Clément (Mariés au premier regard, M6) : « Avec Laura, je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi magique »

Clément, candidat de l’émission de M6 Mariés au premier regard, s’est confié sur son parcours et sur sa rencontre avec Laura. Il est également revenu sur les coulisses du programme.

Publié le lundi 3 mai 2021 à 19:19
par
Clément (Mariés au premier regard, M6) : « Avec Laura, je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi magique »
©Capture M6 

Thibault Urrea : Avant de participer à Mariés au premier regard, aviez-vous suivi les précédentes saisons sur M6 ?

Clément : Oui, j’ai toujours suivi l’émission, mais je ne connaissais pas forcément toutes les mécaniques. J’aimais énormément le concept, à savoir découvrir sa femme le jour du mariage. Comme le précise ma mère dans le premier épisode, lorsque je lui annonce la nouvelle, elle me dit « Mais qu’est-ce donc cette idée de fou ?! ». Il est vrai que j’ai toujours aimé les choses qui sont atypiques, comme peut l’être Mariés au premier regard.

Avez-vous eu, à certains moments donnés, des doutes au sujet de cette expérience totalement atypique ?

Non, mais il est vrai que l’on se pose des questions : « Est-ce que c’est vrai ? Est-ce la vérité ? ». En fait, tant qu’on n’est pas dans l’émission, on ne se rend pas vraiment compte des choses.

Comment s’est déroulé l’encadrement avec les experts ?

Nous sommes suivis et accompagnés dès le départ par Estelle Dossin et Pascal de Sutter. Des entretiens ont lieu durant les castings afin de nous découvrir et pour nous présenter plus en détail. On nous apprend ce qu’est l’expérience « Mariés au premier regard ». Les experts restent à l’écoute, encore aujourd’hui.

« J’ai toujours aimé sortir de ma zone de confort »

À quoi avez-vous pensé à quelques minutes de rencontrer Laura, votre épouse, dans la mairie ?

J’étais stressé. Je dirais même que j’étais sous hypnose. Pendant des semaines, on attend de découvrir la personne et de poser un visage sur le prénom que j’avais d’ailleurs découvert le matin même chez le notaire. J’étais, par conséquent, dans un monde parallèle. On sait qu’il est en train d’arriver quelque chose de fou, mais on ne sait pas quoi, car on ne maîtrise rien.

Qu’avez-vous ressenti la première fois à ses côtés ?

Honnêtement, notre alchimie était particulièrement forte. Nous sommes vraiment deux personnes transparentes. Nos visages et nos sourires en disaient long. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi magique à ce moment-là.

Dans l’épisode du 26 avril, un certain malaise s’est ressenti entre vous deux, notamment lorsque Laura vous a fait comprendre qu’elle restait tout de même sur ses gardes, malgré un mariage très réussi. Comment l’avez-vous vécu à ce moment-là ?

J’étais surpris. Tout se passait bien et puis, à ce moment-là, elle prend conscience que l’expérience est belle, même trop belle, et qu’elle dépasse un peu ses espérances. De mon côté, j’étais dans un contexte de lâcher-prise. Pour moi, je continuais à penser que c’était la suite du mariage et de la magie. Je pense qu’à cet instant, elle ressentait de la peur. Je peux comprendre, car comme elle l’explique, elle a eu un passé compliqué. J’ai été emphatique dès le départ, et je le suis encore aujourd’hui. Je me suis mis à sa place. Toute personne a, au moins une fois, souffert d’amour. Ce sont des questions existentielles que j’entends bien entendu, mais j’ai été surpris que cela arrive aussi vite.

« Nous sommes libres de nos pensées, actions et choix »

Comment vivez-vous la distance, à plus de 200 kilomètres, l’un de l’autre ?

Une relation à distance reste compliquée, car il ne faut pas oublier que l’un comme l’autre à sa vie dans sa propre ville, avec ses amis, ses repères.

L’un des points marquants du prochain épisode est le saut à l’élastique que vous effectuez avec Laura. Outre la prouesse en elle-même, vouliez-vous vous prouver quelque chose de particulier tous les deux ?

C’était un peu le résumé de notre histoire. Du moment où ses peurs l’ont attaquée, jusqu’à ce fameux saut à l’élastique, c’est là où je lui dis que je vais prendre les devants et qu’elle peut me faire confiance dans ce saut. C’est un peu comme le début du voyage de noces, si je ne la pousse pas et que je ne suis pas là, elle n’est pas dans le lâcher-prise, et j’aurais trouvé cela dommage. Le but était qu’elle s’ouvre et que tout s’accélère.

Le bilan avec les experts est bientôt programmé dans les prochains épisodes. Vous étiez-vous entretenu avec Laura avant cette étape ?

Nous ne nous sommes pas concertés. Nous avons réfléchi chacun de notre côté. Les experts ne nous ont rien dit en vue de ce bilan. Il est vrai qu’il y a l’émission et l’expérience, mais il ne faut pas oublier une chose, c’est qu’à un moment donné, il y a aussi une part d’humain. C’est-à-dire qu’on appartient à nous-mêmes, on a notre personnalité et nos faiblesses, nos moments heureux. Ces réflexions nous appartiennent totalement. On n’attend pas l’avis du partenaire juste avant le bilan. Nous sommes libres de nos pensées, actions et choix.

  ON VOUS RECOMMANDE  

M6   DIVERTISSEMENT   MARIES AU PREMIER REGARD  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (vendredi 7 mai 2021) : Koh-Lanta respire, L’art du crime au top, Faustine Bollaert devant Bull

Audiences TV prime (vendredi 7 mai 2021) : Koh-Lanta respire, L’art du crime au top, Faustine Bollaert devant Bull

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (vendredi 7 mai 2021) : DNA fragilise TF1, record pour Cyril Lignac, Quotidien et 28 minutes au top

Audiences TV access (vendredi 7 mai 2021) : DNA fragilise TF1, record pour Cyril Lignac, Quotidien et 28 minutes au top


INTERVIEW
Evelyne Thomas / C’est mon choix : « Un jour, un des primes a battu TF1, et les ennuis ont commencé... »

Evelyne Thomas / C’est mon choix : « Un jour, un des primes a battu TF1, et les ennuis ont commencé... »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021