La Saga Dorothée > Rencontre avec Jacky

De Récré A2 au Club Dorothée, l’image de Jacky est indissociable de celle de Dorothée. Ce duo aura marqué à tout jamais de nombreuses générations. Mais Jacky, ce n’est que le joyeux drille des programmes jeunesse, il est également une institution dans la musique avec des émissions comme Les Enfants du Rock ou Platine 45. Devenu depuis journaliste et producteur, l’ami des enfants revient sur les années Dorothée avec bonheur.

Publié le mercredi 16 août 2006 à 00:11
par
La Saga Dorothée > Rencontre avec Jacky
©TF1/DR 

Joseph Agostini : Dorothée, c’est vingt ans de votre vie !

Jacky : J’ai travaillé sur Récré A2 et Club Dorothée avec elle. Deux fois dix ans ! Les émissions jeunesse de l’époque, c’était d’abord Jacky et Dorothée aux yeux des gosses, depuis notre duo dans Hou... La menteuse ! En 1986, j’ai rejoint TF1 pour présenter Vitamine, mais Dorothée est arrivée sur la chaîne l’année suivante avec le Club.

Vous étiez à la fois l’animateur de Récré A2 et celui de Platine 45. Un mélange détonnant...

J’ai aussi participé aux Enfants du rock à cette époque ! Les gens l’acceptaient, m’aimaient pour cela. J’ai toujours gardé plusieurs facettes.

Au moment du Club Dorothée, on vous respectait beaucoup moins. Avez-vous été blessé par les critiques ?

Ceux qui nous critiquaient n’avaient jamais vu l’émission. Libération, Télérama pouvaient s’en donner à cœur joie : cela me faisait presque plaisir ! Les enfants, eux, nous adoraient. Et puis, les critiques visaient surtout les dessins animés violents...

Regardiez-vous ces dessins animés ?

Non, je n’aime pas les mangas et les séries. Bioman, Dragon Ball Z, Les chevaliers du Zodiaque... Cela ne me disait rien du tout.

Racontez-nous quand même les arbres à poulets rôtis du Club Dorothée !

(Rires)... Et les huîtriers ! Un jour, je me suis retrouvé bloqué sur un tronc d’arbre au beau milieu des Antilles ! Je n’arrivais plus à descendre. L’équipe s’est marrée pendant toute l’émission !

A la fin du Club, vous n’étiez plus vraiment vous-même à l’antenne...

Personne n’est soi même sur une chaîne aussi regardée que TF1. Jackie du Club Dorothée, c’était un personnage !


Depuis l’arrêt de l’émission, vous avez retrouvé une identité plus « rock », non ?

Sur TFJ, avec le Saturday Jacky Show, ou dans Entrevue, je suis effectivement payé pour être moi ! C’est très agréable ! Dans mes interviews, j’aime provoquer, l’air de rien, faire dire des choses à mes invités... C’est le ton Jacky, que j’utilise plus que jamais...

Vous, à la différence de certains, vous n’avez jamais animé de soirées gloubi-boulga au Queen...

Non, jamais (Rires) ! Je ne vais pas me faire d’argent sur la nostalgie des trentenaires. Le Club Dorothée, c’est fini ! C’était une époque de ma vie mais je suis un homme du présent et de l’avenir. Je préfère produire de jeunes artistes comme Armelle, de Caméra Café, au Mélo d’Amélie dans un one woman show.

On vous a proposé de rentrer dans La Ferme célébrités ?

Oui, et j’ai demandé à la production si elle me trouvait si ringard que ça ! J’ai trouvé La Ferme absolument pathétique. Les gens qui étaient à l’intérieur me faisaient vraiment pitié.

Les séries d’AB, comme Hélène et les garçons ou Le Miel et les abeilles, elles vous faisaient également pitié ?

Non, cela n’avait rien à voir ! C’était quand même beaucoup plus scénarisé. Ces sitcoms donnaient un peu de rêve aux enfants. On ne se foutait pas de la gueule des gens ! La Ferme, c’est l’anti-spectacle !

Revoyez-vous régulièrement Dorothée ?

Bien sûr. Très régulièrement. Dorothée, c’est comme ma sœur ! Il faut savoir qu’elle ne fait plus de télé parce qu’elle n’en a plus envie. Tout simplement. Dorothée n’a pas besoin d’aide. Elle se débrouille très bien toute seule !

Lire La Saga Dorothée > de A2 à TF1, l’aventure commence (1/7)
Lire La Saga Dorothée > le Club de toutes les convoitises (2/7)
Lire La Saga Dorothée > rencontre avec Corbier (3/7)
Lire La Saga Dorothée > rencontre avec Ariane (4/7)
Lire La Saga Dorothée > Hélène, Justine, Lola et les autres (6/7)
Lire la Saga Dorothée > la fin d’un règne (7/7)
  ON VOUS RECOMMANDE  


LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 23 novembre 2020) : L’amour est dans le pré relègue Bodyguard et TF1, Drive dynamite Arte

Audiences TV prime (lundi 23 novembre 2020) : L’amour est dans le pré relègue Bodyguard et TF1, Drive dynamite Arte

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 23 novembre 2020) : Demain nous appartient s’envole, Quotidien et Philippe Etchebest puissants

Audiences TV access (lundi 23 novembre 2020) : Demain nous appartient s’envole, Quotidien et Philippe Etchebest puissants


INTERVIEW
Isabelle Saporta (Les Grandes Gueules) : « Il est impossible d’être dans le politiquement correct jusqu’au bout »

Isabelle Saporta (Les Grandes Gueules) : « Il est impossible d’être dans le politiquement correct jusqu’au bout »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020