Incroyable Talent > Alessandra Sublet nous révèle les dessous du show

mardi 11 décembre 2007 à 13:00 |
M6

Elle est la nouvelle coqueluche de M6. Un an après avoir pris les commandes de Classé Confidentiel, Alessandra Sublet présente, pour la deuxième année consécutive, Incroyable Talent. A l’occasion de la finale, cette incroyable animatrice « bien dans ses baskets » revient, pour Toutelatele.com, sur son émission, son parcours et sa place sur M6. Avec un seul mot d’ordre : partager...

Emilie Lopez : Vous êtes aux commandes d’Incroyable Talent sur M6 pour la deuxième année consécutive. Si le choix vous était donné, quelle émission du PAF aimeriez-vous présenter ?

Alessandra Sublet : Objectivement aujourd’hui, dans le domaine du divertissement, que pourrais-je faire de mieux qu’Incroyable Talent ? C’est une émission extraordinaire, qui en plus cartonne, alors tout va pour le mieux !

Emilie Lopez : Avez-vous un modèle à la télévision ?

Alessandra Sublet : Christophe Dechavanne. Il a d’ailleurs été mon premier mentor dans ce milieu. Il a ce pouvoir d’être à la fois proche des gens, et de faire le show. Ca me rapproche de la télé américaine, que j’aime beaucoup. J’ai vécu là-bas, donc je suis un peu influencée...

Emilie Lopez : Vous avez fait de nombreux directs, notamment la finale d’Incroyable Talent l’an dernier. Avez-vous, comme nombre d’autres animateurs, un truc « anti-trac » ?

Alessandra Sublet : Pas du tout parce que j’adore ça ! Ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas « traqueuse », bien au contraire. Mais le premier moteur du métier de l’animation, c’est cette excitation avant le moment fatidique. C’est d’ailleurs pour cela que je fais de la radio, sur RTL2. Parler aux gens, franchement et spontanément, c’est quelque chose d’exceptionnel !

Emilie Lopez : Vous semblez d’ailleurs rechercher cette proximité, notamment avec les candidats d’Incroyable Talent...

Alessandra Sublet : C’est sûr ! Je ne pourrais pas faire d’émission toute seule, sans personne à mes côtés. Ce que j’aime dans la vie, c’est aller au-devant des gens que je rencontre, et m’intéresser à eux. Pour moi, c’est partie prenante dans mon métier.

Emilie Lopez : Pourtant, vous êtes seule sur le plateau de Classé Confidentiel !

Alessandra Sublet : Exact ! Mais M6 m’a embauchée pour cette émission. J’ai ainsi pu mettre le pied dans le monde hertzien puisque j’arrivais de Canal +. Pour la suite, qui va piano va sano. Chaque chose en son temps...

Emilie Lopez : La grande finale d’Incroyable Talent approche. Avez-vous déjà un favori ?

Alessandra Sublet : Je ne peux pas en avoir, d’une part parce que humainement, je suis vraiment attachée à eux, et d’autre part les 10 finalistes ont tous un talent différent : soit le cirque, soit le break-dance, soit le dressage... Comment vous voulez que je choisisse ? Pour rien au monde, je n’aimerai être à la place du public, puisqu’eux seuls élisent l’incroyable talent !

Emilie Lopez : Si l’opportunité vous était donnée, aimeriez-vous repêcher un candidat éliminé ?

Alessandra Sublet : Le seul candidat que je voulais repêcher était Court Circuit. Il est tellement marginal et si créatif, son élimination aurait été difficile pour lui, d’autant plus que le public ne l’aurait pas forcément sauvé...


Emilie Lopez : Vous allez parfois à l’encontre des choix du jury, notamment lorsque vous leur avez demandé d’écouter à nouveau cette jeune violoniste et sa famille...

Alessandra Sublet : Tout n’a pas été montré, mais je l’ai fait plus d’une fois ! Parce que je les vois répéter, et souvent ils sont 100 fois meilleurs hors caméra. C’est aussi mon rôle, de défendre les candidats. Autant que de donner le 36.26 par téléphone et le 71.600 par sms !

Emilie Lopez : Cela n’a pas créé de tensions entre vous et le jury ?

Alessandra Sublet : Au contraire ! C’était plus amusant qu’autre chose. Et puis, quoi qu’il en soit, ils ont toujours gain de cause !

Emilie Lopez : Pour la finale, deux chanteurs et des danseurs sont sélectionnés. Sans pour autant renier leurs talents respectifs, ne pensez-vous pas que leurs disciplines, assez communes, n’ont pas forcément leur place dans une émission comme Incroyable Talent ?

Alessandra Sublet : On a des danseurs, du chant - et pas de la variété comme on en voit dans les autres émissions, ce sont des chanteurs d’opéra -, du dressage, du funambulisme - avec le trio de Barres Russes -, c’est extrêmement varié ! C’est le seul télé-crochet où il y a autant de disciplines ! Et puis à un moment donné, nous ne pouvons plus rien faire, car pendant les demi-finales le public vote aussi.

Emilie Lopez : Les chanteurs n’ont-ils pas plus leur place à la Nouvelle Star ?

Alessandra Sublet : Non, car ils n’ont pas l’âge pour ! C’est pour ça que je dis qu’elle est exceptionnelle cette émission !

Emilie Lopez : Les 3Nity et les Los Vivancos, sélectionnés pour la finale, sont déjà des stars dans d’autres pays. Le but de l’émission n’est-il pas cependant de mettre en avant des anonymes ?

Alessandra Sublet : Dans leur pays, les 3Nity n’ont pas la notoriété souhaitée, ni l’élan qu’ils aimeraient avoir. C’est la même chose pour Los Vivancos en Espagne. Ils sont super impressionnants ! Moi je les ai de temps en temps à côté de moi, ils sont chauds comme la braise ! (rires) C’est vrai que nous avons vu beaucoup d’amateurs, mais ça fait du bien d’avoir aussi des professionnels. Et puis, ils sont simplement reconnus dans leur pays, et ont besoin d’avoir des agents ou des producteurs qui les emmènent un peu partout à travers le monde...

Emilie Lopez : L’émission continue à battre des records d’audience cette année. Quel est, selon vous, le petit plus qui plait tant aux téléspectateurs ?

Alessandra Sublet : Il y en a plusieurs : le côté pluridisciplinaire des artistes, l’âge qui n’a pas de limite, un jury assez original... De plus, l’émission n’est pas montée comme un prime normal, mais un peu comme un “docu-divertissement“. Et je crois que l’animatrice est très sympa ! (rires)

Emilie Lopez : Vous co-animez le morning de RTL2. Vous êtes toujours prompte à vous lever pour assurer l’antenne à 5 heures ?

Alessandra Sublet : Oui, d’autant que l’on se marre bien. Mais il vaut mieux quand on se lève à 5 heures ! Dans ces moments-là, ce n’est pas une histoire d’argent, ni de notoriété, le seul moteur c’est l’envie. J’ai simplement demandé un jour de relâche à cause des deux primes. Mais la plus malheureuse dans l’histoire, c’est moi, parce que j’adore la radio ! J’adore vraiment mon métier...


Emilie Lopez : Vous nous avez déclaré l’an dernier, « Le côté bénéfique de cette situation est que je dispose d’une liberté de choix sur les émissions que l’on me propose. ». Vous sembliez alors assez fière de ce que vous aviez accompli. Avec le recul, regrettez-vous certains choix ?

Alessandra Sublet : On m’avait proposé, après la période de La Matinale sur Canal+, de présenter les infos sur I>Télé et sur Canal. J’avais un vrai choix à faire entre cette proposition, qui me poussait vers l’info, et celle de M6, qui me poussait vers le divertissement. Aujourd’hui, je suis toujours aussi contente de mon choix, encore plus persuadée que ça me correspond, et encore plus épanouie. Présenter des divertissements, cela correspond vraiment à ma personnalité, car j’ai un réel besoin de m’éclater, dans tous les sens du terme.

Emilie Lopez : Si le choix se présentait à nouveau aujourd’hui, abandonneriez-vous Incroyable Talent et Classé Confidentiel pour des émissions d’infos plus conventionnelles, telles que Capital par exemple ?

Alessandra Sublet : Je ne pense pas. Ce que j’aime dans le métier de journaliste, c’est le côté baroudeur ! Donc ma première envie aurait été d’aller sur le terrain. C’est ce que j’ai apprécié lorsque j’ai remplacé Véronique Mounier à la présentation de L’amour est dans le pré. Ca se rapprochait un petit peu plus du côté journalistique ...

Emilie Lopez : Vous qui semblez être une « touche-à-tout », n’avez-vous pas peur d’être catégorisée comme animatrice de divertissement, au risque à l’avenir de ne pouvoir faire que ça ?

Alessandra Sublet : Sur M6, j’ai fait L’amour est dans le pré, La Nouvelle Star - ça continue (sur W9, ndlr), Classé Confidentiel et Incroyable Talent. Tout en faisant attention, j’aime assez me diversifier. Et puis, y a-t-il des règles à suivre dans le métier de l’animation et du divertissement ? Pour être bien vu, faut-il absolument rentrer dans une case ? Sincèrement, le regard des autres m’importe peu, ce que je veux c’est m’amuser, avec le public, et prendre du bon temps. Tant que ça dure, tant mieux !

M6    ALESSANDRA SUBLET   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Y’a que la vérité qui compte : Bataille et Fontaine remplacés par Cyril Hanouna, audience gagnante pour C8 ?

2 - TF1 : audience en chute libre pour Alain Chabat et son late show

3 - M6 : La France a un incroyable talent supprimée, bouleversement pour Marianne James et Sugar Sammy


INTERVIEWS

# Pauline (Les Mamans, 6ter) : « Avec François-Maxime, on ne se côtoie plus au quotidien »

# Meghane (Les Mamans, 6ter) : « Le plus dur au quotidien est cette bataille administrative qui n’en finit pas pour Gabriel »

# Angelica (Les Mamans, 6ter) : « Avec Tony, c’est terminé, je n’en veux plus dans ma vie »