Bilal (Les Ch’tis dans la jet set) : « Tout ce qu’on veut, c’est faire la fête et s’éclater ! »

Depuis le 25 août, W9 a donné le coup d’envoi de la nouvelle saison des « Ch’tis ». Et ces derniers vont affronter les Belges. Parmi eux, Jo et Bilal, deux joyeux lurons du plat pays, devenus très amis pendant cette aventure. Après Jo, c’est au tour de Bilal, 23 ans, de lever le voile sur les coulisses de l’émission.

Publié le mercredi 27 août 2014 à 17:51
par
Bilal (Les Ch’tis dans la jet set) : « Tout ce qu’on veut, c’est faire la fête et s’éclater ! »
©ChaCha Sild / Starface 

Marion Olité : Pourquoi avez-vous décidé d’intégrer le programme des Ch’tis dans la jet-set ?

Bilal : Je voulais rencontrer des filles et m’éclater ! (rires) Je voulais faire la star et draguer toutes les filles qui passent en boîte. Il y aussi mon projet professionnel. J’ai envie d’ouvrir une discothèque et Les Ch’tis m’apportaient la notoriété nécessaire pour attirer de la clientèle. Mais la télé-réalité, ce n’est pas trop mon truc à la base.

Aviez-vous regardé des saisons des Ch’tis avant d’intégrer le casting ?

Quand on nous a dit que le casting était pour les Ch’tis, j’ai regardé quelques épisodes et j’ai été accroché. Ça m’a donné envie d’essayer. Et le résultat ne pouvait être que bénéfique.

Comment s’est déroulée la rencontre entre les Ch’tis et les Belges ?

Disons qu’on est beaucoup plus festifs qu’eux, non-stop à mettre le feu, à faire la fête. On ressemble plus aux Marseillais sur cet aspect. Hyperactifs, on ne s’arrête jamais ! Quand il y en a plus, y’en a encore comme dirait Stromae. Eux, ils aiment bien le calme, et dans ces moments-là, franchement on s’emmerde (rires) !

Entre Belges, avez-vous tout de suite accroché ?

Une famille s’est créé au fur et à mesure de l’aventure. On a tous été solidaires les uns envers les autres, sans tenir de rancœurs, et en restant loyaux. Je pense que c’est ce qui nous a sauvés dans l’aventure. On a su rester être ensemble quand les Ch’tis ont essayé de nous mettre un coup de pression.

Vous semblez très proche de Jo dans cette aventure... ?

Nous deux, on est les plus gros potes de la saison 6 ! Il n’y a pas eu une seule amitié comme la nôtre de toute l’aventure. Quand il a ouvert la porte la première fois, j’ai vu « sa tête de con », ça m’a fait rire ! On est Tic et Tac (rires). Ensemble, on fait des conneries qui ne sont rien à la base, mais qui finissent par être géniales, et par faire rire tout le monde ! Et je peux vous dire qu’on en a fait des conneries (rires)...

« La télé-réalité, c’est pas trop mon truc à la base »

Quels sont vos atouts pour vous démarquer dans l’aventure ?

La tchatche et la « beau gosse attitude » (rires) ! Et on apporte de la fraîcheur.

Cela vous a-t-il servi pour entrer dans la jet-set ?

Le challenge de la jet-set a été facile à relever pour nous car on possédait des relations dans ce milieu en Belgique. Ce genre de personnes, je les croisais dans de grosses boîtes de nuit. A Marbella, c’était un peu différent car ils se la pètent un peu plus ! Et il y a quand même des personnes très friquées, donc il faut faire attention à qui l’on parle. Après, on a imposé la jet-set belge ! On était les Gaulois de la jet-set, comme dans Astérix et Obélix (rires). C’était génial.

Partie 2 > Son ressenti sur Les Ch’tis et sa nouvelle notoriété


Redoutiez-vous certains candidats avant de débuter l’émission ?

Non, pas du tout. On ne connaissait personne. Et que ce soit physiquement ou dans le caractère, je n’avais peur de personne. Et on leur a mené la vie dure quand même ! Ils ne s’attendaient pas à ça, peut-être à des gens plus cool, qui sont fan d’eux. Mais ce n’est pas parce qu’ils ont 800 000 personnes qui les suivent sur Twitter que ça va changer quelque chose à notre vie ! On est resté nous-mêmes, c’est le principal.

Avez-vous eu des coups de cœur pendant l’aventure ?

Un peu... (rires). Je suis le genre de gars à ne pas vouloir me mettre en couple. Je suis resté pendant quatre ans avec une fille, pour laquelle j’ai encore quelques sentiments. Quand je suis arrivé dans la maison, j’avais juste envie de m’amuser, de draguer un maximum de filles ! Vous verrez que je me suis bien lâché (rires).

Avez-vous été surpris par un aspect de l’émission en particulier ?

Pas vraiment si ce n’est qu’on est resté nous-mêmes. C’est peut-être le plus étonnant : on ne nous a jamais demandé de faire quelque chose. Beaucoup de gens disent que ce genre d’émission te demande de jouer un rôle, mais pas du tout. Dans Les Ch’tis, on est nous-mêmes du début à la fin.

Et chez les Ch’tis, avez-vous ressenti qu’ils surjouaient ?

Oui, complètement. C’était la différence entre eux et nous. Ils avaient plus d’expérience. Ils savaient faire les bonnes choses au bon moment. Mais on n’est pas stupides. On a vite appris d’eux. Ça a été dur au début, mais après une semaine ou deux, on était dans le bain.

« « On a mené la vie dure aux Ch’tis ! » »

Savez-vous comment vous allez gérer votre nouvelle notoriété ?

On ne peut pas savoir à l’avance comment on va gérer notre notoriété après la diffusion des épisodes. Ça ne va pas être évident, mais je pense qu’on s’en sortira bien. On s’entend avec tout le monde. Qu’on se retrouve en face d’un pote ou de la personne la plus connue du monde, ça ne changera rien pour nous. Tout ce qu’on veut, c’est faire la fête et s’éclater !

Êtes-vous prêts à rempiler pour une autre saison après cette première expérience ?

Je signe directement pour une nouvelle saison. C’est vrai qu’on a eu des moments difficiles à gérer dans les relations humaines, et côté job, le booker nous mettait la pression. Si on ratait notre job, c’était retour direct à la maison ! Mais au final, on est super heureux. Même au pôle Nord, je pars demain (rires) !

  ON VOUS RECOMMANDE  

REAL TV   W9   LES CH’TIS  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 23 septembre 2020) : Alex Hugo termine en beauté, The Resident plombe E=M6

Audiences TV prime (mercredi 23 septembre 2020) : Alex Hugo termine en beauté, The Resident plombe E=M6

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 23 septembre 2020) : Demain nous appartient au plus bas, Tous en cuisine éloigne C à vous

Audiences TV access (mercredi 23 septembre 2020) : Demain nous appartient au plus bas, Tous en cuisine éloigne C à vous


INTERVIEW
Hélène Gateau (SOS Animaux, 6ter) : « Il faut sévèrement punir les actes de maltraitance animale »

Hélène Gateau (SOS Animaux, 6ter) : « Il faut sévèrement punir les actes de maltraitance animale »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020