Au coeur d’A prendre ou à laisser

Publié le lundi 20 septembre 2004 à 00:26
par
Au coeur d’A prendre ou à laisser
©TF1 

Tout commence le mercredi 3 décembre 2003. Je m’apprête à regarder la météo sur TF1 lorsque je vois une bande annonce qui annonce fièrement que « pour participer à un nouveau jeu sur TF1 et tenter de gagner 500000 Euros, appelez dès maintenant le 0 800... », chose que je fais sur le champ. Sur le répondeur, on me demande simplement de laisser mes coordonnées téléphoniques.

Trois jours plus tard, je reçois un courrier d’une société de production qui m’invite à me présenter à un casting le lundi 8 décembre. Un questionnaire à remplir pour ce jour-là est également joint.

Le lundi 8 décembre, je me rends donc sur le lieu du rendez-vous. Une centaine de prétendants est présent. Première étape, nous devons remplir en six minutes un questionnaire de culture générale. Puis, après une rapide correction, on nous invite à se présenter un à un pendant deux minutes face à la salle. Après ces deux étapes, l’équipe des trois casteurs s’est réunie pour délibérer. Une douzaine de personnes sont alors retenues pour la suite des événements.

Une fois que les candidats recalés ont quitté la pièce, il nous faut passer une épreuve de présentation individuelle devant la caméra. Les candidats sélectionnés seront contactés plus tard par téléphone. A ce stade, rappelons que je ne sais pas pour quel jeu je vais participer, qu’aucun élément ne nous a été fourni sauf que ce ne sera pas une émission de télé-réalité, que le jeu sera présenté par Arthur et que les dates d’enregistrement nous seront données à la fin de cette journée.

Le 22 décembre est un jour mémorable puisque je reçois le fameux coup de téléphone tant attendu. Je suis sélectionné officiellement pour participer et représenter ma région au nouveau jeu de TF1 !

Le 12 janvier, le jeu A prendre ou à laisser est diffusé pour la première fois sur l’antenne de TF1. Quelques jours plus tard, on me contacte à nouveau pour me demander d’être présent aux enregistrements.

Le 31 janvier, je me rends alors aux studios de la Plaine-Saint-Denis pour remplacer le candidat me précédant dans l’émission (j’étais la quatrième personne à représenter ma région et je devais être présent au cas où celle-ci sortirait). Dès mon arrivée, on m’accompagne dans les loges. Tout le monde est sympathique et convivial. A 13 heures, les candidats sont appelés à descendre sur le plateau. Même si mon tour n’est pas encore venu, la pression monte. Une demi-heure plus tard, les enregistrements commencent. Nous pouvons suivre l’émission en direct grâce à un écran de télévision. Pour la première fois, j’assiste au direct d’A prendre ou à laisser, moment que j’attendais avec impatience. Plusieurs émissions s’enchaînent. La journée s’achève à 21 heures mais le candidat représentant ma région n’est pas encore sorti. Je devrais donc revenir pour la prochaine session d’enregistrements.

Quelques semaines plus tard, je reçois un nouveau coup de téléphone de la production. Je suis attendu à Paris le jeudi 4 mars 2004 à 18 heures aux studios. Ce soir-là, au programme, rencontre avec les nouveaux candidats et explication du déroulement des journées suivantes. Puis direction l’hôtel où une chambre par personne nous est attribuée. L’ensemble des candidats se retrouve pour sortir manger et faire la fête. La bonne ambiance est au rendez-vous.

Le vendredi 5 mars, après une journée entière d’enregistrements, ma région finit par sortir lors de la dernière émission de la journée. Le lendemain, c’est sûr, je serai sur le plateau. Retour à l’hôtel, place à la fête !

Nous sommes le samedi 6 mars, la journée tant attendue commence. Dès 8h30, le bus vient nous chercher à l’hôtel pour nous conduire aux studios. Une demi-heure plus tard, nous arrivons à la Plaine-Saint-Denis où nous partageons les souvenirs de la veille en coulisses. Il est 9h30. Par groupe de quatre, nous prenons la direction de l’habillage, du maquillage et de la coiffure. A midi, tout le monde est enfin prêt ! Les plateaux repas arrivent. Dans une heure, il faudra se rendre sur le plateau pour les enregistrements.

13 heures. Plus nous approchons du plateau d’A prendre ou à laisser, plus le stress monte. Je croise l’huissier, Jean-Louis, qui nous salue tous et nous souhaite bonne chance. Nous avançons toujours et je me retrouve derrière le décor. Puis, on me désigne ma place. On m’explique comment placer mon micro et comment répondre à la question de sélection. Des photos sont prises, des essais sons et images sont faits. Pendant ce temps, le public s’installe, le chauffeur de salle met l’ambiance. Quelques minutes avant le début de l’enregistrement, Arthur arrive sur le plateau et salue tout le monde.

13h30. Générique ! C’est parti ! Les enregistrements commencent et je fais mes premiers pas à la télévision. Une heure plus tard, l’émission s’achève, nous avons 15 minutes pour nous changer, nous faire recoiffer et remaquiller. A 14h45, retour sur le plateau où les boîtes nous attendent. Les techniciens sont prêts, ceux de la production viennent nous encourager une dernière fois. C’est reparti pour un tour !

Six émissions plus tard, tout est terminé pour la journée. Je ne suis pas encore sorti mais l’expérience d’aujourd’hui a été unique. Il est 21 heures. Dans quelques minutes, ce sera le retour à l’hôtel.

Le lendemain, c’est dimanche. Il n’y a pas d’enregistrements. Une sortie est prévue à Disneyland. Les liens se resserrent, les affinités se soudent entre les candidats. Le lundi 7 mars, une nouvelle salve d’enregistrements a lieu. L’aisance commence à venir, la rigolade sur le plateau aussi, la complicité entre Arthur et le reste des candidats se ressent. A la fin de la journée, je ne suis pas encore sorti. Lors de notre retour en coulisses, le producteur délégué nous annonce qu’une dernière session sera prévue pour le samedi qui suit. Nous devrons donc être présents la veille, le 11 mars.

Comme prévu, le vendredi 12 mars, je suis à nouveau sur le plateau d’A prendre ou à laisser. Qui sera cette fois tiré au sort ? Le cœur de chacun bat de plus en plus fort et bingo ! Ma région s’affiche !

Pendant près d’une heure, je m’amuse avec Arthur, je négocie avec le banquier et j’ouvre les fameuses boîtes au fil de l’émission. Au final, tout n’a été que du bonheur. Je ne repars pas avec la somme maximum mais avec de quoi purger des dettes et surtout... que du bonheur en tête !

Article proposé par « Le chipendale » (surnom dans le jeu).
Adaptation et scénarisation effectuées par Jérôme Roulet

  ON VOUS RECOMMANDE  

A PRENDRE OU A LAISSER  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (dimanche 7 mars 2021) : Lucy leader, Max Liebermann et Zone interdite scalpent Les frères Sisters

Audiences TV Prime (dimanche 7 mars 2021) : Lucy leader, Max Liebermann et Zone interdite scalpent Les frères Sisters

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (dimanche 7 mars 2021) : Les Enfants de la télé haussent le ton, Kaamelott au top, 66 minutes séduit

Audiences TV Access (dimanche 7 mars 2021) : Les Enfants de la télé haussent le ton, Kaamelott au top, 66 minutes séduit


INTERVIEW
Téïlo Azaïs (Un si grand soleil) : « Enzo et Kira ne partageront pas une relation amoureuse »

Téïlo Azaïs (Un si grand soleil) : « Enzo et Kira ne partageront pas une relation amoureuse »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021