Eric Zemmour met le feu à CNews, Christine Kelly sur tous les fronts dans Face à l’info

Eric Zemmour a été sous le feu des projecteurs avec Face à l’info sur CNews durant cette saison 2020/2021. Si la chaîne d’information du groupe Canal+ a permis au chroniqueur de gagner en visibilité médiatique, les points de tensions se sont multipliés. Bilan.

Publié le vendredi 2 juillet 2021 à 19:01
par ,
Eric Zemmour met le feu à CNews, Christine Kelly sur tous les fronts dans Face à l’info
©Capture CNews 

La crise du coronavirus et le reconfinement du mois de novembre 2021 en France n’ont pas appauvri l’actualité politique, bien au contraire. L’émission Face à l’info , animée quotidiennement par Christine Kelly depuis octobre 2019, a vu évoluer son format, mais a conservé son chroniqueur vedette, le polémiste Éric Zemmour. Retour sur les moments et émissions les plus marquants de la saison.

11 septembre 2020 : débat houleux avec Laurent Joffrin

Laurent Joffrin était dans un premier temps venu sur le plateau de Face à l’info dans le but de présenter le parti politique qu’il avait lui-même créé : Les Engagé.e.s. Comme attendu, un profond désaccord a opposé le journaliste et Éric Zemmour sur les fondements de son parti. Mais le principal point de crispation entre les deux hommes faisait suite à une déclaration du compère d’Éric Naulleau sur Paris Première. Le polémiste estimait en effet que la « colonisation » découlait du « mouvement familial » et n’a pas hésité à faire remarquer à son opposant du jour qu’il ne comprenait « rien à l’Histoire de France », après qu’ils aient débattu sur les origines de l’hexagone. Cette altercation n’a cependant pas affolé les compteurs d’audiences

22 septembre 2020 : duel avec Jean-Luc Mélenchon finalement avorté

C’était un face à face très attendu par les téléspectateurs. Le duel opposant le représentant officiel de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour a été demandé, mais n’a finalement pas eu lieu. Cet affrontement idéologique, désiré par le polémiste de CNews ne s’est jamais concrétisé, le parti de Jean-Luc Mélenchon estimant que la chaîne d’information du groupe Canal+ soutient le parti du Rassemblement national.

30 septembre 2020 : imbroglio entre Zemmour et CNews

Fin septembre 2020, Éric Zemmour a tenu des propos qui ont provoqué une indignation des plus fortes au sein de l’opposition politique, comme de l’opinion publique, principalement par le biais des réseaux sociaux. Le polémiste avait quelques jours plus tôt affirmé que les mineurs isolés étaient tous des « voleurs, assassins et violeurs ». S’en était suivi la désolidarisation de la rédaction de CNews vis-à-vis des propos de son chroniqueur vedette comme réaction officielle. C’est la présentatrice de l’émission, Christine Kelly, qui s’était muée en voix officielle de la chaîne, précisant que l’ensemble de la rédaction ne « partageait pas ces propos ». Cette séquence a permis à CNews de réaliser d’excellentes audiences

16 octobre 2021 : face à face avec Jean-Pierre Chevènement

C’était le premier véritable face à face de la saison et il opposait Eric Zemmour à l’ancien ministre des armées et député Jean-Pierre Chevènement. L’homme de gauche convaincu (son parti était la Section française de l’internationale ouvrière) a alors fait une terrible prophétie, la veille de l’assassinat du professeur d’histoire Samuel Paty.

Après un débat sur le lien entre passions et actes, le temps manquait pour partir sur un débat plus politique alors Eric Zemmour a fait une révélation des plus étonnantes. Il a avoué à celui qui fut aussi sénateur lui avoir accordé son vote lors de l’élection présidentielle de 2002. Un fait qui n’a pas manqué de surprendre le principal intéressé en premier, tant l’éditorialiste est considéré par ses pairs politique comme par l’opinion publique comme un homme très à droite. Un face à face qui avait en tout cas permis à la chaîne d’enregistrer un record d’audience à l’époque

2-5 novembre 2020 : audience historique pour CNews

Mais ce succès d’audience a été largement battu quelques semaines plus tard, avec quatre records historiques en une semaine, du 2 au 5 novembre 2020. Le pic à un million de téléspectateurs avait même été atteint pour une moyenne de part du marché s’élevant à 3,4%, un exploit historique pour le canal de la TNT. Ce qui a tant attiré l’attention est sans aucun doute les élections américaines, qui avaient lieu à cette période. En compagnie notamment de l’économiste Éric de Riedmatten, Éric Zemmour a débattu sur le bilan de Donald Trump, comme sur le candidat qu’il fallait selon lui élire à la Maison-Blanche.

30 novembre 2020 : accrochage entre Éric Zemmour et Marc Menant

En compagnie de l’équipe habituelle (Eric Zemmour, Marc Menant, Éric de Riedmatten et Dimitri Pavlenko), Christine Kelly a décrypté toute l’actualité le 30 novembre 2020 sur CNews en access prime time. Il était question d’analyser les violences qui avaient eu lieu en France durant les jours précédents. Eric Zemmour a vivement critiqué l’attitude des médias, selon lui responsable de par leur ligne éditoriale de « l’effacement » de certaines réalités, dont des sujets sensibles.

Des critiques qui n’ont pas manqué de faire réagir le plateau, notamment l’écrivain Marc Menant, qui s’était accroché verbalement avec le chroniqueur vedette, même si aucun nom d’oiseau ou mot très déplacé n’étaient sorti de la bouche des deux protagonistes. Cet affrontement avait généré de fortes audiences pour CNews.

Vendredi 5 février 2021 : Clément Beaune et un « ratage complet »

Le vendredi 5 février 2021, Éric Zemmour recevait dans le cadre du face-à-face Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes depuis le 26 juillet 2020. La gestion de la crise sanitaire avait été au cœur du débat. L’homme politique avait avancé le fait que le Gouvernement espérait pouvoir vacciner la population d’ici la fin de l’été 2021. Face à cette déclaration, Éric Zemmour a expliqué sa propre vision. Pour le polémiste, la stratégie du gouvernement était un « ratage complet » et une « pantalonnade ». Alors qu’il a tenté de s’expliquer et d’exposer ses arguments, Clément Beaune s’est fait tacler par le journaliste : « Vous n’avez aucun argument, c’est triste ». L’homme politique a, quant à lui, tenté de revenir au débat : « Je défends nos intérêts avec les laboratoires ».

Vendredi 19 mars 2021 : Aurélien Taché s’enflamme, Christine Kelly intervient

Le vendredi 19 mars 2021, Face à l’info recevait Aurélien Taché, député du Val d’Oise. Alors que le débat avait pour thème « Être français, qu’est-ce que cela signifie ? », de vives tensions ont été présentes ce soir-là. En effet, Christine Kelly a dû intervenir pour calmer l’ambiance électrique sur le plateau. Le député avait notamment lancé au polémiste « Vous m’avez prédit un destin d’insoumis, moi je vous prédis un destin d’aigri ». Éric Zemmour avait quant à lui répondu « Comme vous vous trompez… ».

Face à l’info reviendra pour une troisième saison sur CNews qui débutera à la fin du mois d’août 2021, avec toujours Christine Kelly à la présentation et de nouveau Eric Zemmour et Marc Menant en chroniqueurs continus.

  ON VOUS RECOMMANDE  

CNEWS   INFORMATION   FACE A L’INFO   ERIC ZEMMOUR  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (mardi 19 octobre 2021) : Koh-Lanta et TF1 battus par La mort est dans le pré, Red (M6) devance Michel Cymès

Audiences TV Prime (mardi 19 octobre 2021) : Koh-Lanta et TF1 battus par La mort est dans le pré, Red (M6) devance Michel Cymès


INTERVIEW
Laure Guibert (Les Mystères de l’amour) : « Béné est incapable de choisir entre José et Jimmy »

Laure Guibert (Les Mystères de l’amour) : « Béné est incapable de choisir entre José et Jimmy »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021