Arnaud Joyet (Hero Corp 4) : « On a une façon de travailler simple, car Simon Astier est très direct »

vendredi 23 janvier 2015 à 19:42 |
Calt

Complice de Simon Astier depuis les débuts de Hero Corp, Arnaud Joyet incarne l’un des personnages les plus appréciés des fans, Stan, roi de la réplique absurde avec son pouvoir de persuasion plus ou moins efficace. L’acteur possède aussi une casquette de scénariste sur Hero Corp. A l’été 2014, en plein tournage de la saison 4, il s’est confié à Toutelatele.

Marion Olité : Êtes-vous toujours impliqué dans le scénario de Hero Corp ?

Arnaud Joyet : Oui, après cela dépend des saisons. Sur certaines, j’ai été plus impliqué que d’autres. C’est en fonction de nos emplois du temps respectifs avec Simon, mais également de son envie d’écrire beaucoup d’épisodes ou moins. Ça reste son projet. Sur la saison 4, j’ai été un peu moins impliqué que pour la saison précédente par exemple.

Comment se déroule les sessions d’écriture ?

J’écris des épisodes en entier. Je me souviens que pour le premier dont j’ai été en charge, j’avais seulement une trame générale, et je devais me débrouiller avec. Le deuxième épisode par contre je savais ce qu’il se passait dans chaque séquence. Le scénario était plus écrit que sur le premier épisode. Simon m’avait dit : « Dans l’intrigue A, il va se passer telle chose, et tu te démerdes pour qu’on en arrive là avec les personnages », et pareil sur l’intrigue B et C. Après, si je me sens dans l’impasse, rien ne m’empêche de l’appeler et de lui dire que je patauge sur telle intrigue ou tel personnage que je connais mal. On est toujours un peu à l’arrache en fait !

Comment expliquez-vous cela ?

Entre le moment où il est décidé qu’on aura une saison de Hero Corp et le moment où il faut qu’on la rende, le laps de temps est trop court pour que les choses ne soient pas faites dans l’urgence. C’est comme ça. Simon travaille vite. J’essaie de le suivre. Sur cette saison, j’avais beaucoup de boulot à côté, donc c’est plus difficile quand tu travailles le jour, d’aller bosser ensuite toute la nuit. Il y a des années où j’ai l’énergie, d’autres fois non. Je ne suis pas aussi efficace que je le voudrais entre 1h et 6h du matin (sourire). Heureusement, parfois ça marche bien !

Simon Astier vous renvoie-t-il réécrire votre copie ?

Oui, Simon me fait souvent recommencer. Il me dit quand ça ne va pas : « Là, c’est trop mou, il faut booster tes fins de séquences  ». On a une façon de travailler simple, car Simon est très direct. On n’a pas besoin de mettre les formes entre nous, ce qui nous fait gagner pas mal de temps. La première fois que j’ai bossé avec lui sur Hero Corp, on s’était vu deux fois. Mais j’ai été impressionné par le fait qu’il dise les choses très vite. C’est comme ça qu’il faut travailler, surtout quand on doit aller vite. Il ne faut pas prendre ses réflexions de manière personnelle. Le but est que le résultat soit meilleur.

« Je suis au service de Héro Corp, je ne vais pas me mettre des répliques juste pour me faire plaisir »

Écrivez-vous des répliques sur votre personnage, Stan ?

Ça arrive s’il est présent dans l’épisode en question. Au tout début, il était question que je joue ce personnage quand j’ai commencé à écrire. Et du coup, je n’osais pas lui écrire de répliques. En saison 2, Simon m’a dit : « N’hésite pas à écrire des trucs qui te font marrer  ». Mais je dissocie les deux choses. Je suis au service du projet, je ne vais pas me mettre des répliques juste pour me faire plaisir. Je les mets si elles sont nécessaires. Quand j’écris, je vois Stan comme un des personnages de Hero Corp, d’un tout. C’est pareil pour Simon avec John, je pense. On sent qu’il est au service de l’histoire.

Dans quelle direction a évolué le personnage de Stan en saison 4 ?

Mon personnage se fond de plus en plus dans l’équipe de super-héros. Il est moins en parallèle de l’histoire. Au départ, Stan est complètement détaché de Hero Corp. C’est un type qui ne fait que commenter ce qui se passe, de préférence en râlant, mais maintenant il est aussi dans l’action. Et puis il est devenu un peu moins poltron depuis qu’il a retrouvé son pouvoir en saison 3. Il n’hésite plus à en user, et à tenter de persuader un mec. Il est assez sûr de lui maintenant. Je pense qu’il a toujours cru que ce serait lui le chef. Si tout le monde était de bonne foi, ça devrait être lui le chef dans sa tête (rires) ! Visiblement, les autorités compétentes mettent du temps à le comprendre.

Les « répliques de persuasion » toujours très folles font tout le sel de votre personnage. Comment voient-elles le jour ?

Simon les écrit le plus souvent. En saison 3, j’en avais écrit quelques-unes, mais il les a refaites complètement. Il gardait juste l’idée que les persuasions étaient incroyablement à l’ouest, mais il en faisait un truc encore plus barré. Il ajoute quelque chose de terre-à-terre dans ces répliques qui fonctionnent très bien. C’est super rigolo à jouer ensuite. Je peux presque me permettre de mal jouer dans ces moments, car Stan raconte n’importe quoi (rires) !

SERIES TV   FRANCE 4   HERO CORP  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 2 juillet 2022) : Mongeville plus fort que le Combat des maîtres (TF1) et Fort Boyard (France 2)

Audiences TV Prime (samedi 2 juillet 2022) : Mongeville plus fort que le Combat des maîtres (TF1) et Fort Boyard (France 2)


INTERVIEW
Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022