Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

dimanche 3 juillet 2022 à 18:47 |
Capture C8

Jean-Luc Azoulay dresse un bilan complet de la saison 2021/2022 des Mystères de l’amour sur TMC. Il se confie sur l’avenir de sa série et répond à la colère des fans. Le producteur évoque également ses projets de reboots des Filles d’à côté et de Premiers baisers ainsi que la préparation d’un retour de Dorothée.

Benoît Mandin : Ce dimanche 3 juillet 2022 à 19h50, TMC diffusera l’ultime épisode inédit de la saison 2021/2022 des Mystères de l’amour . Quel bilan tirez-vous de cet exercice ?

Jean-Luc Azoulay : Il s’est passé beaucoup de choses et plein de rebondissements. Il y a eu le Covid et les élections. La fin de saison a été agitée, mais ça a bien marché quand même. Cette saison des Mystères de l’amour a fait progresser les histoires et cela a fonctionné.

Les Mystères de l’amour ont cependant accusé des audiences à la baisse. Comment l’analysez-vous ?

La série passe à 20 heures. Il y a les journaux télévisés et il y a eu les élections. Beaucoup de choses se sont passées. En revanche, on rattrape notre retard avec le replay. Par exemple, sur l’épisode du dimanche 19 juin, Les mystères de l’amour ont rassemblé plus de 500.000 téléspectateurs et 6% sur les femmes de moins de 50 ans responsables des achats.

Il y a encore un an ou deux ans, la moyenne des Mystères de l’amour avoisinait les 700.000 ou 800.000 téléspectateurs…

Oui, mais la consommation de télévision a changé. La concurrence aussi. Il faut vraiment penser aux performances replay à J+7. Beaucoup de gens regardent aussi les épisodes en avance sur Salto. Mais, le public est toujours là et fidèle, il n’y a aucun problème pour moi.

Quel regard portez-vous sur les intrigues ayant rythmé cette saison 2021/2022 des Mystères de l’amour ?

Il y en a eu tellement ! Chaque fois, nous essayons d’avoir des intrigues fortes. Cette série dure depuis trente ans si l’on compte Hélène et les garçons et les autres spin-offs. J’essaye de faire des intrigues variées et fortes avec des rebondissements, des surprises et un style assez différent de toutes les autres séries. Les Mystères de l’amour, c’est à la fois comique et un peu surréaliste. Il s’agit d’un mélange de plusieurs styles, ce qui en fait son succès et lui permet de rester, plus que les autres, une série culte. Il y a un plus gros attachement aux personnages, à la série, des fans inconditionnels… C’est assez drôle comme phénomène !

Une colère des fans des Mystères de l’amour se dresse sur les réseaux sociaux. Ils déplorent des scénarios tournant en rond et des histoires dérivant sans cesse autour du sexe. En êtes-vous inquiet ?

Les réseaux sociaux, ce n’est pas le public. Vous avez quelques centaines de personnes qui écrivent et quelques milliers qui regardent. Il faut toujours s’en méfier, c’est comme le courrier des lecteurs. Cela donne une indication, mais ce n’est pas l’ensemble du public. Si je regarde Twitter sur Les Mystères de l’amour, il y a en tout trente personnes qui écrivent en boucle. Une des règles que l’on m’a apprise quand j’étais petit : il ne faut jamais se fier aux gens qui réagissent trop. Ce sont des extrémistes, et ne représentent pas l’ensemble du public.

« Les Mystères de l’amour, c’est à la fois comique et un peu surréaliste »

Dans un entretien accordé à Toutelatele, Cathy Andrieu (Cathy) a dit comprendre cette colère des fans des Mystères de l’amour. Elle a également déploré des histoires tournant sans cesse autour du sexe. Quelle réponse avez-vous à leur apporter ?

C’est de l’amour plus moderne, avec des couples étranges, donc j’essaye de suivre l’air du temps. Ce n’est pas un changement radical. Il y a toujours des histoires d’amour et des histoires de sexe parce que ça va avec l’amour, pas toujours, mais de temps en temps. Ça s’appelle Les Mystères de l’amour, pas Les Mystères de Paris !

Cathy Andrieu a indiqué dans cet entretien : « Repartir dans des histoires purement sexuelles, je n’en avais pas envie. Je pense qu’il y avait autre chose à dire »...

C’est son problème. Les comédiens, ils ont toujours des idées, mais leur rôle est de jouer ce qu’on leur dit de jouer.

Face à de telles réactions, ne vous dites-vous pas qu’il faudrait revenir sur des intrigues plus musclées et plus fortes que ce qui se fait aujourd’hui ?

On a des intrigues musclées. Quand on a Fanny enlevée ou Hélène en garde à vue, c’est aussi musclé que ce qu’il y avait avant. C’est plus musclé que le gang des Colombiens.

À l’image de ce qui peut se faire dans Demain nous appartient sur TF1, pourrait-on imaginer que la vie d’un héros, notamment emblématique d’Hélène et les garçons, soit vraiment mise en danger ?

Ils sont mis en danger sauf que la résolution arrive plus vite. Vu que l’on n’a que deux épisodes par semaine, les histoires ne doivent pas s’éterniser. Je ne peux pas faire durer les histoires sur trois mois. On aurait l’impression que les intrigues tournent en rond. Quand je fais durer une intrigue comme la secte, on me le reproche.

Certains fans déplorent un manque de suspense. Ils ont le sentiment que dès qu’il va arriver quelque chose à Fanny, ce sera forcément la secte…

Non là, c’est une autre secte. Justement c’est un piège. Le père de Fanny lui a expliqué, quand il était à Love Island, que la secte française était autre chose. C’était une émanation de quelque chose de beaucoup plus fort au niveau international. Ce n’est plus Sigmund qui voulait lui faire un enfant pour que ce soit le nouveau messie.

« Sébastien Courivaud ne veut pas revenir »

Vous n’êtes donc pas inquiet de cette colère des fans ?

Non, la colère de quelques fans ne m’inquiète pas. Quand on écoute les fans, il faudrait qu’Hélène soit là toujours romantique à la cafétéria, parce qu’ils ont la nostalgie. Les fans, je les adore, les respectent et j’ai besoin d’eux, mais ce qui m’intéresse, c’est tous les autres, ceux qu’on rencontre. Je les vois surtout avec Elsa Esnoult (Fanny) dans les dédicaces, les spectacles. C’est là ou je vois le plus le public. Ils sont eux ravis parce qu’ils trouvent qu’il y a de la légèreté et de l’humour. C’est vrai qu’il y a peut-être un peu trop de sexe en ce moment, mais c’est une période, ça va se calmer forcément.

Allez-vous y remédier pour la rentrée des Mystères de l’amour ?

Je ne vais pas y remédier. L’histoire évolue. Il y a des moments où l’on a besoin d’histoires de sexe, d’autres pas. Et ce ne sont jamais d’histoires de sexe. Ce sont des histoires de comédie. Si vous prenez par exemple les trouples que j’ai faits aussi bien avec José, Cathy et Béatrice que les autres, c’est beaucoup plus traité sur le ton de la comédie que sur le plan du sexe. C’est toujours des situations un peu ridicules, poussées, amusantes avec beaucoup de dérision et d’humour. Ce ne sont pas des situations chaudes de sexe, Les mystères de l’amour, ce n’est pas un porno !

Contrairement à Hélène et les garçons, Le miracle de l’amour ou Les vacances de l’amour, Les Mystères de l’amour ne sont plus le théâtre de réunions de toute la bande d’Hélène. Allez-vous le développer la saison prochaine ?

Pas forcément parce que chaque histoire a des univers différents. Il y a différents problèmes qui se posent. Déjà un de faisabilité. Il faudrait que tous les comédiens soient réunis et leurs plannings ne leur permettent pas d’être toujours là. Et puis il y a des problèmes d’histoires. On ne va pas faire des histoires de groupe qui n’ont plus quinze ans. Ils ont chacun leurs vies, ce sont des adultes maintenant. Je ne peux pas mettre tout le monde dans une même maison en train de se raconter leurs vies de tous les jours.

Certains comédiens comme Eliott Delage (Julien) ou Serge Gisquière (Peter) ont vu leurs présences se raréfier dans Les Mystères de l’amour ces derniers mois…

Il y a un moment où je n’ai plus d’histoire pour tout le monde. Il y a, à peu près, une vingtaine de récurrents. Si je mets vingt récurrents dans chaque épisode, chacun a droit à deux minutes d’antenne environ. Donc je ne peux pas mettre tout le monde sans arrêt. C’est un peu la loi des séries.

Serge Gisquière est réapparu pour les épisodes du Noël 2021 des Mystères de l’amour. Son retour a été massivement salué par les fans. Réfléchissez-vous à faire revenir son personnage, Peter ?

Un jour ou l’autre il reviendra. Pour l’instant, il a été le mari d’Hélène, il est parti. Il a eu une histoire avec sa copine russe et plein d’autres intrigues. Et je ne veux pas refaire sans arrêt, Serge Gisquière qui est là pour dire : « Bonjour, comment ça va ? ». Il faut qu’il ait une histoire.

« Pour Premiers baisers, il y aura un nouveau casting »

À quelle évolution peuvent s’attendre les fans des Mystères de l’amour pour la saison prochaine ?

J’ai déjà écrit pas mal d’épisodes de la saison prochaine. Il va y avoir beaucoup de nouveaux rebondissements et plus d’amour. Il y aura aussi un peu plus de suspense. J’essaye de nourrir tout ça avec de nouveaux sticks et de nouvelles mises en place de personnages qui vont créer d’autres choses.

Lors de la saison 2021/2022, David Proux (Etienne) a rejoint Les Mystères de l’amour, trente ans après son départ d’Hélène et les garçons. Sébastien Courivaud (Sébastien), autre figure de la sitcom culte des années 90, pourrait-il à son tour signer son grand retour ?

Sébastien Courivaud ne veut pas revenir. Il me l’a dit gentiment, donc je ne vais pas le forcer. Il est passé à autre chose dans sa vie. Il est photographe et fait plein de choses. Et nous sommes toujours amis.

Quid de Karine Lollichon (Nathalie), Olivier Casadesus (Olivier) et Nicolas Bikialo (Christophe) ?

Karine Lollichon est devenue auteure. Elle écrit bon nombre de séries quotidiennes. Olivier Casadesus, je ne sais pas ce qu’il est devenu depuis. On en a parlé récemment avec les comédiens. Personne n’a de nouvelles de lui. Et ce n’était pas les comédiens majeurs. Dans ce registre, tout le monde est revenu à part Sébastien Courivaud.

Manuela Lopez (Manuela) a quitté Les Mystères de l’amour début 2021. Elle a poussé un coup de gueule en fustigeant que tout ce qu’il lui avait été promis n’avait pas été réalisé. Comment avez-vous réagi à son départ ?

Manuela Lopez est une fille que j’adore. Elle a des problèmes de santé importants. C’est surtout pour ça qu’elle a quitté Les Mystères de l’amour. Ça devenait dangereux de la faire tourner. Elle voulait absolument rechanter et ça ne s’est pas présenté. Mais j’aime toujours Manuela Lopez. On est toujours amis, on s’écrit, tout va bien.

Avez-vous des nouvelles de Mallaury Nataf (Lola) ?

Je n’ai pas eu beaucoup de nouvelles. Beaucoup de gens l’ont croisée dans la rue. On a essayé de la rappeler, de la revoir. Pour l’instant, elle est bien dans la rue. On va voir. L’autre fois, elle avait fait ça et au bout de quelques années, elle m’avait appelé en me disant : « Finalement, je veux revenir ». Peut-être qu’elle va me rappeler un jour en me disant : « Finalement, je veux revenir »...

« J’aimerais beaucoup faire un nouvel album à Dorothée »

Êtes-vous inquiet pour l’avenir des Mystères de l’amour ?

Je n’ai aucune inquiétude. Il y aura toujours deux épisodes inédits (le samedi et le dimanche à 19h50, ndlr) la saison prochaine. C’est vrai qu’il y a une baisse d’audience, mais à mon avis, elle est conjoncturelle. Celle-ci est basée sur la montée des journaux télévisés. À 20 heures, les gens, entre le Covid, la guerre en Ukraine et les élections, ont beaucoup plus regardé les JT que Les Mystères de l’amour, ce qui est un peu normal. D’autre part, il y a aussi une concurrence qui est différente avec des cibles qui vont plus sur La petite histoire de France (W9) ou TPMP People (C8). De notre côté, on a gardé notre cœur de cible, et Les Mystères de l’amour ont un fort taux de replay.

Pourrait-on imaginer un spin-off autour de la jeune génération des Mystères de l’amour ?

J’y ai déjà pensé, mais il faudrait trouver un diffuseur qui en veuille. C’est tout un univers de jeunes avec Benjamin Cotte (Nicky), Blanche Alcy (Lou), Manon Schraen (Léa), Loïc Bilong (Erwan), Eliott Delage (Julien) et Charlène François (Sophie). J’ai toute une génération de jeunes qui pourrait aussi avoir leurs propres histoires. Mais je n’ai pas la place dans Les Mystères de l’amour pour les mettre aussi souvent.

Au printemps 2021, vous avez annoncé dans Touche pas à mon poste, avec Cyril Hanouna, une nouvelle monture des Filles d’à côté sur C8. Où en est ce projet ?

Il n’a pas vu le jour. Nous, on est prêts, mais les diffuseurs, pour l’instant, ne veulent pas financièrement. C8 n’a pas, pour l’instant, ni les budgets nécessaires, ni la case pour l’accueillir. On est en très bons rapports avec eux. Il faut attendre que ça se décante.

Avez-vous déjà réalisé des castings en vue de cette nouvelle monture des Filles d’à côté ?

On a fait les castings, tout était prêt. Mais tant qu’on n’a pas le feu vert de la chaîne, on ne peut rien faire… Certaines comédiennes du casting originel vont revenir. Ce ne seront pas les nouvelles filles d’à côté. Elles seront des guests qui apparaitront de temps en temps. L’histoire raconte le quotidien des filles, âgées 30 à 40 ans, qui ont décidé de vivre ensemble parce qu’elles en ont marre des hommes. Mais elles tombent toutes amoureuses d’un très bel homme qui habite juste à côté. Si je mets des filles de 50 ans, ça marchera moins bien.

Quid du reboot de Premiers baisers ?

J’aimerais bien, mais c’est toujours pareil, il faut que j’aie une commande d’une chaîne. La plupart des comédiens étaient prêts à revenir. Fabien Remblier (Jérôme), lui, ne voulait pas.

« Un nouveau IDF1 va commencer entre la rentrée et la fin de l’année »

Dans une interview, vous avez confié que cette nouvelle monture de Premiers baisers serait plus réaliste que Les Mystères de l’amour

L’univers de Premiers baisers est plus sage que celui des Mystères de l’amour comme celui d’Hélène et les garçons était plus adulte. S’il y a une nouvelle monture de Premiers baisers, ce sera des premiers baisers avec des étudiants dans un lycée. Il y aura un nouveau casting.

Vous avez indiqué préparer le retour de Dorothée via une série. Qu’en est-il ?

Nous n’avons pas encore trouvé la série. Si on la trouve, je pense que je convaincrais Dorothée de revenir. Elle n’a envie de faire que des choses intéressantes.

Lui avez-vous proposé de faire une apparition dans Les Mystères de l’amour ?

Dorothée est trop une vedette pour faire une apparition comme ça.

Début 2022, Dorothée a suscité un vif engouement en signant son retour sur TF1 à travers La chanson secrète. Réfléchissez-vous avec elle à un nouvel album ou à un retour sur scène ?

J’aimerais beaucoup lui faire un nouvel album. On en parle. Elle me dit : « Oui, peut-être… ». On a déjà fait quelques chansons qui lui plaisent bien. J’espère la convaincre définitivement.

Hélène Rollès (Hélène) a signé son retour en chanson via Les Mystères de l’amour lors de la saison 2021/2022. Un projet de tournée est-il à l’étude ?

Pour l’instant, non. Normalement, elle devait partir en Chine parce qu’elle y avait un contrat important. Mais on ne sait pas quand ce sera débloqué. La Chine est, pour l’instant, plus « sur les rails » que la France.

Vous venez de signer, « Agathe a une petite chatte », pour Ylo. Va-t-elle être amenée à rejoindre le casting des Mystères de l’amour ?

Ylo, c’est un gag. On a fait cette chanson avec Gérard Salesses pour nous amuser. C’est une jeune femme qui a une petite chatte et qui rencontre un garçon ayant un petit chat. Ils deviennent copains et ont une histoire d’amour grâce à leurs animaux de compagnie. Il n’y a pas de double sens sauf pour les gens qui ont l’esprit mal placé. On a sorti ça sur Tiktok il y a une semaine et on est déjà à plus d’un million de vues. Et sur Youtube, on est déjà à plus de 30.000. Ylo est, en fait, mon assistante. Elle tape les textes des Mystères de l’amour pour moi. Comme je me suis aperçu qu’elle avait une jolie voix, elle chante cette chanson. En tout cas, jouer dans Les Mystères de l’amour, ce n’est pas son truc. En revanche, Mélodie Dubois, qui est au water sports, est une autre de mes assistantes. Elle avait envie d’être comédienne. Elle se débrouille bien et a un personnage qui fonctionne bien.

Parallèlement aux Mystères de l’amour, quels sont vos projets pour votre société, JLA Productions ?

On a Camping Paradis, qui marche très bien sur TF1, ainsi qu’Astrid & Raphaëlle à la rentrée sur France 2 et Alexandra Ehle sur France 3. Nous avons proposé une nouvelle série, Simon Coleman, qui a très bien démarré sur France 2. On a un dessin animé sur TF1, Imago, fait par Martin Rea, fils de Robert Rea, créateur du Club Dorothée avec moi, et premier réalisateur avant Pat Le Guen. On a le nouvel album d’Elsa Esnoult qui va sortir le 26 août. On l’a enregistré à Paris et à Nashville. D’ailleurs, on a tourné à Nashville, ce qui signe le retour de Bradley Cole (Brad) et Rochelle Redfield (Johanna) dans Les Mystères de l’amour.

Quid de votre chaîne, IDF1 ?

On s’est associés avec le groupe Rossel pour qu’ils transfèrent une nouvelle chaîne, un petit peu différente avec de l’info et des choses un peu plus locales. Il va y avoir un nouveau IDF1 qui va commencer entre la rentrée et la fin de l’année. Normalement, Jacky sera toujours présent à l’antenne. On a également plein de projets avec lui. On a envie de faire des émissions de souvenirs sur Platine 45 et Le Jacky Show. Jacky est quand même un monument de la musique en France. On est en train de voir qui pourrait nous acheter ce projet.

SERIES TV    TMC    LES MYSTERES DE L’AMOUR   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Julie Chevallier (Les Mystères de l’amour, TMC) : « Béatrice a caché des choses à Cathy... Elle n’a pas dit son dernier mot ! »

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »