20 ans de M6 > Les 6 animateurs emblématiques

Publié le jeudi 1er mars 2007 à 02:27
par ,
20 ans de M6 > Les 6 animateurs emblématiques
©M6/TF1/E !/DR 

Laurent Boyer
le confident des stars

.
.
.

Laurent Boyer est l’animateur de la première heure de M6. Présent dès le lancement de la chaîne, avec une émission intitulée Clip Cœur en 1987, il anime également Pour un clip avec toi de 1987 à 1988. Lors de cette même année, l’animateur ose « toutes les audaces et passe allègrement du Top 50 sur Europe 1 à Plein les baffles, Starter et 7-8-9. »

C’est en 1989 que le présentateur arrive aux commandes d’une émission devenue une des marques de fabrique de M6 : Fréquenstar. Ainsi, Laurent Boyer, ou plus familièrement « Lolo, l’ami des stars », est parti à la rencontre d’artistes de tous bords. En revenant sur des endroits chers à la personnalité conviée, l’animateur retrace le parcours dans une ambiance aussi intimiste que nostalgique.

1996 : Autre point fort de la carrière de Laurent Boyer, Graine de Star. Dans la même veine d’émissions comme Nouvelle Star, ce télé-crochet des années 90 a fait les beaux jours de M6. Accueillant sur son plateau des chanteurs ou comiques en herbe, l’émission faisait office de casting avec le public pour seul jury. Un programme à succès, mais également un tremplin pour de jeunes talents aujourd’hui confirmés comme Jean Dujardin, Bruno Salomone, Alizée...

De 1999 à 2004, le présentateur revient sur les faits marquants qui alimentent la vie des peoples. Dérapages, sautes d’humeurs, anecdotes insolites, Laurent Boyer décrypte, à l’aide du témoignage de la personne concernée et de son entourage, les tenants et aboutissants de ces moments inaccoutumés dans les Moments de Vérité.

Depuis 2005, il assure la présentation quotidienne de Jour J. Il tient également les commandes de Le meilleur de où une personnalité, accompagnée de quelques proches de son choix, est invitée à revenir sur les moments forts de sa vie. A noter que les trois premiers numéros consacrés respectivement à Franck Dubosc, Jean Dujardin et Laurent Gerra ont remporté un vif succès, auprès des téléspectateurs. Ainsi, Laurent Boyer réitérera l’opération avec cette fois-ci un chanteur, Florent Pagny. Autant dire que « l’ami des stars » n’a pas dit son dernier mot.

- Emmanuel Chain
- Séverine Ferrer
- Ophélie Winter
- Benjamin Castaldi
- Virginie Efira


Emmanuel Chain
l’économie à la portée de tous

.
.
.

Une brève expérience de stagiaire à France Inter en poche, Emmanuel Chain intègre en 1988 le personnel de « la petite chaîne qui monte. » Ce n’est que quelques mois plus tard que ce passionné de journalisme se lance dans la création d’une des émissions phares de M6 : Capital.

Au départ, diffusé le samedi, le programme est de courte durée, avec ses 6 minutes d’antenne hebdomadaires, il est essentiellement axé sur des conseils d’ordre boursiers et financiers. C’est en 1993 que Capital change de formule et de case horaire. Emmanuel Chain élargit le débat, en seconde partie de soirée, au cours d’une émission plus longue, traitant de sujets économiques qu’illustrent de nombreux reportages. Forte de son succès, Capital ne tarde pas à investir la tranche du prime time à compter du 23 novembre, avec un premier numéro intitulé « Presse, on vous promet la une. »

S’en suivent des années de succès pour cette figure emblématique de M6 qui rafle cinq sept d’or et accède au titre de directeur de l’information de la chaîne, ainsi qu’une de ses filiales, C Production. En 1999, le journaliste avide de nouveautés délaisse ses fonctions et se frotte à la création d’entreprise. Co-fondateur de la société de production Eléphant & Cie, il rencontre ses premiers déboires. Ainsi son émission, Unisexe, présentée par Flavie Flament alors sur M6, ne rencontre pas le succès escompté et doit rapidement s’interrompre pour faute d’audience. Subissant l’éternelle « loi des séries », le journaliste essuie un nouvel échec avec un magazine de santé dont la durée de vie équivaudra à celle d’un feu de paille. Sans s’encombrer de regrets, Emmanuel Chain rebondit avec le magazine d’information dominical de TF1, Sept à huit. D’autres émissions telles que Laure de vérité et Sex in the tv pour Téva ou On est comme on est pour France 2, viennent enrichir le curriculum vitae de ce producteur confirmé.

Mais l’animateur, dans un désir de se produire à l’écran, rejoint Canal + en 2003 et se retrouve aux manettes de Merci pour l’info. Une expérience de courte durée puisqu’un an plus tard il laisse place à Michel Denisot et revient à ses premières amours, en présentant un programme de débats, Soyons Direct sur M6. Attendue comme une valeur sûre pour la chaîne, il ne restera cependant que trois mois à l’antenne, l’émission n’ayant pas trouvé son public. En 2005, il présente un magazine politique consacré au référendum européen et baptisée l’Europe : stop ou encore.

Producteur connu et reconnu, l’animateur peine à reconquérir les téléspectateurs depuis son départ du célèbre magazine économique de M6 qui, pour la carrière de l’homme comme pour la réputation de la chaîne, aura été l’objet d’une alliance décisive, voire même « Capitale. »

- Laurent Boyer
- Séverine Ferrer
- Ophélie Winter
- Benjamin Castaldi
- Virginie Efira


Séverine Ferrer
l’entremetteuse des fans
et des stars

.
.

Originaire du sud de la France, Séverine Ferrer débarque à Paris en 1991 avec sa famille après avoir passé toute son enfance et une partie de son adolescence à la Réunion. C’est en 1993 que l’artiste en herbe fait ses premiers pas devant les caméras de M6, dans Classe Mannequin où elle endosse le rôle de la petite sœur de Linda. En 1995, elle donne la réplique au désormais comique Tomar Sisley, dans la sitcom Studio Sud. Persuadée de sa vocation d’artiste, elle collectionne parallèlement, des rôles secondaires dans des longs métrages, tels que Delphine 1 Yvan 0 ou encore Beaumarchais l’Insolent.

En 1996, elle s’essaye à l’animation avec le Hit Dance. Mais c’est véritablement l’année 97 qui marque un tournant décisif dans la carrière de Séverine Ferrer. Elle devient l’icône des adolescentes de la chaîne en prenant les commandes de Fan de. Tous les samedis, la lolita convie les téléspectateurs à un rendez-vous, au cours duquel, elle livre l’actualité des stars. Pêle-mêle, l’émission révèle les potins, les faits marquants de la vie des célébrités, et permet même à d’heureux téléspectateurs de rencontrer leur idole. Séverine Ferrer assure également, la présentation d’émissions ponctuelles et très prisées par les fidèles, telles que le Dance Machine.

En 2002, elle co-anime l’émission Loft Story. C’est elle qui accueille les candidats à leur sortie, et présente Le Loft du samedi soir en compagnie de Max. 2004 est une année riche en activité pour l’animatrice qui, en plus de son émission hebdomadaire, publie un livre intiulé La tête dans les étoiles et lance une ligne de vêtements pour femmes enceintes.

Mais en 2005, rien ne va plus pour la vedette des ados. En effet, après avoir posé pour un calendrier publié par Télé 7 Jours en partenariat avec TF1 et être venue témoigner sur sa maternité, dans Ca se discute, l’émission de Jean-Luc Delarue, l’animatrice se voit remerciée par M6 pour cause d’ « infidélités. » Séverine Ferrer porte l’affaire aux Prud’hommes et obtient gain de cause pour un licenciement, estimé « abusif » par le tribunal.

- Laurent Boyer
- Emmanuel Chain
- Ophélie Winter
- Benjamin Castaldi
- Virginie Efira


Ophélie Winter
l’animatrice du Hit
rapidement dans le Hit

.
.

Chanteuse la plus prisée des ados au milieu des années 90, Ophélie Winter s’est également fait connaître du public sur M6 en tant qu’animatrice. La chaîne lui a en effet permis de se faire un nom et lui a servi de véritable tremplin pour forger sa carrière. Elle devient rapidement une figure emblématique de la « petite chaîne qui monte ».

Pendant l’été 1994, Ophélie Winter participe à l’émission La nuit la plus love produite par Thierry Ardisson sur M6 et se fait repérer par les dirigeants de la chaîne. La jeune animatrice en herbe devient très rapidement la nouvelle star du PAF en présentant de nombreuses émissions musicales. Ophélie fait ses débuts de présentatrice, en co-animant l’émission Multitop avec Yves Noel puis le Hit Machine chaque samedi matin, à partir d’octobre. Par la suite, elle présente le Dance Machine.

On l’aperçoit aussi le temps de deux épisodes dans la sitcom Classe mannequin où elle retrouve sa demi-sœur Cachou ainsi que celle que la presse appelle sa rivale, Vanessa Demouy.

Son naturel et sa spontanéité séduisent très rapidement le public et lui permettent de devenir l’idole de toute une génération. En 1995, sort le single Dieu m’a donné la foi qui se vend à 500 000 exemplaires.

De février à juin 1996, elle obtient sa propre émission, Coming next, tous les samedis à 20h35 et propose un tour d’horizon des modes et des tendances. Elle anime également Ophélie Street, un programme sur l’actualité musicale. La chaîne lui propose aussi de présenter le Dance Machine Club, tous les mercredis à 17 heures en compagnie de sa meilleure amie Elise et de son frère. Cultivant un style très proche des jeunes, Ophélie devient vite l’égérie de la chaîne.

M6 tente de diversifier son offre en matière de variétés et lance coup sur coup deux émissions de variétés Ophélie show, mettant en scène les talents de la comédienne et de la chanteuse, et le Hit Dance. Quelques temps après, elle délaisse les plateaux de télévision pour se concentrer principalement sur sa carrière artistique en tant qu’actrice et chanteuse.

- Laurent Boyer
- Emmanuel Chain
- Séverine Ferrer
- Benjamin Castaldi
- Virginie Efira


Benjamin Castaldi
le meneur du Loft

.
.
.

« A l’extérieur, ce n’est que du bonheur », ce leitmotiv, peut-être un peu passé aux oubliettes aujourd’hui, a cependant fait office de slogan de l’émission Loft Story qui, par son arrivée, annonçait un nouvel âge télévisuel en France, celui de la télé réalité.

Incarné en la personne de Benjamin Castaldi, le jeu, lors de sa diffusion en 2001, provoque un engouement sans précédent, outrepasse les frontières de l’écran et alimente les discussions faites autour de machine à café ou les plus sérieuses études sociologiques. Parallèlement, le programme s’avère être un fabuleux tremplin pour cet animateur jusqu’alors peu connu du grand public, si ce n’est par son sa filiation avec l’acteur Jean-Pierre Castaldi.

Ayant débuté comme chroniqueur de la rubrique cinéma dans l’émission quotidienne de Michel Drucker en 1994, il est le co-animateur de Célébrités, aux côtés de Carole Rousseau et Stéphane Bern en 1999.

2001 est l’année de sa consécration. M6 frappe fort avec Loft Story et Benjamin Castaldi occupe les écrans quotidiennement, en assurant les prime time du jeudi soir en direct en tant que narrateur de l’ « aventure humaine » vécue par Loana, Kenza, Steevy et autres Jean-Edouard. Devenu un des animateurs incontournables de la chaîne, il rempile l’année suivante pour une seconde saison de Loft Story dont le concept et le casting ne bénéficient pas des suffrages connus précédemment.

Arrêt de Loft Story donc, mais pas de la carrière de l’animateur qui revient sur les devants de la scène musicale, avec le désormais cultissime, télé crochet de M6 : Nouvelle Star. En 2006, alors que Benjamin Castaldi animait pour la quatrième saison consécutive le divertissement, celui-ci se voit remercier par le PDG de M6 qui avait appris quelques jours auparavant, par voie d’huissier, le souhait de sa recrue de quitter la chaîne pour rejoindre TF1. Remplacé au pied levé par Virginie Efira, l’animateur est contraint d’abandonner le programme à deux semaines de la finale.

Depuis le 8 janvier, Benjamin Castaldi est aux manettes du jeu télévisé Un contre 100, diffusé sur TF1 et à récemment vu sa « love story » avec Flavie Flament, prendre fin...

- Laurent Boyer
- Emmanuel Chain
- Séverine Ferrer
- Ophélie Winter
- Virginie Efira


Virginie Efira
la nouvelle star
des années 2000

.
.

Après avoir conquis les téléspectateurs belges, Virginie Efira a conquis le cœur des fidèles de M6. Née le 5 mai 1977, la jeune bruxelloise présente tout d’abord plusieurs émissions belges comme le divertissement pour jeunes, Megamix. Puis, elle prend les commandes de la Nouvelle star et de la Star academy made in Belgium.

Repérée par M6 dès 2003 à l’occasion d’un casting pour la météo, elle est rapidement propulsée comme la figure du divertissement sur la chaîne. En 2003, elle co-anime la finale d’Opération séduction. Après les variétés avec la séries des Absolument, elle devient « la porte-parole » des gags en tous genres en présentant le Grand Zap et la Saga des. Puis, elle prend les commandes du remake de Surprise sur prise baptisé Le Grand Piège et de l’émission Bluff impossible basée sur le même concept. La chaîne fait également appel à la nouvelle prêtresse du divertissement pour présenter Follement Gay en compagnie de Magloire. En une saison, elle est donc devenue l’égérie de la chaîne privée.

Pour Virginie Efira, le divertissement et l’humour restent à l’honneur. Dans cet optique, elle anime aussi en 2004, Drôles d’équipes, une émission qui voit s’affronter deux équipes de comédiens et d’humoristes. Cependant, en 2005, la jeune animatrice connaît un passage à vide sur M6. En mars, Coluche et Co et en décembre, Mon voisin est une rock star ne rencontrent pas le succès escompté.

Grâce à Classé Confidentiel, Virginie Efira fait son retour gagnant sur la chaîne. Plébiscitée par le public, le programme fait un véritable carton.

Le 24 mai 2006, elle succède à Benjamin Castaldi sur le plateau de Nouvelle Star et le public a salué l’arrivée de la nouvelle reine de l’émission phare de M6. Depuis le 28 février, elle est de nouveau au rendez-vous de la cinquième saison du divertissement.

Elle endosse également son propre rôle dans la série Off Prime, avec Bruno Solo. Elle interprète également la femme de Bohort dans la série Kaamelott. Le 6 mars, elle tient les rênes de la soirée des 20 ans de M6 aux côtés de Bernard de la Villardière.

- Laurent Boyer
- Emmanuel Chain
- Séverine Ferrer
- Ophélie Winter
- Benjamin Castaldi

M6   VIRGINIE EFIRA   BENJAMIN CASTALDI   LAURENT BOYER  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (lundi 6 décembre 2021) : Camping Paradis (TF1) leader sans souci, L’art du crime gâche le prime de Scènes de ménages

Audiences TV Prime (lundi 6 décembre 2021) : Camping Paradis (TF1) leader sans souci, L’art du crime gâche le prime de Scènes de ménages


INTERVIEW
Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »

Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021