Face à l’info : Eric Zemmour peut-il quitter CNews pour la concurrence ?

À la rentrée 2019, CNews a pris le parti de faire venir Eric Zemmour. Non pas un risque d’audience mais plutôt d’image et d’étique, l’éditorialiste s’étant retrouvé au cœur de vives polémiques.

Publié le mardi 25 août 2020 à 16:59
par
Face à l’info : Eric Zemmour peut-il quitter CNews pour la concurrence ?
©Capture CNews 

Christine Kelly a dégainé la deuxième saison de Face à l’info ce lundi 24 août en access. Accompagnée de deux de ses chroniqueurs habituels, Eric de Riedmatten et Harold Hyman, rejoints par Régis Le Sommier et Dimitri Pavlenko, la journaliste espère bien poursuivre sur sa lancée, le talk ayant enregistré de nombreux records d’audience au cours du printemps.

Une formule peaufinée

Pour les sympathisants d’Eric Zemmour, il faudra patienter une semaine de plus pour voir à l’oeuvre le compère d’Eric Naulleau sur Paris Première. Parti en vacances plus tôt que ses camarades, il en revient une semaine plus tard. Pour autant, l’auteur de « Destin français » se prépare déjà à de nouvelles punchlines dont il a le secret et des face-à-face rallongés mais raréfiés. En effet, au lieu des quatre duels quotidiens qui ont animé une grande partie de la première saison de Face à l’info, il y aura désormais un face-à-face d’une heure à suivre tous les vendredis.

Interrogé par trois journalistes de Valeurs Actuelles, dont Charlotte d’Ornellas, chroniqueuse régulière de CNews dans L’heure des pros, Eric Zemmour est revenu sur le succès du talk, lancé en octobre 2019 : « Dans la forme, on n’ouvre pas le robinet à info mais on privilégie l’analyse, le débat contradictoire, le recul historique, voire la confrontation idéologique. Sur le fond, j’oppose au politiquement correct macronien de BFM un discours conservateur et patriotique, bref ce que le système appelle « populiste » ».

« CNews, la proposition la plus exaltante »

Avec un tacle appuyé à la principale rivale de CNews, difficile d’imaginer Eric Zemmour sur une autre chaîne d’information. Pourtant, l’éditorialiste aurait pu rallier la concurrence à la rentrée 2019 : « Bolloré [Vincent Bolloré, PDG du groupe Canal+, ndlr] m’a proposé de venir tous les soirs à l’antenne. Dans le même temps, BFM m’avait proposé un rendez-vous hebdomadaire de dix minutes face à Alain Duhamel, et LCI un débat chaque dimanche. J’ai donc choisi la proposition la plus contraignante mais la plus exaltante. Et la plus cohérente ».

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

CNEWS   REVUE DE PRESSE   FACE A L’INFO  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 4 décembre 2021) : Mongeville deux fois plus fort que TF1, Echappées belles menace le Téléthon

Audiences TV Prime (samedi 4 décembre 2021) : Mongeville deux fois plus fort que TF1, Echappées belles menace le Téléthon


INTERVIEW
Pola Petrenko  (Charlène, Ici tout commence, TF1) : « Charlène a une revanche à prendre avec Anaïs, son ennemie numéro 1 »

Pola Petrenko (Charlène, Ici tout commence, TF1) : « Charlène a une revanche à prendre avec Anaïs, son ennemie numéro 1 »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021