L’homme qui aimait les femmes (Arte) : l’histoire vraie de François Truffaut dissimulée sous Charles Denner / Bertrand Morane ?

L’homme qui aimait les femmes, romance dramatique de François Truffaut, est programmée par Arte ce lundi 26 octobre 2020. Charles Denner donne la réplique à Brigitte Fossey.

Publié le lundi 26 octobre 2020 à 19:02
par
L’homme qui aimait les femmes (Arte) : l’histoire vraie de François Truffaut dissimulée sous Charles Denner / Bertrand Morane ?
©Capture Arte 

François Truffaut reste à l’honneur le lundi soir sur Arte. Sept jours après avoir rediffusé La mariée était en noir, la chaîne franco-allemande mise sur un nouveau classique du cinéaste : L’homme qui aimait les femmes, à 20h50 ce lundi 26 octobre. Pas d’héroïne ce coup-ci mais une vision aujourd’hui très archaïque du rapport homme / femme qui est celle d’un séducteur qui aurait bien du mal à surnager de nos jours.

Un amour écrit noir sur blanc

« Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie.  » Ce sont par ces mots que Bertrand Morane déclame son attirance pour les dames finement taillées. Une formule mathématique pour celui qui ne compte plus ses conquêtes. Et pourtant, l’homme, salarié d’une entreprise d’aérodynamisme, est éperdument amoureux des femmes.

Ce désir d’appartenance est une question de vie ou de mort et son quotidien est rythmé par ce besoin de séduire, aimer et être aimé. Il n’a de cesse de regarder ces belles créatures déambuler dans la rue. Un tournant s’opère dans la vie de Bertrand quand il est quitté par Véra. Il se décide alors à mettre un nom et un visage sur chacune de ses acquisitions dans un roman qu’il souhaite intituler « L’homme qui aimait les femmes ».

Pour de nombreux spécialistes, François Truffaut ferait référence à sa propre personne dans ce film. En effet, le réalisateur était connu pour son amour inconditionnel de la gent féminine.

Le réalisateur de Diamants sur canapé derrière le remake américain

Si Charles Denner, également présent dans La mariée était en noir, captive une grande partie de l’attention, Brigitte Fossey n’est pas en reste dans cette romance dramatique. Dans le rôle de Geneviève, écrit sur mesure pour l’actrice inoubliable de Jeux interdits, elle a grandement contribué à séduire l’Amérique qui s’est attaquée au phénomène. Dans un titre traduit mot par mot, The Man who loved women, le remake a été signé par Blake Edwards en personne, cinéaste qui a notamment réalisé Diamants sur canapé, programmé en septembre dernier par Arte. Burt Reynolds s’est alors accaparé le principal rôle.

Si l’œuvre de François Truffaut a résisté aux années, sa sortie n’a pas déplacé les foules à l’époque puisque moins de 400 000 Français s’étaient données rendez-vous dans les salles obscures en 1977.

ARTE   CINEMA  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 23 janvier 2022) : San Andreas (TF1) loin devant Sibyl (France 2), pas d’effet Eric Zemmour pour France 5

Audiences TV prime (dimanche 23 janvier 2022) : San Andreas (TF1) loin devant Sibyl (France 2), pas d’effet Eric Zemmour pour France 5


INTERVIEW
Tom Darmon (Ici tout commence, TF1) : « Tom va démasquer son agresseur... Il n’aura pas la tête à séduire Salomé

Tom Darmon (Ici tout commence, TF1) : « Tom va démasquer son agresseur... Il n’aura pas la tête à séduire Salomé"







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022