Eurovision 2018 [PHOTOS] : Israël, Estonie, Chypre, Bulgarie... quels sont les favoris de la première « demi-finale de la mort » ?

Publié le mardi 8 mai 2018 à 18:41
par
Eurovision 2018 [PHOTOS] : Israël, Estonie, Chypre, Bulgarie... quels sont les favoris de la première « demi-finale de la mort » ?
©UER / Andres Putting / Thomas Hanses 

Ce mardi 8 mai dès 21 heures, France 4 diffuse la première demi-finale du 63e Concours Eurovision de la chanson . Pour assurer les commentaires, la chaîne publique mise sur un duo inédit : Christophe Willem et André Manoukian.

Pour ce coup d’envoi, 19 pays vont se produire sur la scène de l’Altice Arena de Lisbonne (Portugal). Etant donné le grand nombre de favoris prenant part à cette première manche éliminatoire, l’événement a été surnommé par les spécialistes la « demi-finale de la mort ». Seuls 10 d’entre eux décrocheront leur ticket pour la grande finale. Ils seront départagés lors d’une session de votes sera ouverte uniquement aux 19 pays en lice auxquels s’ajoutent le Portugal, l’Espagne et le Royaume-Uni, qualifiés d’office.

01 - Azerbaïdjan

Aisel aura la délicate mission d’ouvrir la soirée avec le titre up-tempo « X My Heart ». La proposition n’est pas très surprenante mais son refrain reste bien en tête. Cela suffira-t-il pour se hisser en finale ? Dans le cas contraire, ce serait une immense désillusion pour l’Azerbaïdjan qui n’a jamais raté une finale depuis son arrivée à l’Eurovision en 2008.

02 - Islande

Révélé par une comédie musicale, le jeune Ari Ólafsson a transformé l’essai en participant à la version locale de The Voice il y a trois ans. Interprète de la première ballade de la soirée, il aura bien du mal à emmener jusqu’en finale « Choice », un choix... peu moderne.

03 - Albanie

Pour cette première demi-finale de l’Eurovision 2018, les ballades se suivent... et ne se ressemblent pas : avec « Mall », aux sonorités résolument rock, Eugent Bushpepa fait le pari de chanter dans la langue de son pays.

04 - Belgique

De son vrai nom Laura Groeseneken, Sennek offre au public « A Matter of Time ». La chanson, bien produite, peut compter sur un refrain accrocheur. Le timbre de voix envoûtant de la jeune femme met la dernière touche à ce qui ressemble à un générique de la saga « James Bond ». Selon les bookmakers, Sennek passerait de justesse en finale et serait promise à un classement en milieu de tableau.

05 - République tchèque

Croisement entre Justin Bieber et Justin Timberlake à la sauce slave, Mikolas Josef représente son pays natal avec le hit « Lie to Me ». Mais pour se montrer à la hauteur de cet honneur, l’artiste a dû édulcorer les paroles de sa chanson. Avec ou sans les termes litigieux, le passage en finale est assuré et, grâce à une mise en scène dynamique et colorée, Mikolas est un sérieux challenger dans la course à la victoire.

06 - Lituanie

Avec son titre piano-voix « When we’re old », la jeune Ieva Zasimauskait ? joue la carte de l’émotion. Son timbre de voix si particulier a séduit les téléspectateurs de The Voice dans son pays mais il devrait toutefois avoir plus de mal à séduire le public européen. L’ordre de passage, entre deux favoris, n’aide pas la chanteuse.

07 - Israël

Netta Barzilai est la grande favorite de cet Eurovision 2018, un statut qui a néanmoins valu de sérieuses déconvenues à certains participants ces dernières années (la Russie en 2016 ou l’Italie en 2017). Désignée par le télé-crochet Rising star, la chanteuse défend les couleurs d’Israël avec « Toy ». Ce morceau très dansant joue sur deux tableaux : à la fois loufoque à cause des bruits, notamment de poule (!), émis par son interprète et, dans le même temps, profondément engagé en faveur de la cause féministe.

08 - Biélorussie

Né en Ukraine, le jeune Alekseev propose un titre ultra-calibré. Vainqueur de la version locale de The Voice il y a quatre ans, il s’est rapidement fait connaître en Russie et en Biélorussie. Mais pour imposer « Forever », il doit à présent conquérir un public plus occidental. Indéniablement efficace, le titre court cependant le risque de passer pour peu original...

09 - Estonie

L’Estonie fait un choix audacieux en confiant à la jeune soprano Elina Netšajeva le soin de défendre ses couleurs. Entièrement en italien, « La forza » joue la carte du chant lyrique, un genre pourtant rarement plébiscité à l’Eurovision. Néanmoins, grâce à une mise en scène marquante (une imposante robe qui change de couleur grâce à un système de vidéoprojection), la qualification pour la finale semble acquise. Le pays balte serait même promis à un top 5 samedi soir.

10 - Bulgarie

Prenez une gagnante et un finaliste de télé-crochet, un acteur, un ancien membre de boys band ainsi qu’un compositeur et vous obtenez le groupe Equinox, créé par la télévision bulgare à l’occasion de ce cru 2018 de l’Eurovision. Espérant renouveler les excellents résultats obtenus par leurs prédécesseurs (4e en 2016, 2e en 2017), il propose « Bones ». Selon les bookmakers, ce morceau devrait se qualifier haut la main ; il est même promis à un top 10 le soir de la finale.

11 - Macédoine

La belle Marija chante et le sympathique Bojan joue de la guitare : ensemble, ils forment le duo Eye Cue, parmi les plus populaires de leur pays. Annoncée in extremis, la chanson « Lost and Found » alterne un refrain très dansant, portée par une chorégraphie très étudiée, avec des couplets aux sonorités reggae. Un mélange détonant boudé par les bookmakers.

12 - Croatie

Révélée par un télé-crochet, Franka Bateli ? est devenue très populaire dans son pays en remportant la version locale de Danse avec les stars. La télévision croate a misé sur elle pour porter « Crazy », un morceau très sensuel dont la mélodie peine hélas à rester en tête. De l’avis des spécialistes, la Croatie sera sans doute privée de finale cette année.

13 - Autriche

La recette du succès à l’Eurovision, Cesár Sampson semble la connaître : en 2016 et en 2017, il a participé à la conception des chansons présentées par la Bulgarie et récompensées respectivement par une 4e et une 2e place. Pour l’heure, les bookmakers n’accordent à « Nobody but You » qu’un classement en milieu de tableau mais l’artiste fait partie des outsiders.

14 - Grèce

Avec « Óniro Mou », le public est plongé dans un rêve et bercé par les douces sonorités de la langue grecque... Bien loin de la chaotique sélection de la chanson pour représenter la Grèce à l’Eurovision. Après 4 disqualifications... sur un total de cinq titres, le morceau aux accents polyphoniques est resté seul en lice et désigné par défaut. Il est porté par la voix de Yianna Terzi, une artiste émigrée aux Etats-Unis.

15 - Finlande

C’est l’une des chansons les plus « Euro-compatibles » de cette édition 2018 mais cela ne suffit pas à en faire l’une des favorites. Pour cette raison, « Monsters » ne cesse de chuter auprès des bookmakers : elle flirte aujourd’hui avec le top 10. Le titre devrait néanmoins se hisser jusqu’en finale. Il est interprété par Saara Aalto, qui a écumé les télé-crochets avant de doubler l’une des princesses du film d’animation La Reine des neiges.

16 - Arménie

Sevak Xanaghian propose une ballade aux sonorités très travaillées intitulée « Qami » et intégralement interprétée dans sa langue. Cet habitué des télé-crochets, désormais devenu juré, est célèbre non seulement en Arménie, mais également en Russie et en Ukraine. Un bon point s’il accède à la finale, un défi qu’il est en mesure de relever.

17 - Suisse

Le duo Zibbz est composé d’un frère, Stefan dit « Stee », et d’une soeur, Corinne surnommée « Coco ». Les dignes représentants de la famille Gfeller présentent « Stones », un morceau très rock qui dénonce le harcèlement.

18 - Irlande

Défendue par Ryan O’Shaughnessy, chanteur biberonné aux télé-crochets après un début de carrière en tant qu’acteur dans un populaire feuilleton, la ballade « Together » marque moins par sa mélodie que par sa mise en scène. Aux côtés de l’interprète, un duo de danseurs incarne un couple gay. L’Irlande, championne incontestée de l’Eurovision dans les années 1990, espère retrouver le chemin de la finale qu’elle a perdu depuis 2013.

19 - Chypre

D’origine albanaise, la « bomba » Eleni Foureira compte bein mettre le feu sur la scène de l’Eurovision. Le titre « Fuego » semble peu contemporain mais il est diablement efficace et le gimmick « Ayé, ayé, ayé » résonne comme le futur tube de l’été. Depuis quelques jours, il fait une ascension spectaculaire chez les bookmakers au point d’atteindre la deuxième place, juste derrière l’indétronable candidate israélienne.

Lors de la seconde demi-finale, organisée ce jeudi 10 mai, 18 pays se disputeront les 10 places restantes. Contrairement à ce mardi, les téléspectateurs français, italiens allemands seront invités à prendre part au vote.

A noter qu’à l’issue de cette première demi-finale, France 4 rediffusera le documentaire En route pour l’Eurovision . Les téléspectateurs pourront (re)découvrir les coulisses de Destination Eurovision et le marathon promotionnel de Madame Monsieur depuis leur sélection en janvier dernier.

  ON VOUS RECOMMANDE  

FRANCE 4   DIVERTISSEMENT   EUROVISION  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (samedi 8 mai 2021) : Cassandre règne, The Voice et N’oubliez pas les paroles en baisse

Audiences TV prime (samedi 8 mai 2021) : Cassandre règne, The Voice et N’oubliez pas les paroles en baisse

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (samedi 8 mai 2021) : Nagui en tête, Catherine Matausch bouscule TF1, C l’hebdo et LMDLA en hausse

Audiences TV access (samedi 8 mai 2021) : Nagui en tête, Catherine Matausch bouscule TF1, C l’hebdo et LMDLA en hausse


INTERVIEW
Sami Alliot (Les mystères de l’amour) : « Sam restera toujours obsédé par Fanny »

Sami Alliot (Les mystères de l’amour) : « Sam restera toujours obsédé par Fanny »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021