Emmanuel Chain

vendredi 10 janvier 2003 à 00:53 |
C+/DR

Il y avait déjà Arthur (Endemol) et Jean Luc Delarue (Reservoir Prod), aujourd’hui un homme semble de plus en plus affûté pour concurrencer ce duo de businessman de la production. Et là où l’on attendait Nagui (Air Prod) ou Julien Courbet (Quai Sud) pour compléter le tiercé, l’outsider surprise s’appelle Emmanuel Chain avec Eléphant & Cie. Dans un paysage audiovisuel dominé par les divertissements, ce dernier diffère de ces grands concurrents en jouant la carte de l’information et la culture. La réussite d’un homme que rien ne prédestinait à faire de la télévision !

Né en 1962, son adolescence se conjugue à une réussite parfaite. Très bon élève, il fait partie du gotha des étudiants français. Mieux, le présentateur sort diplômé de HEC en 1985. Pourtant c’est à France Inter que l’on retrouve celui qui s’est passionné pour le journalisme suite à un reportage sur la vie de Christine Ockrent. Mais c’est expérience n’est qu’un stage de fin d’études, c’est alors tout naturellement que son diplôme l’amène au chevet d’une grande multinationale : Danone. Deux ans plus tard, en 1988, il achève son expatriation italienne pour l’envol d’une carrière plus médiatique.

C’est ainsi qu’M6, nouveau né du PAF, compte un nouveau pensionnaire dans son service de l’information. Quelques mois plus tard, le 1er Octobre, Emmanuel Chain baptise une émission qui deviendra plus tard une success story. Capital, diffusé le samedi à la mi-journée, ne dure alors que six minutes. Le mini-programme ne fournit que des conseils boursiers et financiers. Ce n’est qu’en 1993 que l’émission adopte son grand format constitué de reportages. Diffusée en deuxième partie de soirée, ses bonnes audiences lui valent le prime-time à compter du 23 Novembre 1993. Le thème est alors : « Presse, on vous promet la une ». L’animateur intellectuel réussit alors le pari d’imposer ses leçons d’économie au grand public.

De succès d’audiences en succès d’audiences, Capital devient le fleuron de la chaîne. Adulée du grand public, son travail est récompensé par 5 Sept d’Or à ce jour. Fort de ce succès, le présentateur aux sourcils « Emmanuelliens » se transforme en maillon fort de la production. Promu consécutivement directeur de l’information d’M6 et de C Productions (filiale à 100% de M6), il acquiert l’expérience nécessaire à la prochaine échéance.

1999, aguerri par ces deux dernières, il quitte ses fonctions pour endosser le costume de créateur d’entreprise en devenant Co-fondateur d’Eléphant & Cie. Auteur d’un parcours sans fautes jusqu’alors, le nouveau directeur subit son premier revers. Producteur de l’access prime-time d’M6, son émission Unisexe, présentée par Flavie Flament, ne trouve pas son public. Arrêtée faute d’audience, son deuxième essai, un magazine santé pour la chaîne publique subit le même sort. Pas découragé, il relève le pari lancé par TF1 pour la case du dimanche 19h00. Morose depuis l’arrêt de 7 sur 7, son magazine Sept à Huit revigore la tranche dominicale de la première chaîne française en réalisant parfois des audiences records. Depuis, le néophyte a fait ses armes en produisant notamment Laure de Vérité et Sex in the TV pour la chaîne Teva ou encore On est comme on est, un programme mensuel pour France 2 et Audience Privée. Tout s’enchaîne, puisqu’après avoir rendu l’économie aux non-initiés, le colonel Emmanuel Chain s’attaque à la culture, armé du Soldat Sinclair pour Le Choc des Cultures sur France 3.

L’année à venir s’annonce donc « capitale » dans sa conquête de reconnaissance dans le monde de la production. Emmanuel Chain arrivera t’il à s’imposer dans le monde délicat des mastodontes du métier ?




ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Avis de recherche, Le Jeu de la vérité... les émissions cultes de Patrick Sabatier rediffusées pour la 1ere fois à la TV

2 - Tomer Sisley sur la fin de Balthazar sur TF1 : « Je n’aurais pas aimé faire la saison de trop »

3 - Frank Delay (2Be3) : pourquoi il a refusé de faire Danse avec les stars sur TF1


INTERVIEWS

# Dembo Camilo (Ici tout commence, TF1) : « Souleymane ne va pas retenter de récupérer Deva »

# Elsa Esnoult (Les mystères de l’amour, TMC) : « Fanny va pardonner John pour sa relation avec Gabriella »

# Frédérique (Les Reines de la route, 6ter) : « Je ne me suis pas amusée à me faire passer pour quelqu’un d’autre »