Fred Bianconi (Engrenages, saison 6) : « Tintin reprend sa liberté et quitte le groupe » après la trahison

Ce lundi 23 octobre à 21 heures, Canal+ diffuse le final de la saison 6 d’Engrenages. Fred Bianconi, l’interprète de Tintin, se confie sur son départ de la série et ses projets.

Publié le lundi 23 octobre 2017 à 19:59
par
Fred Bianconi (Engrenages, saison 6) : « Tintin reprend sa liberté et quitte le groupe » après la trahison
©son et lumières / Canal + 

Benoît Mandin : Dans cette saison 6 d’Engrenages, Tintin a vu sa vie professionnelle et sentimentale basculer. Comment l’a-t-il affronté ?

Effectivement, l’intrigue policière a eu un impact dérivé sur sa vie personnelle où tout s’est compliqué sensiblement. Il s’est retrouvé confronté à une intrigue qui était en train de lui échapper et il a découvert ce que Laure et Gilou faisaient dans son dos. Lors de l’expulsion d’un camp de roms, il a été blessé et son équipe a été sérieusement prise pour cible. Alors qu’il venait de signer les papiers du divorce, l’enfant, dont il avait la garde, est retourné chez sa mère. Au fur et à mesure, rien ne s’est arrangé et l’a amené vers un point de non-retour.

Comment va-t-il découvrir la trahison de Gilou et Laure ?

Elle va avoir un effet rédhibitoire sur lui. Tintin va se rendre compte que des éléments de l’enquête ne concordent pas, ce qui va l’amener à faire sa propre enquête. Alors qu’il est sur le point d’arrêter les trafiquants, la filature est brusquement interrompue. Un événement qu’il ne comprend pas et qui va provoquer une sérieuse remise en question. La découverte de la liaison entre Gilou et Laure va être pour lui radicale…

Outre le tronc humain, la corruption a occupé une place importante dans les scénarios de la saison 6…

Le personnage est toujours dans la même droiture surtout depuis l’arrivée du nouveau commissaire. Lorsqu’il découvre que la manière d’enquêter ne se fait pas comme il l’entend, il va ouvrir les yeux et ne plus avoir confiance en ses coéquipiers.

Tintin a affronté l’arrivée d’un nouveau commissaire. Comment l’a-t-il géré ?

Il a eu beaucoup de mal à accepter le départ d’Herville à la fin de la saison 5. Quand il se retrouve face à quelqu’un venant de la financière, Tintin est plutôt content. Il s’est senti beaucoup plus à l’aise que Gilou, mais lorsqu’il va découvrir que son ami a déconné et qu’il y a de la magouille dans son dos, tout va basculer. Alors qu’ils se sont toujours tout dit dans l’esprit d’une équipe soudée, il va très mal vivre la trahison.

« Tintin arrive à la fin d’une aventure et part vers de nouvelles. La saison 7 se fera en partie sans lui sauf s’il revient, mais pour l’instant tout cela reste mystérieux »

Alors qu’il exprime un fort lien avec l’amitié, Tintin va-t-il se relever de cette trahison ?

Dès qu’il découvre tout cela, Tintin va les laisser tomber en plein milieu de l’enquête. C’est la seule manière qu’il trouve pour se relever de la trahison. Il va reprendre sa liberté et quitter le groupe, car il ne peut plus travailler avec eux dans ces conditions. Une vraie page se tourne alors pour Tintin en coupant définitivement les ponts avec cette manière de fonctionner, puis avec Laure et Gillou. Tintin va décider de rester un mec droit jusqu’au bout et de ne plus les couvrir.

Comment avez-vous vécu l’évolution de votre personnage ?

J’ai incité pour qu’elle se produise ! Pendant les trois premières saisons, Tintin était un peu le clown blanc. Certes il était beaucoup présent dans les intrigues policières, mais il ne lui arrivait pas grand-chose. Je me suis rapidement rendu compte que les failles des personnages étaient intéressantes dans Engrenages donc j’ai demandé au scénariste d’en trouver une pour Tintin. On pouvait faire tout ce qu’on veut, il était fade. Ils sont parvenus à la trouver et cela a déclenché beaucoup de choses. Lorsqu’il a frôlé la mort dans la saison 4, il s’est mis à avoir peur puisque cela a mis en péril sa famille. En saison 5, il a fait le choix de privilégier son entourage professionnel. Toutes ces constructions ont donné une vraie richesse au personnage qui est devenu central dans la normalité. Et lorsqu’il va décider de reprendre sa liberté, il aura un instinct de survie.

Quelles similitudes existent-ils entre Tintin et Fred Bianconi ?

Cela fait douze ans que j’évolue avec ce personnage. Il se trouve que Tintin attendait des jumeaux au moment où moi je devenais papa pour la deuxième fois. Et puis aujourd’hui en saison 6, Tintin arrive à la fin d’une aventure et part vers de nouvelles. La saison 7 se fera en partie sans lui sauf s’il revient, mais pour l’instant tout cela reste mystérieux. De mon côté, je tourne la page d’Engrenages pour partir vers de nouvelles aventures qui démarrent dès le 27 octobre avec un spectacle que j’ai écrit avec mes amis artistiques. Après l’avoir joué au Splendid, on commence Les Darons au Théâtre de la Gare.

« Faire une série comme je l’ai fait il y a quelques années pour M6 était le bonheur absolu »

Comment avez-vous vécu votre dernière scène dans Engrenages ?

Je l’ai vécu comme la fin d’une histoire alors que c’est la scène où Gilou appelle Tintin et qu’il ne répond pas. Ce n’était pas si difficile à jouer, mais il y avait beaucoup d’émotion. Engrenages a été une aventure formidable et exceptionnelle, la série a pris une ampleur telle qu’elle a été vendue dans de nombreux pays à l’étranger. Je me sens quelque peu libéré d’avoir connu ce succès et de me tourner vers autre chose.

Comment expliquez-vous le succès d’Engrenages ?

Je pense que l’alchimie complexe a plu au public à travers l’empathie et la complicité des personnages. Quand l’équipe se met à jouer ensemble, il y a une force qui fait qu’il passe tout de suite quelque chose même si on ne se dit rien. Depuis la première fois que l’on a tourné le pilote, il y a une vraie complicité entre Caroline Proust, Thierry Godard et moi. L’écriture d’Anne Londois y a également fortement contribué, elle a une manière incroyable de construire ses scénarios.

Avez-vous d’autres projets et envies à la télévision ?

De jouer un flic, c’est quelque chose de sympa et rigolo, mais en rejouer un après Engrenages, cela est difficile, car on se demande comment on peut faire mieux. Je serais capable d’interpréter d’autres types de rôles et j’aimerais que les réalisateurs et producteurs me voient autrement qu’un flic. Des projets se mettent en place, mais rien de confirmé pour le moment. J’attends le bon projet ! Passer du côté noir d’Engrenages à la comédie avec Les Darons me ramène à mon point de départ. J’ai fait mes premiers pas sur scène et dans Merci mes enfants vont bien sur M6 dans le domaine de la comédie. J’aimerais y revenir à la télévision. Fais pas ci fais pas ça et Quadras, que j’ai trouvés pas mal, sont de bons exemples. Faire une série comme je l’ai fait il y a quelques années pour M6 était le bonheur absolu.

  ON VOUS RECOMMANDE  

CANAL +   SERIES TV  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 23 février 2020) : TF1 règne avec Les gardiens de la galaxie 2, Brokenwood et Capital en baisse

Audiences TV prime (dimanche 23 février 2020) : TF1 règne avec Les gardiens de la galaxie 2, Brokenwood et Capital en baisse

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (dimanche 23 février 2020) : Canal Football Club sous le million, Baptiste Giabiconi impose Sept à huit

Audiences TV access (dimanche 23 février 2020) : Canal Football Club sous le million, Baptiste Giabiconi impose Sept à huit


INTERVIEW
Shirley Lamy (Les Mystères de l’amour) : « Christelle est prête à écraser Fanny... »

Shirley Lamy (Les Mystères de l’amour) : « Christelle est prête à écraser Fanny... »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020