Grey’s Anatomy : le succès de TF1 auprès des moins de 35 ans

mercredi 12 novembre 2008 à 14:40 |
Touchstone / ABC / DR

Une narratrice en proie à des incertitudes, un environnement hospitalier et des cas médicaux rocambolesques : telle est la combinaison pour fidéliser des millions de téléspectateurs et particulièrement les jeunes et ménagères. Depuis bientôt deux ans et demi, les internes, résidents et chirurgiens du Seattle Grace Hospital font partie des héros de la grille de TF1. Au printemps dernier, la chaîne privée proposait la rediffusion des trois premières saisons de Grey’s Anatomy en deuxième partie de soirée avant d’enchaîner avec une quatrième salve inédite en prime-time et ce, toujours avec succès.

Le 5 mai 2008, après dix mois d’absence à l’antenne, les internes Meredith, Cristina, Izzie, George et Alex sont de retour pour une programmation estivale de leurs premiers pas à l’hôpital. Les apprentis chirurgiens prennent ainsi le relais pour redynamiser une case horaire en perdition. Face au troisième épisode de FBI : portés disparus, diffusé vers 22h20 sur France 2, les secondes parties de soirées de TF1 démarrent avec un certain handicap.

Si Ugly Betty parvient, dans un premier temps, à résister à Jack Malone et ses collègues, l’assistante au bon cœur fait fuir peu à peu les téléspectateurs au fil des semaines. Le 7 janvier, 3.6 millions de curieux sont au rendez-vous pour les deux premières aventures, soit 33.9% du public présent devant leur petit écran. Malgré un season final à forte teneur dramatique, le lancement de la deuxième saison le 17 mars dernier est suivi par 2.2 millions de fidèles pour seulement 15.7% de part d’audience de 22h30 à 23h20. Au même instant, une rediffusion de FBI : portés disparus séduit 6 millions d’adeptes et 39.9% de part de marché.

Pour contre attaquer, TF1 décide de surfer sur la vague Desperate Housewives et propose, dès le 31 mars, la version hollandaise : Jardins secrets. Les trois premières aventures de Cheryl, Claire, Anouk et Villemine attirent, en moyenne, l’attention de 2.3 millions de curieux à partir de 22h30, dont 2.9 millions et 19.7% du public pour l’épisode pilote. Les débuts sont encourageants, mais, à l’instar de l’employée de chez Mode, ces femmes au foyer désespèrent le public de TF1. En l’espace d’une semaine, 700 000 téléspectateurs désertent ainsi la chaîne privée le lundi soir et le 28 avril, malgré l’absence de la série policière sur France 2, ils ne sont que 1.6 million au rendez-vous pour les dernières péripéties.


Appelés à la rescousse, les médecins en herbe de Seattle redressent la barre face à la fin de la trilogie hebdomadaire FBI : portés disparus. Les deux premières aventures de Meredith, Izzie, Derek et les autres réunissent, en moyenne, 2.1 millions de fidèles, pour 22.8% de part de marché. Un mois plus tard, TF1 dégaine trois épisodes des Experts : Miami en première partie de soirée face à Jack Malone.

La programmation permet à Grey’s Anatomy d’affronter seulement le magazine Complément d’enquête sur France 2. Ce soir-là, la série sentimentalo-médicale attire 2 millions de noctambules... jusqu’à 1h30 du matin ! Les parts de marché sur cible s’envolent, pour attirer 63% des femmes de moins de 50 ans. Lundi 28 juillet, TF1 propose les rediffusions des trois derniers épisodes de la deuxième saison. De 23 heures à 1h20 du matin, 2.6 millions d’aficionados tremblent ainsi pour le cœur de Denny Duquette, dont près de 80% des 15/24 ans.

Des magazines de M6 à la série La Crim sur France 2 en passant par les dernières minutes des interminables Intervilles de France 3, TF1 domine très largement ses concurrents tout au long de l’été. L’opération est ainsi une parfaite réussite et pour célébrer l’arrivée de la quatrième saison inédite, la chaîne privée offre à nouveau le prime time à Grey’s Anatomy dès le 1er octobre. A cette occasion, les internes devenus résidents occupent désormais la case du mercredi. Et pour leur retour à une heure de grande écoute, les intéressés ont été plébiscités par 5.95 millions d’adeptes et 29.1% du public présent devant leur petit écran, soit une performance à peu près équivalente à celle réalisée par la série pour son premier passage en prime time en octobre 2006.

Deux semaines plus tard, le 15 octobre, la fiction de Shonda Rhimes bat son record en nombre de téléspectateurs avec 7.1 millions de fidèles au rendez-vous. La série, dont deux épisodes ont été exceptionnellement diffusés au lieu de trois, séduit ce soir-là 50% des 15/34 ans. Auprès des cibles jeunes et ménagères, les parts d’audience s’envolent au fil des semaines jusqu’à atteindre près de 65% des femmes de moins de 50 ans et 70% des 15/34 ans le 5 novembre dernier.

Avec de telles performances, Grey’s Anatomy fait, sans surprise, le plein d’annonceurs. En termes de revenus publicitaires, la série est depuis son retour en prime-time le deuxième programme le plus lucratif de TF1 derrière Les Experts. Le 15 octobre, les 44 spots diffusés avant et pendant les deux épisodes de Grey’s Anatomy ont rapporté plus de 3.5 millions d’euros à la chaîne (tarif fourni brut et hors taxes) quand Star Academy le vendredi en engendre à peine 3 millions pour une soixantaine de spots avant, pendant et après la diffusion de l’émission, selon l’institut Yacast.

Ce 12 novembre, le Seattle Grace Hospital refermera donc ses portes vitrées pour mieux revenir en 2009 avec une nouvelle salve d’inédits. Et il se pourrait bien que le succès soit, à nouveau, assuré pour TF1. Il faut dire que de Grey’s Anatomy à Dr House en passant par la franchise Les Experts, la chaîne privée mise sur un trio plébiscité par les téléspectateurs, et particulièrement prisés des moins de 35 ans et des ménagères. Des atouts importants en ces temps incertains pour la première chaîne d’Europe.

TF1   SERIES TV   AUDIENCES TV   GREY’S ANATOMY  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Les Traîtres (M6) : Elsa Esnoult (Les Mystères de l’amour) démasquée par Delphine Wespiser (TPMP), Melococo, Bruno Sanches, Paul El Kharrat... ?

2 - L’énorme boulette de Karine Ferri sur TF1 avant son départ de Danse avec les stars

3 - Camping Paradis (TF1) : la série avec Laurent Ournac inspire les vacances des Français, « Dans tous les campings, il y a des monsieur Parizot »


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022