Frédéric Pierrot (Fiertés sur Arte) : « Charles pourra faire réfléchir de nombreux téléspectateurs... »

Publié le jeudi 3 mai 2018 à 16:23
par
Frédéric Pierrot (Fiertés sur Arte) : « Charles pourra faire réfléchir de nombreux téléspectateurs... »
©Arthur Farache Sauvegrain-Sca 

Ce jeudi 3 mai, Arte présente en prime time la fiction Fiertés. Elle porte sur la cause homosexuelle et est découpée en trois parties, chacune présentant une période clé marquée par une avancée majeure des droits de ces derniers. Trente ans sont ainsi racontés entre le prologue et la scène finale.

Ce combat est incarné par Victor. Son récit débute au printemps 1981, période correspondant à la prise de pouvoir des socialistes et de François Mitterand. Alors que son père Charles, chef de chantier, renvoie Selim après qu’il l’ait vu embrasser son fils, l’homosexualité est dépénalisée quelques mois après l’élection du « Tonton » de la République.

Dans un second temps, Victor, en 1999, est en couple avec Serge, atteint par le virus du VIH. Du côté des droits, le premier ministre Lionel Jospin réussit son pari de faire adopter le PACS, suscitant d’infinis débats au sein de la société mais aussi au Parlement. Enfin, en 2013, le mariage pour tous provoque des cris de joie et de colère. Victor a alors un fils adoptif, Diego, qui va tout faire pour réconcilier Charles et Victor.

Charles est incarné par Frédéric Pierrot. Acteur de cinéma, celui-ci est aussi apparu à de maintes reprises à la télévision dans Le Grand patron, Les Revenants ou encore Rosemary’s Baby. Dans les colonnes du Télé 7 Jours, Frédéric Pierrot a indiqué « beaucoup aimer » le titre de la fiction, offrant la possibilité d’y voir « d’autres sens, plus cachés ». Le comédien s’est identifié à son personnage de père : « Je me suis reconnu en lui, mais aussi dans le fils qui devient père, la mère écrasée par son mari, le petit-fils... » précisant « Charles, mon personnage, pourra faire réfléchir de nombreux téléspectateurs, qui se reconnaîtront. »

Frédéric Pierrot a précisé qu’il serait « réducteur » de n’associer la fiction qu’à « l’homosexualité », ajoutant « C’est un film d’amours, avec un » s « . Une fiction sur la filiation, la transmission, la famille... ». Enfin, il a déclaré que la télévision « ose se lancer dans des sujets que le cinéma ne traite pas ».

Fiertés est à retrouver à 20h55 sur Arte. Le film Papa est en congé parental prend la relève à 23h20 sur la chaîne franco-allemande.

ARTE   FICTIONS   REVUE DE PRESSE  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (vendredi 21 janvier 2022) : Candice Renoir (France 2) survole Ninja Warrior (TF1), Claire Chazal coule France 3

Audiences TV prime (vendredi 21 janvier 2022) : Candice Renoir (France 2) survole Ninja Warrior (TF1), Claire Chazal coule France 3


INTERVIEW
Julien Pain (Vrai ou Fake, Franceinfo) : « On vérifie la parole de tous les politiques »

Julien Pain (Vrai ou Fake, Franceinfo) : « On vérifie la parole de tous les politiques »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022