Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée (Arte) : l’histoire vraie de Christiane Felscherinow qui a bouleversé l’Allemagne

mercredi 9 février 2022 à 18:51 |
Capture Arte

Arte propose une soirée spéciale ce mercredi 9 février 2022 avec la biographie culte Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée, suivie d’un documentaire d’un heure sur une jeunesse en souffrance.

Arte diffuse en prime ce mercredi 9 février 2022 l’œuvre biographique Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée, d’après le best-seller publié par Christiane Felscherinow à la fin des années 70. Un récit très dur qui a connu une suite en librairie car la principale protagoniste a fini par replonger dans les méandres de la drogue.

Les parents de Christiane séparés, l’adolescente vit avec sa mère et sa sœur Sabine dans une sinistre cité de Berlin-Ouest. Elle a 13 ans en 1975. Un soir, son amie Kessi, plus âgée qu’elle, lui propose une sortie dans la discothèque « Le Sound », réputée comme étant la plus moderne d’Europe. Depuis longtemps, Christiane rêve d’y aller et l’occasion est trop belle.

L’apparition très symbolique de David Bowie

Mais à l’intérieur des lieux, Christiane constate qu’une majorité de jeunes présents sur place consomment de la drogue. Parmi eux, un garçon prénommé Deltef dont elle tombe amoureuse.

Accro à l’héroïne, le jeune se prostitue près de la gare du Zoologischer Garten pour payer sa dose. Lui et ses amis toxicos entraînent Christiane dans leur quotidien chaotique.

Le long-métrage, sorti en 1981, est tiré du best-seller du même nom publié trois ans plus tôt, né de la proposition de deux journalistes. Au milieu du film, David Bowie figure dans son propre rôle pour un concert puisque c’est à cette occasion que Christiane a sniffé de l’héroïne pour la première fois.

Le rôle principal est tenu par Natja Brunckhorst qui démarrait alors sa carrière. L’année d’après, elle figurait au casting de la toute dernière œuvre du cinéaste Rainer Werner Fassbinder, Querelle, avant de se faire plus discrète sur grand écran.

Des séquelles encore présentes

Au cours de son parcours, Christiane a contracté l’hépatite C à cause des seringues sales mais évité par miracle d’être contaminée par le Sida. En 2013, Christiane Felscherinow a publié « Moi Christiane F, la vie malgré tout ». Un récit concentré sur sa rechute à l’héroïne et sa seconde guérison.

À partir de 23h05, Arte propose le documentaire de Claire Laborey, Moi, Christiane F, droguée, prostituée... : une génération perdue. Celui-ci retrace l’onde de choc qui a frappé l’Allemagne à la parution de l’ouvrage co-signé Kai Hermann et Horst Rieck, tout en s’intéressant à la souffrance d’une jeunesse plongée tête la première dans les stupéfiants.

La soirée spéciale Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée débute ce mercredi 9 février 2022 dès 20h55 sur Arte.

ARTE   CINEMA  


ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Jessica Thivenin (Les apprentis aventuriers, finale, W9) : « Être obligée de faire des coups tordus est très dur... »

2 - C’est Canteloup : la dernière apparition d’Alessandra Sublet sur TF1, sa passion secrète finalement dévoilée

3 - La 7ème Compagnie (TF1) : comment Chaudard, Pitivier et Tassin vont arriver dans une série sur Netflix avec Sébastien Thoen et Jonathan Cohen ?


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022