Ardisson, Baffie, Mélissa : les atouts de la rentrée de Paris Première

Publié le lundi 25 septembre 2006 à 15:13
par
Ardisson, Baffie, Mélissa : les atouts de la rentrée de Paris Première
©Paris Première/DR 

Pour son vingtième anniversaire, Paris Première s’offre un lifting avec un nouvel habillage. Une manière de « cultiver un rapport au temps » selon les mots de Jacques Expert, le directeur des programmes. Avec pour ambition d’être « de plus en plus audible et visible dans le brouhaha actuel », la chaîne parisienne renouvelle sa grille pour la troisième année consécutive. Le logo reste inchangé et il en est de même avec les visages et les rendez-vous phares de l’antenne. Cependant, une place est réservée pour quelques nouveautés.

Thierry Ardisson ayant juré fidélité, il entraine sur Paris Première son ancien collègue du service public : Laurent Baffie. Ce dernier va ainsi apporter une touche d’« insolence et d’impertinence » à un rythme quotidien avec Ding dong. Celui qui est actuellement au coeur d’une polémique au Québec vient sonner à la porte des quidams à Paris. Accompagné d’une personnalité et de caméras, chaque jour de la semaine à 20h20 à compter du 9 octobre, il rendra visite à des anonymes. L’émission de 18 minutes est l’occasion pour la chaîne de redéfinir son access avec deux épisodes de Malcolm et le Collaricocoboyrococoshow diffusés entre 18h50 et 20h20. A partir de janvier 2007, Laurent Baffie est rejoint par Michel Muller avec Henault Président, où l’humoriste part en campagne électorale chaque jour de la semaine pendant 6 minutes.

Les rendez-vous phares de la chaîne se voient à leur tour remaniés : « Si les animateurs changent, les concepts, eux, restent ». Ainsi, Laurent Ruquier ayant choisi le camp De Carolis plutôt que d’Arthuys, c’est Pierre Lescure qui prend le relais de Ca balance pas mal à Paris. Le magazine culturel est proposé depuis le 23 septembre chaque samedi à 18 heures. De son côté, l’émission phare de l’antenne, Paris Dernière, a également droit à un nouveau visage en la personne de Xavier De Moulins. L’ancien acolyte de Daphné Roulier succède à Thierry Ardisson et Frédéric Taddeï dans la découverte nocturne des rues de la capitale. Petite nouveauté en cette rentrée : la présence d’un invité fil rouge. Les téléspectateurs pourront découvrir cette nouvelle version vendredi 29 septembre à 22h35.

Mais le programme qui a fait le plus parler de lui ces derniers mois est incontestablement 93, faubourg St Honoré. « Responsable » de l’éviction sur France Télévisions de l’homme en noir, ce dernier ne regrette cependant pas son choix : « Je n’aurai jamais cru que l’émission allait durer trois saisons », s’étonne t-il. Thierry Ardisson continuera donc de convier people, académiciens et autres comédiens au tour de sa table mais aussi, pour la première, dans son bureau. Transférée du vendredi au samedi en seconde partie de soirée, l’émission connait là un décalage horaire clin d’oeil et un slogan qui l’est tout autant : « 93, faubourg St Honoré, tout le monde en parle ! »

Au milieu de ces tensions entre chaînes, M6 sait léguer ses visages à sa petite soeur. Après le ballon rond, Estelle Denis passe du terrain au tapis vert avec l’animation du Tournoi des as en exclusivité et en direct sur Paris Première. A l’issue de la finale de ce tournoi, le joueur gagnant pourra décrocher un ticket pour le prestigieux World Poker Tour. Habile de ses doigts mais pour une tout autre activité, André Manoukian donne, quant à lui, rendez-vous dès janvier pour Dédé les doigts de fée, un magazine dans lequel le juré le plus loufoque de Nouvelle Star propose à un invité son portrait musical. Au final le compositeur en ressort un morceau personnalisé aux sonorités blues, funk ou rock.

Si elle devait être une chanson, ce serait surement « Désirée ». Elle, c’est Mélissa Theuriau ou celle avec qui le mercato du printemps dernier s’est emballé. Non contents de voir l’animatrice le dimanche soir aux commandes de Zone Interdite sur le réseau hertzien, les téléspectateurs pourront se délecter en début d’année prochaine pendant 2,3 jours avec moi, magazine dans lequel la journaliste reçoit une personnalité pour faire découvrir sa dernière destination de vacances.

Mais inutile de se munir d’une mappemonde, une carte orange suffit. La chaîne « parisienne mais pas parisianiste » confirme sa sixième position des chaînes numériques et ce, sans compter quelques exclusivités. Les séries Jack & Bobby, Hôtel Babylon ou encore en janvier prochain la quatrième saison inédite de Nip/Tuck viendront ponctuer l’antenne. Et en cas d’événements, Jacques Expert confirme que la chaîne est « prête à casser sa grille ». Ainsi avec les élections de Miss Monde, de Miss Univers, du trimestriel Paris Défile ou encore de la cérémonie des Golden Globes, le glamour, la mode et le 7eme Art auront une place de choix. Et au mois de février, Paris Première a même convaincu l’actrice Marion Cotillard de devenir rédactrice en chef de la chaîne pendant une semaine, à l’occasion de la sortie en salle de La Môme, le film évènement retraçant la vie d’Edith Piaf...

CABLE / SATELLITE / ADSL   PARIS PREMIERE   THIERRY ARDISSON  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mardi 18 janvier 2022) : Les Pennac (France 3) plombent SWAT (TF1), Noirs en France (France 2) devant En famille (M6)

Audiences TV prime (mardi 18 janvier 2022) : Les Pennac (France 3) plombent SWAT (TF1), Noirs en France (France 2) devant En famille (M6)


INTERVIEW
Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »

Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022