Décès de Gerry Anderson, créateur de Cosmos 1999 et Les Sentinelles de l’air

jeudi 27 décembre 2012 à 10:04 |
ITV

La télévision britannique a perdu l’un de ses créateurs les plus emblématiques. A l’âge de 83 ans, Gerry Anderson est décédé ce mercredi 26 décembre 2012. Il souffrait de la maladie d’Alzheimer depuis 2010.

Sur le petit écran, Gerry Anderson a imaginé et produit de nombreuses séries au succès international, dont les plus populaires restent Les Sentinelles de l’air et Cosmos 1999. En 1965, les marionnettes des Thunderbirds ont conquis le public anglais. Avant ce triomphe mondial, le couple Anderson (Gerry et Sylvia) avait imaginé, selon le même procédé de « Supermarionation » des titres tels que Four Feather Falls, Fusée XL5, Supercar et Stingray. Cet innovation restera leur marque de fabrique.

Dans un autre genre, au milieu des années 1970, Martin Landau et Barbara Bain devenaient les vedettes de Cosmos 1999 (notre photo). Après Mission : impossible, le couple star embarquait pour l’inconnu sur la base Alpha. Accrochés à la Lune, les survivants ont eu droit à deux saisons.

Entre temps, Gerry Anderson s’était frotté à la production d’une série d’espionnage et d’action européenne. Portée par Robert Vaughn, Poigne de fer et séduction a duré deux saisons, dans la mouvance de Chapeau melon et bottes de cuir, Des Agents très spéciaux ou Amicalement vôtre.

SERIES TV    COSMOS 1999    LES SENTINELLES DE L’AIR    POIGNE DE FER ET SEDUCTION   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Star Academy : scandale pour Léa après la finale sur TF1, les révélations explosives d’Anisha

2 - M6 : le coup d’éclat de Cyril Lignac en direct avec Yanns

3 - Le Cross (spoiler) : Maeva Ghennam accuse violemment Nicolas, Michel alcoolisé sur W9 ?


INTERVIEWS

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »