Un condamné à mort s’est échappé (Arte) : une histoire vraie pour François Leterrier à la prison Montluc à Lyon ?

lundi 25 juillet 2022 à 18:53 |
Capture Arte

Ce lundi 25 juillet 2022 à 20h55, Arte diffusera Un condamné à mort s’est échappé. Le film, réalisé en 1956 par Robert Bresson, a été inspiré par la véritable histoire du lieutenant André Devigny, un résistant arrêté par la Gestapo en 1943.

Une semaine après avoir misé sur Fatale, Arte continuera de parier sur du cinéma ce lundi 25 juillet 2022 pour occuper ses téléspectateurs en première partie de soirée. Dès 20h55, la chaîne franco-allemande diffusera Un condamné à mort s’est échappé .

L’histoire se base à Lyon. En pleine Seconde Guerre mondiale, le lieutenant Fontaine (François Leterrier) est arrêté par l’armée allemande pour des faits de résistance. Sur le chemin de la prison, il tente de s’évader, mais il n’y parvient pas. Après avoir été battu, le lieutenant Fontaine est incarcéré au fort de Montluc.

Le lieutenant Fontaine reste au fort de Montluc jusqu’à la confirmation de sa condamnation à mort. Du fond de sa cellule, il forge une volonté farouche de s’échapper à nouveau. Jour après jour, il échafaude un plan. Pour parvenir à ses fins, il démonte les planches les plus fragiles de la porte de sa cellule au moyen d’une cuillère à soupe en fer qu’il a patiemment aiguisée…

Un condamné à mort : un succès au box-office

Un condamné à mort s’est échappé est sorti au cinéma en 1956. Il y a été vu par près de 2.76 millions de Français, lui permettant de se classer comme le vingt-neuvième plus grand succès de l’année. Le film, réalisé par Robert Bresson, a été adapté d’une histoire vraie. Celle du lieutenant André Devigny.

En décembre 1939, le lieutenant André Devigny a permis à l’armée française d’infliger à l’Allemagne de lourdes pertes, ce qui lui a valu de recevoir la première Légion d’honneur de la guerre à l’âge de seulement 23 ans. Quelques mois plus tard, il s’est attelé à rejoindre la Résistance. Il se voit confier notamment la préparation du débarquement en Provence.

L’évasion décisive du lieutenant André Devigny

Le lieutenant André Devigny est arrêté par la Gestapo en avril 1943. Il est interné à la prison Montluc, située au 4 rue Jeanne Hachette dans le troisième arrondissement de Lyon. Après avoir été notamment torturé par Klaus Barbie, il entreprend de s’évader, mais son plan échoue. Il ne s’en désarme pas pour autant. Alors que sa condamnation à mort vient d’être prononcée, le lieutenant s’évade de nouveau et son plan a cette fois-ci le succès escompté.

Le lieutenant André Devigny trouve refuge chez une famille lyonnaise, avant de gagner la Suisse, l’Espagne et l’Afrique du Nord sous une fausse identité. Il participe au débarquement en Provence en 1944 et remonte vers l’Allemagne avec les armées alliées. Après la guerre, André Devigny occupe une série de hautes fonctions au sein de l’armée. Il est décédé en 1999 à l’âge de 82 ans.

Un condamné à mort s’est échappé sera diffusé par Arte ce lundi 25 juillet 2022 à 20h55. La chaîne franco-allemande poursuivra sa soirée avec le film Topkapi à 22h30.

ARTE    CINEMA   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »