Delphine Wespiser (Blanche) : « J’aimerais animer un talk show sur une chaîne nationale »

samedi 19 juillet 2014 à 18:58 |
SCARELLA Gilles / FTV

Élue Miss France en 2012, Delphine Wespiser incarne le personnage de la juge Blanche dans « Fort Boyard » sur France 2 depuis 2013. Après une participation à « Un dîner presque parfait » sur M6 et « N’oubliez pas les paroles » avec Nagui, l’Alsacienne a, aujourd’hui, sa propre émission sur la chaîne régionale Alsace 20. À l’occasion de sa deuxième saison sur le Fort, elle s’est confiée à Toutelatele sur cette aventure et ses envies.

Benjamin Lopes : Comment êtes-vous arrivée dans l’aventure Fort Boyard ?

Delphine Wespiser : La production m’a contacté il y a deux ans. Ils cherchaient un nouveau personnage et je correspondais au rôle. J’étais très étonnée. À vrai dire, on a essayé dans un premier temps de me joindre par internet. J’ai cru à un canular, mais j’ai tout de même téléphoné et c’était effectivement une véritable offre. Il voulait jouer sur le côté cheveux rouge, car on me connaissait pour ça. Je suis ravie au final puisque ça reste dans l’esprit de princesse, comme lorsque j’étais Miss France. Mais les plus jeunes m’interpellent aujourd’hui en m’appelant Blanche. On reste dans une ambiance familiale avec toutes les générations qui regardent ce programme.

Vous incarnez Blanche depuis maintenant deux saisons sur Fort Boyard. Quel est votre rôle ?

Pour accéder à la salle du trésor, il faut sept clés. Si au cours des épreuves, les candidats n’ont pas réussi à les obtenir, ils viennent faire des sacrifices dans ma salle. Ils réalisent alors des épreuves de chance ou d’agilité. Si le candidat réussit le défi, il obtient une clé et rejoint les autres participants. Dans le cas contraire, l’équipe obtient la clé manquante, mais le candidat part en prison. J’interviens également une seconde fois puisque les participants faits prisonniers dans les cellules me rejoignent ensuite et je leur donne une chance de se libérer.

Avez-vous eu des difficultés à incarner Blanche ?

Dans Fort Boyard, j’ai un jeu de rôle, c’est de la composition. Je suis quelqu’un de très expressif dans la vie et il est vrai que Blanche est plutôt calme et dans la séduction. C’est donc plus compliqué pour moi que d’être animatrice par exemple.

Comment gérez-vous les conditions de tournage sur Fort Boyard ?

Cette année était beaucoup plus agréable puisque la saison dernière il faisait extrêmement froid. L’ambiance est très bonne sur le Fort, c’est comme sur un chantier. On passe au final une dizaine de jours sur l’édifice, mais on ne voit pas le temps passer. J’y reste en moyenne dix à douze heures par jour, mais je ne m’en rends pas compte. C’est une véritable microville.

« Je suis un peu la Reine en Alsace »

Fort Boyard vous occupe deux semaines par an. Que faites-vous le reste de l’année ?

Je travaille beaucoup dans ma région, notamment avec le conseil régional pour la promotion du tourisme d’Alsace. J’ai également une émission sur la chaîne régionale Alsace 20. Dans Votre Alsace, les habitants de la région peuvent m’envoyer une lettre pour partager une passion. Je me rends ensuite chez eux, on boit un coup, et on discute alors de cet intérêt. Ca peut être un vieil homme de cent ans qui me raconte sa vie ou un petit enfant qui veut me faire partager son amour pour son lapin. C’est très varié.

Partie 2 > Ses envie et projets sur le petit écran


Avez-vous d’autres activités en dehors de l’audiovisuel régional ?

Je suis également à la radio. J’anime une chronique qui passe trois fois par jours sur Radio Dreyeckland, en Alsace. C’est une pastille sur le bien être et l’épanouissement personnel avec des petits conseils. Je suis resté très régionale dans mes activités professionnelles.

Est-ce un choix ou un manque d’opportunités ?

J’ai décidé de m’investir dans cette région. Il faut savoir que c’est un territoire très fier, l’Alsace est presque un petit pays en lui-même. Je suis un peu la Reine là-bas. Ils m’ont véritablement nommée ambassadrice de la région. Je vais également dans les écoles primaires et maternelles pour apprendre aux enfants le dialecte. On se bat pour ne pas le perdre. Je leur apprends des comptines. Tout cela prend du temps et a forcément tourné ma carrière vers un aspect régional. Mon rêve reste d’avoir une mission nationale tout en continuant ces activités en Alsace. Fort Boyard c’est très bien, mais ça ne recouvre que la période estivale.

Quelles sont vos envies en télévision ?

J’aimerais animer un talk-show, quelque chose de sympa, une émission avec des bonnes valeurs. Je voudrais vraiment avoir un projet télé au niveau national. On apprend à se sentir bien devant la caméra. J’aime mettre les gens en avant, c’est quelque chose qui me plait beaucoup et que je réalise déjà dans Votre Alsace.

Avez-vous des propositions en ce sens ?

Je suis actuellement en discussion avec une chaîne, mais je ne peux pas encore dire ce qu’il en est. Ça reste compliqué, car il n’y a pas beaucoup de projets, et énormément de personnes postulent. Ce n’est pas toujours facile même si pour l’instant je reste très épanouie dans ce que je fais déjà. J’aimerais aller un peu plus vers Paris.

« Fort Boyard c’est très bien, mais ça ne recouvre que la période estivale »

Est-ce à dire que vous avez tiré un trait sur l’aventure Miss France ?

Non, j’assure encore aujourd’hui les fonctions de l’après-Miss France. Cela implique beaucoup de séances de dédicaces, des représentations et des participations à des galas. J’ai aussi quelques séances photo régulièrement. Toutes ces activités m’occupent la totalité de l’année.

FRANCE 2    FORT BOYARD    DIVERTISSEMENT   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Slam : l’incroyable retour d’Enzo chez Cyril Féraud sur France 3 ? Le champion fait des révélations

2 - Plus belle la vie : Stéphane Hénon (Boher) de retour dans la suite de la série

3 - Qui veut être mon associé ? : Detective Box et Caps me, l’incroyable succès depuis leur passage sur M6


INTERVIEWS

# Frédérique (Les Reines de la route, 6ter) : « Je ne me suis pas amusée à me faire passer pour quelqu’un d’autre »

# Sean Kanan (Amour, Gloire et Beauté / Top Models) : « Ridge pourrait tuer Deacon par amour pour Brooke ! »

# Xavier, gagnant du Quiz des Champions (France 2) : « Jean-Luc Reichmann était content qu’un champion des 12 coups de midi gagne »