lundi 21 octobre 2019 à 16:08 par

Angélica (Les Mamans, 6ter) : « Stella est une petite fille parfaite depuis que Tony est arrivé »

Angélica est l’une des Mamans de 6ter. D’une étudiante célibataire en région parisienne, la mère de Stella vit désormais dans les montagnes savoyardes en compagnie de Tony et de sa fille. Pour Toutelatele, Angélica revient sur les changements intervenus dans sa vie en un an.

Angélica (Les Mamans, 6ter) : « Stella est une petite fille parfaite depuis que Tony est arrivé »
©Capture 6ter 

Joshua Daguenet : Un an auparavant, vous nous aviez confié vos envies d’avoir un petit garçon et de retrouver l’amour. Pour l’heure, vous avez atteint l’un de ces deux objectifs…

Angélica : Oui. Le bébé, pas encore, mais j’ai rencontré Antonio - ou « Tony » - qui est entré dans ma vie. Ce fut un coup de foudre. Nous avons fait les choses rapidement puisque j’ai déménagé pour le rejoindre avec Stella.

Comment avez-vous rencontré votre compagnon ?

Je ne l’ai jamais dit mais je n’ai pas de honte à avoir car nous sommes en 2019. Je l’ai rencontré à travers une application que mon amie m’a présentée car je n’avais pas le temps de prendre de verre, de sortir. J’avais des préjugés sur cette méthode mais au final je l’ai trouvé par ce biais.

A-t-il été dur à convaincre d’être filmé dans le cadre de sa vie privée ?

Il a découvert en me rencontrant que je faisais partie d’une émission télé. Je ne l’ai jamais forcé à tourner bien évidemment. Il l’a fait avec le cœur et avait envie de s’investir en jouant le jeu avec moi. Quand nous faisons des activités, il a envie de participer quand son travail et son emploi du temps le lui permettent. Son intégration dans l’émission s’est faite naturellement.

« Stella a beaucoup de compliments dans la rue »

Vous l’appelez « papa » devant Stella. Ce rôle de père est-il, à vos yeux, prioritaire devant celui de l’homme qui vit à vos côtés ?

Stella a appelé Tony « papa » naturellement. Nous avons été bouche bée. Tout de suite, il a souhaité prendre les devants, s’occuper de Stella. Je n’ai rien à lui reprocher là-dessus et il a du mérite de se faire appeler ainsi car il nous a apportées un équilibre dans la famille.

Cela illustre-t-il aussi un manque de figure paternelle ressenti par votre fille ?

Stella a toujours été entourée de mes parents, mes sœurs et tous mes proches. Nous n’avons jamais manqué d’amour mais il manquait peut-être un père. Stella est une petite fille parfaite depuis que Tony est arrivé. Cela a boosté son évolution.

Vous précisez à son sujet qu’il tient un rôle autoritaire. Pouvez-vous préciser ?

Tony et chaque parent ont un rôle autoritaire. Il y a un moment pour tout, un moment pour l’autorité, pour jouer, pour les câlins… Cela marche mieux avec lui car il est grand, il a de la posture et de la voix.

Entre les deux saisons, vous avez déménagé en Haute-Savoie. Les montagnes doivent vous changer de la région parisienne…

Cela ne s’est pas déroulé directement mais tout de même très rapidement. Cela change car ici je n’ai pas ma famille et je n’ai plus mes copines. Auparavant, j’y venais de temps en temps et lui venait me voir certains week-ends. Nous avons pris un petit appartement sur place et Stella nous a rejoints un mois après. Le cadre est effectivement différent avec les montagnes, les parcs pour enfants. Cette région est vraiment jolie.

Quelles sont les valeurs et principes, évoqués au début de la saison, que vous teniez à transmettre à Stella ?

Je veux que Stella soit une petite fille polie, plein d’amour, qu’elle partage les jouets avec les enfants. Je suis fière de ce que nous sommes en train de construire avec elle. Nous évoluons tous ensemble, et avec Stella, cela colle super bien. Nous apprenons tout ce qu’il faut apprendre à une petite fille de deux ans. Nous la faisons voyager et essayons de l’éveiller à fond afin qu’elle s’intéresse à plein de choses.

« Je suis fière de ce que nous sommes en train de construire avec Stella »

Sur le plan professionnel, nous vous avions quitté étudiante. Désormais, vous souhaitez vous mettre à votre compte. Comment avance ce projet ?

Depuis l’âge de 15 ans, j’ai toujours travaillé dans les ressources humaines ou dans le commerce pour décrocher mes diplômes à Paris. En Haute-Savoie, sans repère et avec un environnement différent, j’ai souhaité devenir rapidement active car cela m’a titillée de me retrouver à la maison. J’ai donc trouvé une petite place dans un institut et je me suis découverte une véritable passion pour l’esthétique qui me plaisait déjà en tant que cliente. Cela m’a donné envie de continuer et je vais donc intégrer une école internationale de maquillage permanent pour pouvoir pratiquer et ouvrir mon entreprise. Au début, je me mettrais dans les instituts en freelance pour proposer mes services. L’idéal serait ensuite d’ouvrir mon propre établissement.

Votre rhinoplastie semble s’être bien déroulée. En quoi cette opération a amélioré votre quotidien ?

Je me sens mieux dans ma peau. Je préfère mon profil ainsi et je fais quelque chose quand j’ai envie ou besoin de le faire.

Cette opération de confort vous a-t-elle fait emmagasiner de la confiance dans l’optique de retrouver l’amour ?

Quand Tony m’a connue, j’avais encore le nez gonflé, donc non. Tony m’aime, il s’en fout si je suis en pyjama, démaquillée, la tête au réveil, le nez gonflé ou dégonflé… (rires).

Si l’émission venait à durer dans le temps, jusqu’à quel stade accepteriez-vous d’exposer votre famille ?

Nous sommes repartis avec plaisir pour la prochaine saison. J’aime bien partager sur les réseaux, même si ça plait ou non. Nous le faisons avec envie mais j’ai pensé à mettre Stella dans une école privée car elle va grandir et les enfants à l’école ne sont pas forcément cools. Tant que ça ne lui nuit pas, ça va, car c’est une émission de bienveillance. Ma fille a beaucoup de compliments dans la rue et il faudra que je fasse attention aux établissements dans lesquels je la scolariserai.



  A LIRE AUSSI  
¤ Les Mamans (audiences) : Johanna et Pauline terrassent Patricia Arquette (Médium) et Grey’s Anatomy avec un record historique

¤ Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Nous ne surjouons pas, tout est réel »


DIVERTISSEMENT   6TER  




- Les mamans, du lundi au vendredi à 17h10 sur 6ter






LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME


Audiences TV Prime (lundi 11 novembre 2019) : L’amour est dans le pré bat Itinéraire d’une maman braqueuse, Piège blanc déçoit, Captain America surpuissant

AUDIENCES TV ACCESS


Audiences TV Access (lundi 11 novembre 2019) : N’oubliez pas les paroles fait tomber Demain nous appartient, C à vous dégringole, Objectif Top Chef fait recette


INTERVIEW


François Allain (Vintage Mecanic) : « Le Qatar n’est pas uniquement peuplé de voitures modernes »

ON VOUS RECOMMANDE





Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2019