Top Chef 5 > Tartare au goût brûlé et maquereau ont eu raison de Marjorie

lundi 3 février 2014 à 23:59 |

Stéphane Rotenberg sur M6

Dans ce nouvel épisode de « Top Chef 2014 », les dix nouveaux candidats découvrent que quatre anciens intègrent l’aventure. Et dès la première épreuve, Stéphane Rotenberg annonce que c’est le duel entre les deux « équipes ». Trois anciens vont affronter trois nouveaux. L’équipe perdante ira directement en épreuve sous pression et perdra l’un des siens.

La première épreuve est bien connue des inconditionnels. « Dans le noir » permet de reconnaitre à l’aveugle un plat de Jean-François Piège pour pouvoir le reproduire à l’identique. Anne-Cécile, Thibault et Jérémy vont défendre les « nouveaux », Alexis, Pierre et Noémie, les « anciens ». Ils doivent reproduire au mieux la paëlla revisitée par le chef Piège. Les cerveaux en ébullition, les nouveaux semblent peu déstabilisés même s’ils hésitent entre le homard ou la langoustine.

« Les nouveaux, c’est des tueurs ! » s’exclame le chef Piège devant les capacités de reconnaissance des candidats de cette nouvelle cuvée. Au cours de l’épreuve, il vient annoncer aux équipes qu’il y a certaines erreurs. Alexis peut donc , à son tour, se rendre de la boite noire pour 3 minutes. Même privilège pour Jérémy. Puis, un candidat n’ayant pas participé à l’épreuve a le droit de voir le plat dix secondes pour aider ses camarades sur le dressage. Mais la vue vient sérieusement semer le doute dans les équipes.

Thierry Marx et Jean-François Piège dégustent le plat des deux équipes. En comparant le résultat, les nouveaux sont aux anges. « Ça manque un peu d’élégance » clament les Chefs. Les anciens semblent déçus en voyant le plat original. « Ça manque de cohérence » pour Marx même si les chefs semblent préférer ce plat au goût. « J’aurais pu m’identifier sur les deux assiettes, ça se joue à pas grand-chose » clame Piège. Mais le couteau laisse dévoiler la lame orange aux anciens. Une « claque » pour eux.

Latifa, Alexis, Pierre et Noémie participent à une épreuve éliminatoire. En une heure, ils doivent faire d’un simple plat de pâtes un plat gastronomique. Latifa a décidé de « faire au pif », Noémie ne connait pas non plus les proportions. Mais au beau milieu de leur préparation, Stéphane Rotenberg vient les interrompre. Il annonce quelque chose qui va bouleverser l’épreuve en cours.

Le chef Constant lance un défi aux cuisiniers : réaliser une sauce béarnaise en dix minutes. La meilleure offrira au candidat sa place assurée dans la suite de l’émission sans même poursuivre son plat de pâtes. « C’est ce qu’on apprend au CAP » tient à préciser le Chef. Chez Noémie et Alexis, des défauts sont perceptibles. Latifa était la « mieux partie de tous », mais n’a pas fini. La sauce de Pierre est la « plus parfaite ». Sans ambigüité, il est qualifié pour la suite du concours.

Pierre qualifié, Noémie, Latifa et Alexis restent en danger. Et entre temps, la pâte de Noémie a quelque peu séché. De quoi sérieusement agacer la jeune fille. De son côté, Latifa, au plus mal avec sa pâte, est au bord de l’abandon. Ses camarades la remotivent et elle décide de recommencer à zéro à dix minutes de la fin. Noémie estime « avoir travaillé comme une dégueulasse ». Alexis, quant à lui, est épuisé.


À la dégustation, les chefs sont étonnés même s’il n’y a pas de coup de cœur. « Une assiette a proposé l’audace qui fait que... » annonce Thierry Marx. Il s’agit des pâtes d’Alexis. Noémie remporte la mise sur Latifa. « Très visuel, mais manque de goût » aura été la critique principale du plat de pâtes de Latifa qui est ainsi éliminée de la compétition.

Direction le Petit Palais, dans l’un des plus beaux musées de la Capitale, où se retrouvent les candidats encore en lice. L’épreuve consiste à réaliser un « plat monochrome ». Et il s’agit d’un nouveau duel anciens contre nouveaux qui va voir le départ d’un des membres de l’équipe perdante. Alexis & Marjorie rivalisent sur du vert, Pierre & Steven sur du rouge et Noémie & Julien, du jaune. Reste que ces deux derniers ne pourront rien faire. Seuls les commis vont devoir cuisiner, des commis qui ont un sens artistique dans leur métier : Cristina Cordula, Paolo Calia, Sophie Edelstein et Emmanuel Layan.

Faire une œuvre d’art dans l’assiette est l’objectif. Noémie, fan de Cristina Cordula, est aux anges de la guider sur la découpe du poulet. De son côté, Paolo semble vouloir n’en faire qu’à sa tête avec les gnocchis. C’est tout aussi mouvementé avec Julien en compagnie de Sophie et Emmanuel. Ce dernier a trop poivré le plat. À la dégustation, l’assiette de Marjorie laisse bouche bée certains chefs : « Mon, mais c’est quoi ça ! » lâche Ghislaine perturbée par cet « art moderne ».

Les critiques fusent : « Trop relevé... trop sec... » Les chefs décident de donner un point à Pierre dans le duel rouge, car le plat « est goûteux ». Julien, quant à lui, décroche un point avec Emmanuel et Sophie. Le plat de Noémie était trop cuit et n’avait pas de sauce. Enfin, Ghislaine note le « loupé anthologique » sur la gelée d’Alexis, mais lui offre un point. Les nouveaux filent donc en épreuve de la dernière chance.

Les nouveaux candidats sont invités à sublimer le maquereau. Steven en profite pour donner quelques tuyaux amicaux à Julien. Mais très vite, Stéphane Rotenberg vient interrompre les cuisiniers en pleine préparation. En effet, le Chef Marx propose un défi : revisiter, en 20 minutes, un Tartare de bœuf. Ce sera l’occasion de se qualifier directement pour la suite du concours sans revenir sur le fameux maquereau. Marjorie mise sur un assemblage de goût pour faire la différence. Le benjamin Jordan « n’en a jamais fait de sa vie. »

Mohamed, qui admire Thierry Marx, mise sur un Tartare « terre et mer » pour plaire au chef qui n’aime pas trop la viande : « Ca passe ou ça casse ! » en déduit le jeune homme. Marx déguste chacun des dix Tartares, et il ne semble guère apprécier celui de Marjorie qui lui rétorque que le « brûlé » est volontaire. Thibaut, quant à lui, est hors sujet. Le chef semble quelque peu agacé. Le Tartare entre terre et mer a emballé Marx qui qualifie Mohamed sans hésitation.

Pour les autres, retour sur le maquereau. Jordan est terriblement déçu par son plat. Il est temps pour les chefs de passer à la dégustation. Des bonnes surprises sont signalées comme le plat « intelligent et malin » de Jean-Edern et l’assiette de Steven, « que j’aurais presque pu servir dans mon restaurant » souligne le chef Piège. De leur côté, Marjorie et Jennifer sont en ballottage. Gustativement les deux plats étaient équivalents, mais visuellement celui de Marjorie n’était pas à la hauteur. La Québécoise est donc éliminée : « C’est un échec pour moi . »

M6   REAL TV   TOP CHEF  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Les reines du shopping : la chute de Cristina Cordula, pourquoi elle est dans le viseur de M6 ?

2 - NRJ12 : le retour explosif des Anges, Shanna Kress et Maddy Burciaga triomphent

3 - Le Reste du monde Ibiza (spoiler) : Simon Castaldi insulte Nicolo, Chani prête à exploser sur W9


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022