La Saga Dorothée > la fin d’un règne (7/7)

jeudi 31 août 2006 à 00:20 |
TF1

Jamais dans l’histoire de la télévision une personnalité n’a connu un tel succès auprès des enfants, sur une durée si longue ! Dorothée a bâti un empire avec ses doigts de fée, malgré tous ceux qui la prirent pour une sorcière... Toutelatele.com vous propose tout au long de l’été de revivre les années Club Dorothée. De l’émission aux sitcoms AB en passant par les retrouvailles avec Ariane, Jacky et Corbier.

A partir de 1994, AB décide de se tourner vers un public plus adulte. Fini les amourettes sur fond pastels et musiques lancinantes, les scénaristes créent une autre ramification à l’empire. Avec les Filles d’à côté (initialement les Filles), les héros n’ont effectivement plus 15 ans mais sont trentenaires. Ici encore, ça fonctionne ! Quelques mois après leur premiers pas, les Filles d’à côtés rassemblent 3.6 millions de téléspectateurs. Au gré des déménagements dans l’immeuble, les voisines deviennent même les Nouvelles filles d’à côté. Trois personnages traverseront les âges : Marc, Gérard et Claire. Chaque soir, la série captive 4.5 millions de téléspectateurs en moyenne entre 1995 et 1996. Un franc succès !

Du règne à la chute

En été 1994, la rafale sitcom est à son apogée. Sur sa grille, TF1 propose le Miel et les Abeilles à 17h50, Premiers Baisers à 18h20, Hélène et les Garçons à 18h50 et les Filles d’à côté à 19h20 ! Face au succès, et malgré les critiques, les tournages se multiplient pour la chaîne privée : les Garçons de la plage (1994), la Philo selon Philippe (1995), les Années Fac (1995), l’Un contre l’autre (1996), l’Ecole des passions (1996) et encore Elisa Top Model (1996). En 1997, Pour être libre est la sitcom des 2B3, diffusée à partir de septembre. Mais déjà, d’autres producteurs se sont emparés du phénomène. Jamais 2 sans toi...t et Karine et Ari, à l’antenne cette même année, ne sont pas des fruits du même arbre.

Avec l’arrêt du Club Dorothée, TF1 et AB prennent leurs distances. La chaîne commandera bien encore quelques séries dont Jean-François Porry a seul le secret. Ce seront Island détective (1999), diffusée le mercredi à 16h40 et Le Grec (2000), le même jour à 15h25. Le projet Talk Show, sur les coulisses de la télévision, entièrement tourné (27 épisodes), ne sera, quant à lui, que diffusé sur AB1... en 2006 !

Mais TF1 n’a pas été le client exclusif des sitcoms AB. La mode a ainsi traversé les remparts de France Télévisions, de M6 et même de la 5 ! Cas de divorce, qui égaye aujourd’hui les nuits de NT1, débarque ainsi sur l’antenne de Hersant avec ses 132 affaires de justice en 1991. Dans le décor du Miel et les Abeilles, AB vend à France 2 un Homme à Domicile, à l’antenne à partir de juillet 1995. La même France 2 commandera également Studio des artistes, avec notamment Sébastien Courivaud (Sébastien d’Hélène et les Garçons), sitcom passée quasi inaperçue auprès du grand public. Sur la vie d’ma mère encore, signée de la plume de Cyril Hanouna, sera diffusée en 1999, dans Samedi sur Canapé.

Le coup de grâce

En 2001 enfin, les téléspectateurs croient rêver. Michèle Cotta, alors directrice générale de France 2, signe pour une nouvelle sitcom : le Groupe. Des filles et des garçons, étudiants, musiciens, amoureux, une cafétéria : les ingrédients sont ceux d’antan. A tort ou a raison ? Le bilan d’audience est catastrophique (800 000 fidèles), le Groupe éteint un genre. La série restera néanmoins celle qui a vu naître dans l’écran Jérémy et Sandra, actuellement à l’antenne de M6... qui a aussi acheté sa sitcom chez AB ! Extra Zigda (1998), où les aventures de cette baby-sitter pas comme les autres, n’ont pas laissé un souvenir impérissable à la case de 17h30.

Aujourd’hui, toute la Famille Girard et les autres se retrouvent la nuit sur les chaînes du câble et du satellite. Les nostalgiques des années AB jouent ainsi les noctambules. Et si les sitcoms AB n’atteignent plus les sommets de l’audience, elles font au moins le bonheur des programmateurs. Classées « Œuvres originales de création française », elles remplissent les quotas de diffusion imposés...

Dorothée, Jacky, Corbier, Ariane, Les Musclés, Hélène, Lola... Ces prénoms ont marqué une génération entière. Et si les inconditionnels des fictions AB peuvent encore trouver leur plaisir sur les grilles des programmes, ceux de Dorothée ont bien du mal à tourner la page qui refermera définitivement le grand livre d’or du Club Dorothée...

Lire La Saga Dorothée > de A2 à TF1, l’aventure commence (1/7)
Lire La Saga Dorothée > le Club de toutes les convoitises (2/7)
Lire La Saga Dorothée > rencontre avec Corbier (3/7)
Lire La Saga Dorothée > rencontre avec Ariane (4/7)
Lire La Saga Dorothée > rencontre avec Jacky (5/7)
Lire la Saga Dorothée > Hélène, Justine, Lola et les autres (6/7)



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Slam : l’incroyable retour d’Enzo chez Cyril Féraud sur France 3 ? Le champion fait des révélations

2 - Plus belle la vie : Stéphane Hénon (Boher) de retour dans la suite de la série

3 - Qui veut être mon associé ? : Detective Box et Caps me, l’incroyable succès depuis leur passage sur M6


INTERVIEWS

# Frédérique (Les Reines de la route, 6ter) : « Je ne me suis pas amusée à me faire passer pour quelqu’un d’autre »

# Sean Kanan (Amour, Gloire et Beauté / Top Models) : « Ridge pourrait tuer Deacon par amour pour Brooke ! »

# Xavier, gagnant du Quiz des Champions (France 2) : « Jean-Luc Reichmann était content qu’un champion des 12 coups de midi gagne »