappeler que, comme dans la version télé, le candidat dispose de trois jokers : les 3 phrases (il choisit la bonne entre les trois), les 2 mots (on choisit deux mots sui seront dévoilés dans les paroles manquantes) et le chanteur de secours. Pour ce dernier, on ne demandera pas à tata ou pépé de pousser la chansonnette comme dans l’émission. Ici, le joueur aura le droit de regarder l’ardoise d’un adversaire pour voir sa réponse.


Car là est l’une des principales différences avec la version télé. Une différence qui a un but louable : faire jouer tout le monde autour de la table ! En effet, ici, tous les participants peuvent jouer et progresser en même temps grâce à leur ardoise. Tour à tour, chacun va choisir son thème (Rock, Grand classique, Pop, Amour, Années 60, 70, 80, 90 et 2000) parmi ceux restants, et une des deux chansons proposées sur la fiche sélectionnée. Tous les joueurs présents pourront jouer leur joker au moment désiré pour éviter de chuter de l’échelle de gains. En effet, afin de se retrouver seul autour de la table au bout de quelques tours, il a été décidé qu’à la moindre erreur, le malheureux candidat descendait d’un niveau sur son échelle de gains en s’arrêtant toutefois à un des paliers si celui-ci a déjà été franchi. Tout le monde est maintenant rassuré ! Le jeu peut commencer.

La partie s’achève donc au bout de neuf chansons, une fois que les thèmes proposés ont été épuisés. Le premier joueur ayant atteint les 50 000 euros va pouvoir s’essayer à « la chanson à 100 000 euros ». Comme à la télévision, il lui est bien sûr possible de « partir » et ainsi conserver alors ses 50 000 euros virtuels pour voir si un autre fera mieux. S’il la tente, les autres joueurs vont choisir collectivement la chanson avec laquelle il jouera. Il trouve les sept mots manquants, il remporte la mise. Dans le cas contraire, il retombe au palier à 20 000 euros. Dans ce cas-là, le gagnant est celui qui sera placé le plus haut sur l’échelle des gains.

Ce qui fait essentiellement l’intérêt du jeu sont les fiches chansons. Voici un aperçu des interprètes et des titres proposés sur les fiches :
Julien Clerc (Femmes je vous aime) et Herbert Léonard (Pour le plaisir) dans la catégorie « Amour » ; Georges Brassens (Les copains d’abord) et France Gall (Les sucettes) dans la catégorie « Grand classique » ; Claude François (Cette année-là) et Yannick (Ces soirées-là) dans la catégorie « Chanson pop » ; trust (Antisocial) et Louise Attaque (Ton invitation) dans la catégorie « Rock » ; Adamo (Vous permettez Monsieur) et Dalida (J’attendrai) dans la catégorie « Années 60 » ; Michel Fugain (La fête) et Michel Polnareff (Lettre à France) pour les « Années 70 » ; Patrick Kaas (Mademoiselle chante le bleues » et le générique de la série culte Arnold & Willy dans les « Années 80 » ; Pascal Obispo (Tombé pour elle) et Liane Foly (Au fur et à mesure) pour les « Années 90 » ; Corneille (Parce qu’on vient de loin) et Indochine (J’ai demandé à la lune) pour les « Années 2000 ». Quant aux chansons à 100 000 euros, elles pourront se jouer sur Dave, C.Jérôme ou encore Claude François.

Avec 96 chansons proposées, un inconditionnel de Julien Clerc aura de grandes chances d’être le plus fort. Pas moins de 14 titres du chanteur de charme sont proposés. Plus de fiches chansons, un répertoire plus varié, et des thèmes plus « fun » auraient cependant été la bienvenue.

Mais inutile de bouder son plaisir, le jeu de société N’oubliez pas les paroles dispose de plusieurs atouts pour un prix des plus raisonnable (24.90 prix indicatif). Les éléments ont été intelligemment conçus afin que tout le monde puisse jouer simultanément, et la règle a été adaptée, ce qui permet de bonnes parties de franches rigolades que l’on soit chanteur amateur (histoire de briller en famille) ou non (histoire de faire rire toute la famille)...

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

FRANCE 2   MERCHANDISING   NAGUI   DIVERTISSEMENT   N’OUBLIEZ PAS LES PAROLES !  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mardi 30 novembre 2021) : Plus belle la vie déçoit avec les LR, Koh-Lanta (TF1) écrase le final de Sauver Lisa (M6)

Audiences TV prime (mardi 30 novembre 2021) : Plus belle la vie déçoit avec les LR, Koh-Lanta (TF1) écrase le final de Sauver Lisa (M6)


INTERVIEW
Kjel Bennett (Plus belle la vie) : « Bilal et Ambre ? On ne peut pas vraiment savoir s’ils sont en couple ! »

Kjel Bennett (Plus belle la vie) : « Bilal et Ambre ? On ne peut pas vraiment savoir s’ils sont en couple ! »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021