Phantom Thread (Arte) : l’histoire vraie du couturier Reynolds Woodcock pour le dernier rôle de Daniel Day-Lewis ?

Le drame Phantom Thread, à suivre en prime sur Arte ce dimanche 17 octobre 2021, est l’occasion de (re)découvrir l’ultime apparition de Daniel Day-Lewis sur le grand écran.

Publié le dimanche 17 octobre 2021 à 18:21
par
Phantom Thread (Arte) : l’histoire vraie du couturier Reynolds Woodcock pour le dernier rôle de Daniel Day-Lewis ?
©Capture Arte 

Arte programme ce dimanche 17 octobre 2021 en prime le long-métrage Phantom Thread, signé Paul Thomas Anderson avec Daniel Day-Lewis et Vicky Krieps. Il relate les contours du milieu très concurrentiel et impitoyable de la haute couture.

Reynolds Woodcock est l’un des couturiers les plus réputés parmi l’aristocratie londonienne dans les années 50. Les royautés européennes et les personnalités américaines les plus riches s’habillent avec les créations d’un homme maniaque et qui ne laisse rien au hasard. Sa sœur Cyril veille avec grand soin sur les intérêts de son frère, y compris ses maîtresses.

Un coup de foudre interdit ?

Un jour, une serveuse souriante prénommée Alma se présente à Reynolds dans une auberge. Venue d’Europe de l’Est, elle charme immédiatement le couturier qui en fait sa muse. Mais pour l’entourage du couturier, Alma ne tient pas la comparaison de ses prédécesseuses.

Ce rôle est celui des adieux pour Daniel Day-Lewis, seul acteur à ce jour a avoir raflé à trois reprises l’Oscar du meilleur acteur. Si Martin Scorcese était parvenu à le sortir de sa retraite en 2002, il n’a plus participé au moindre tournage depuis Phantom Thread, sorti en 2017. Il s’agissait alors de la seconde collaboration entre le naturalisé irlandais et le cinéaste Paul Thomas Anderson, dix ans après le drame There will be blood.

Cristóbal Balenciaga comme source d’inspiration

Quant à la comédienne Vicky Krieps, elle prête ses traits à Alma. Point de retraite ni de répit pour la Luxembourgeoise puisqu’elle interprètera Anne d’Autriche dans deux volets cinématographiques français consacrés aux Trois Mousquetaires.

Pour créer Reynolds Woodcock, Paul Thomas Anderson s’est inspiré du couturier Cristóbal Balenciaga, né à la fin du XIXe siècle dans une province située au Pays Basque, en Espagne. On lui doit cette phrase sur la vision qu’il s’est construite de son métier : « Un couturier doit être architecte pour les plans, sculpteur pour la forme, peintre pour la couleur, musicien pour l’harmonie et philosophe pour la mesure ».

Le Californien de 51 ans a précisé qu’il s’est intéressé à l’univers de la mode grâce à une discussion engagée avec le musicien Jonny Greenwood, membre du groupe Radiohead.

Phantom Thread est programmé ce dimanche 17 octobre 2021 sur Arte, et sera prolongé par le documentaire inédit sur Daniel Day-Lewis, l’héritier à 23 heures.

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

ARTE   CINEMA  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 28 novembre 2021) : Tout le monde debout (TF1) triomphe, Vera (France 3) plombe Scandale (France 2)

Audiences TV prime (dimanche 28 novembre 2021) : Tout le monde debout (TF1) triomphe, Vera (France 3) plombe Scandale (France 2)


INTERVIEW
Arsène (N’oubliez pas les paroles, finaliste des Masters 2021) : « Je ne voulais pas laisser dire que j’avais gagné par hasard en 2020 »

Arsène (N’oubliez pas les paroles, finaliste des Masters 2021) : « Je ne voulais pas laisser dire que j’avais gagné par hasard en 2020 »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021