Dominique Grimault présente le nouveau 100% Foot

Rédacteur en chef et chroniqueur du Talk Show Footballistique de M6 100% Foot, Dominique Grimault effectue sa rentrée ce dimanche en compagnie de ses acolytes, Estelle Denis et Pierre Menès. Passé par l’Equipe, TF1 ou encore France 2, ce grand connaisseur du ballon rond, auteur également de plus de 50 ouvrages sur le football, présente pour Toutelatele.com, le nouveau 100% Foot. Il revient également sur bataille pour les droits entre la Ligue et Canal+...

Publié le dimanche 16 septembre 2007 à 15:18
par
Dominique Grimault présente le nouveau 100% Foot
©C.Geral / M6 

Antoine Morin : Quelles sont les nouveautés pour cette troisième saison de 100% Foot ?

Dominique Grimault : L’émission reprend sur le même format qu’en juin, le dimanche soir à 0h15. Par rapport à l’an dernier, Thierry Roland sera moins présent, ce qui nous permettra d’avoir un invité supplémentaire. Notre objectif étant d’établir 100% Foot parmi les émissions de référence en matière de football à la télévision, au même titre que celles en place depuis des années, comme Téléfoot et L’équipe du Dimanche. L’année dernière, nous avions stabilisé notre audience à 700 000 téléspectateurs de moyenne. Ce qui est beaucoup ; France 2 Foot, par exemple, n’atteint pas telles scores avec la deuxième partie de l’émission.

Antoine Morin : L’émission retrouve son horaire du dimanche en troisième partie de soirée, après l’essai infructueux du samedi 14 heures, qu’est-ce qui, selon vous, fait la différence entre ces deux créneaux ?

Dominique Grimault : L’horaire du dimanche correspond plus à notre cible qui, même si les femmes s’intéressent de plus en plus au football, est une cible majoritairement masculine. En nous plaçant après le dernier match de Ligue 1 et L’équipe du dimanche, nous sommes à un horaire où les enfants sont couchés, et où les hommes restent devant leur poste. De plus, nous sommes en direct. Lorsque 100% Foot était diffusé le samedi, nous enregistrions l’émission le vendredi. Il n’y avait donc pas la même spontanéité ni la même concentration, de notre part, mais aussi de la part de toute l’équipe, du réalisateur au régisseur. Enfin, notre vocation est d’analyser, or une analyse se fait après les matchs, et pas avant.

Antoine Morin : Quel est le profil du parfait invité pour 100% Foot ?

Dominique Grimault : Il y a les invités, « people » et les invités football. Pour les « people », nous cherchons toujours à avoir des personnalités qui ont une vraie culture foot. Les Patrick Bruel, Bruno Solo ont une vraie connaissance du jeu, nous essayons de les faire venir le plus souvent possible. Pour les invités « football », cela peut être des journalistes, d’anciens joueurs ou des acteurs de notre championnat, joueurs, entraîneurs, ou présidents.

Antoine Morin : En juin prochain, M6 diffusera l’Euro austro-helvète, 100% Foot deviendra-t-il 100% Euro ?

Dominique Grimault : Oui tout à fait. Comme nous avions fait 100% Coupe du monde en 2006 pour le Mondial allemand. 100% Coupe du monde était diffusé seulement les jours de match. Pour l’Euro, il faudra voir, mais nous sommes prêts à assurer une quotidienne s’il le faut. D’autant que la chaîne va retransmettre des matchs de l’Equipe de France, ce qui est une formidable opportunité de développement du football sur M6.

Antoine Morin : Entre 100% Foot, On refait le match, Les Spécialistes, voire la deuxième partie de France 2 Foot, les talk-show « footballistiques » se multiplient à l’écran, comment l’expliquez vous ?

Dominique Grimault : Après la Coupe du monde 1998, les Français se sont réellement intéressés au football. Ils ne veulent plus seulement connaître les résultats, ils souhaitent comprendre le jeu et les enjeux. Les émissions d’analyse et de talk show ont donc rapidement trouvé leur place. Avec Eugène Saccomano, nous avons été un peu les précurseurs en lançant, Le match du Lundi, qui est devenu On refait le match. Pierre Menès a lui longtemps fait équipe avec Didier Roustan et Karim Nedjari sur l’Equipe TV, pour Enfin du foot. Quant aux Spécialistes, cette émission correspond parfaitement au style Canal+. Chaque émission a donc son style et c’est une bonne chose.


Antoine Morin : N’avez-vous jamais été tenté de commenter des matchs pour la télévision, ou bien d’être consultant, comme votre acolyte Pierre Menès qui le fait de temps en temps pour W9 notamment ?

Dominique Grimault : Non pas vraiment. Je suis un journaliste, d’écrit, donc d’analyse, et je crois que je le resterai. Je pense qu’entre décrypter et commenter, il y a des approches différentes, ce n’est pas le même métier. Par exemple, Thierry Roland est un des meilleurs commentateurs de la télévision française, il est très fort pour faire passer l’émotion de ce qui se passe sur le terrain. En revanche en terme d’analyse, et il est le premier à le reconnaître, il est moins bon. Pour moi, ce serait plutôt l’inverse. Après pour le rôle de consultant, il faudrait voir, mais il serait temps que l’opportunité se présente, car je suis quand même plus proche de la fin que du début de ma carrière. Pierre Ménès est dans le bon âge, et ce type d’exercice correspond à son caractère.

Antoine Morin : En novembre, les droits de diffusion du championnat de France vont être renégociés, comment pensez vous que cela va se jouer entre la Ligue et Canal+ ?

Dominique Grimault : Chacun va défendre son jardin et tout est possible. On pourrait assister à une redistribution des cartes. Quand Alexandre Bompard annonce qu’il est hors de question que Canal paye 600 millions d’euros par an pour la Ligue 1, on peut difficilement lui donner tort au regard de la qualité de notre championnat. D’autant qu’il y a une nouvelle vague de départs majeurs, Ribery, Malouda, Abidal, tous des titulaires en équipe de France. Maintenant, comme il y a plusieurs lots, peut être que Canal ne cherchera pas à tout ramasser. Je pense qu’ils peuvent se contenter des matchs et de l’Equipe du Dimanche. Pour la diffusion des matchs, je ne crois pas qu’ils aient beaucoup de concurrence, car ce n’est pas la vocation de TF1 ni de M6. En revanche, ces deux chaînes là pourraient se positionner sur Jour de Foot. Ca sonnerait alors le glas de France 2 Foot, mais c’est tout à fait envisageable. Ce sera donc très intéressant à suivre.

Antoine Morin : Que pensez-vous de France 2 Foot ?

Dominique Grimault : Je trouve que le rendu est faible pour 24 millions d’euros. Et c’est dommage. D’autant que j’aime beaucoup Denis Balbir. Mais là, il est trop esseulé. En même temps, le magazine du dimanche matin de la Ligue 1 vaut-il cette somme ? D’ailleurs je ne suis pas sûr que TF1 tente de le récupérer puisque la nouvelle formule de Téléfoot fonctionne très bien même sans les droits de la L1.

Antoine Morin : Verra-t-on le retour des Infos Transferts de Dominique Grimault pour le mercato, ou était-ce juste pour le fun en fin de saison ?

Dominique Grimault : Pourquoi pas. Il faudra voir ça au fil de l’émission avec Estelle et Pierre. C’est vrai qu’Estelle avait voulu donner un coté comique à la chose après l’épisode Nani, mais au moment où j’ai parlé de Nani, Lyon était vraiment sur le coup. Et qui pouvait savoir que Fergusson préparait une offre de 25 millions d’euros ? De même quand j’ai annoncé que Thierry Henry pouvait quitter Arsenal, Pierre a dit « Jamais de la vie » et aujourd’hui Henry est au Barça. Donc c’était à la fois sérieux et cherché tout en laissant une grande place à la déconne, ce qui est le style de l’émission en fin de compte.

Antoine Morin : Avez-vous de nouveaux projets de livres sur le football ?

Dominique Grimault : Tout le temps. Je l’ai dit, je suis un journaliste, d’écrit, j’ai toujours un article, un bouquin à préparer, à gamberger. Parmi les prochains qui vont sortir, il y a L’Année du foot en coauteur avec Jérôme Bureau, Pierre Menès et Philippe Doucet, et Les Grands duels du sport qui sortent au mois d’octobre...

M6   SPORT  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mercredi 19 janvier 2022) : The Undoing s’achève en hausse pour TF1, Qui veut être mon associé (M6) puissant sur cibles, bon début pour L’amour presque parfait

Audiences TV Prime (mercredi 19 janvier 2022) : The Undoing s’achève en hausse pour TF1, Qui veut être mon associé (M6) puissant sur cibles, bon début pour L’amour presque parfait


INTERVIEW
Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »

Manon éliminée de N’oubliez pas les paroles (France 2) : « C’est un vrai marathon psychologique et physique »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022