Jérémy (La Belle et ses princes) : « La production nous demande de créer des petits clashs »

Au cours de l’aventure, Jérémy, défini comme le frimeur, a touché le cœur de la Belle, si bien qu’il a eu droit à une « nuit » avec elle sur un voilier. Il semble donc naturel que Nelly ait décidé de l’emmener en finale. Mais les autres prétendants et séducteurs encore en lice ne comptent pas céder du terrain. Des conditions de tournage à ses rapports avec Nelly, Jérémy dévoile les dessous de la Belle.

Publié le jeudi 30 mai 2013 à 19:05
par
Jérémy (La Belle et ses princes) : « La production nous demande de créer des petits clashs »
©W9 / Cyril PLOTNIKOFF 

Jérôme Roulet : Pourquoi avez-vous accepté de participer à La Belle et ses princes presque charmants ?

Jérémy : En fait, on est venu me chercher sur la plage pendant mes vacances dans le sud de la France. Je bronzais tranquillement et on m’a repéré (rires). J’avais pas mal accroché à la saison 1 donc je me suis dit pourquoi ne pas tenter cette aventure.

Quel était votre principal objectif en intégrant cette aventure ?

Je voulais voir si je pouvais vraiment trouver quelqu’un, car, par le passé, mes relations amoureuses étaient un petit peu difficiles...

On vous a présenté comme le frimeur de la bande. Pourtant, vous aviez de sacrés rivaux...

J’ai retrouvé des mecs exactement comme moi, métrosexuels, toujours au top de la coiffure et des fringues. On était plus pareil sur ce point-là. Je n’étais pas trop dépaysé. La frime, c’est mon quotidien (rires). J’aime les belles choses !

Comment avez-vous vécu le moment de la rencontre avec Nelly grimée ?

C’était un choc ! Un véritable ascenseur émotionnel. On était content de voir la belle et on est descendu à ras terre. C’était tellement bizarre qu’on pensait que c’était un sketch (rires). Après, je me suis dit que j’allais quand même essayer de la connaitre. Dans le premier épisode, on m’a fait passer pour quelqu’un de distant, c’est vrai, je ne le nie pas. Cette fille ne me plaisait pas, c’était physique.

Vous étiez proche d’Alexandre qui a été violemment remercié par Nelly. Comment l’avez-vous vécu ?

Le passage montré quand Alex me dit des choses... il ne me parlait pas de ça, c’était un montage ! Après, Alex a tenu des propos en off dans la chambre avec les séducteurs. Mais tout le monde a eu des propos déplacés, même moi ! Quand on est entre mecs, on dit des paroles assez déplacées, mais ce n’est pas méchant. Je ne vois pas pourquoi Alex s’en est pris plein la gueule : il a fait son jeu, les autres ont vu que c’était un bon séducteur, ça leur a fait peur et ils se sont ligués contre lui. J’ai été le seul à le « défendre »...

« Tout le monde a eu des propos déplacés, même moi ! »

Vous avez passé une nuit sur un bateau avec Nelly. Comment cela s’est passé ?

Il faut savoir que le tournage est super long, et qu’il y a beaucoup d’attente. On se couchait à 4 heures du matin et on se levait vers 7h30. Alors, les nuits étaient assez courtes. Donc sur le bateau, une fois fini de manger, les journalistes sont venus nous chercher pour raconter notre journée. Nelly est restée là-bas une heure pendant que moi je commençais à m’endormir. Quand Nelly est revenue, c’était mon heure d’interview. À mon retour, elle dormait... (rires) Je me suis assis à côté d’elle, je l’ai prise dans mes bras et on a dormi deux heures. Ce n’était pas la nuit rêvée. De toute façon, je ne suis pas allé dans cette émission pour me dire « Je me suis tapé la Belle !  » Nelly est quelqu’un que je respecte, je me respecte aussi, et je ne voulais pas passer pour un mec facile à la télé.

Partie 2 > Dans les coulisses de la Belle


À un moment donné, lors de l’épreuve de la déclaration d’amour, vous lâchez : « Je suis séducteur, je ne suis pas un lover moi ». Une explication de texte s’impose...

(Rires) Pour moi, la mission était de séduire la Belle, et non de faire le lover en lui écrivant une lettre d’amour. Je n’ai jamais fait ça moi, sauf quand j’étais en primaire. Les lettres d’amour, ça va cinq minutes. J’ai réfléchi pendant une heure et j’ai écrit une page... mais avec des caractères assez gros (rires). On y a tous mis un peu notre cœur. Après, ils ont montré essentiellement ceux qui ont touché Nelly. Et il y en a qui ont été forts, c’est des dingues ! Moi jamais je ne serais allé chercher des trucs comme ça.

Un soir, Nelly vous a fait croire qu’elle vous laissait seuls avec des strip-teaseuses. N’avez-vous pas vu venir le piège ?

J’ai senti l’arnaque. On nous attendait au tournant. On savait que Nelly allait voir les images, mais on ne pensait pas qu’elle était là sur place prête à intervenir.

Quel regard portez-vous sur les prétendants ?

Ils sont plus démonstratifs. Nous, on va miser sur nos atouts comme l’apparence, eux seront plus dans l’attention. Mais on s’est tous bien entendu. La production nous demande de créer des petits clashs, c’est le jeu ! Au final, c’est naturel, il n’y a pas de scènes montées, on ne nous souffle pas des paroles. Et puis, on n’est pas là bas pour se taper dessus.

N’avez-vous pas une quelconque gène quand vous regardez certains passages de La belle et ses princes presque charmants ?

Non, aucune, je regarde avec plaisir (rires).

En visionnant les épisodes, estimez-vous que les images diffusées reflètent bien votre aventure ?

Ce que je vois à la télé, c’est vraiment moi. Je me reconnais. Je n’ai pas joué de jeu, ni de rôle. J’ai toujours été sincère avec Nelly.

« Il n’y a pas de scènes montées, on ne nous souffle pas des paroles »

À l’approche de la finale, êtes-vous vraiment amoureux de Nelly ?

Personnellement je ne peux pas tomber amoureux en deux semaines ! À part Quentin qui peut dire ça, d’ailleurs je trouve ça bidon, mais bon. Mais il faut vraiment avoir le coup de coeur...

Comment imaginez-vous un éventuel avenir avec Nelly ?

Elle est très jolie, mais après il faut faire les choses bien, et ne pas se lancer tête baissée. Je veux prendre mon temps...

Avouez, vous préfériez Marine, la Belle de la saison 1...

(Rires) Ce n’était pas le même personnage. Marine était un peu plus souple. Nelly a un caractère assez forgé par rapport à son passé. Ce sont deux filles totalement différentes. Mais c’est vrai que le peu que j’ai vu de Marine.... (rires)

  ON VOUS RECOMMANDE  

REAL TV   W9   LA BELLE ET SES PRINCES PRESQUE CHARMANTS  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mardi 25 février 2020) : Capitaine Marleau écrase tout, Pékin Express aggrave Magnum et TF1

Audiences TV prime (mardi 25 février 2020) : Capitaine Marleau écrase tout, Pékin Express aggrave Magnum et TF1

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mardi 25 février 2020) : Quotidien éloigne TPMP, NOPLP domine DNA, Stéphane Plaza régale M6

Audiences TV access (mardi 25 février 2020) : Quotidien éloigne TPMP, NOPLP domine DNA, Stéphane Plaza régale M6


INTERVIEW
Un si grand soleil : Marthe Fieschi (Léa) quitte-t-elle vraiment la série ? Le scénariste Sébastien Fabioux répond...

Un si grand soleil : Marthe Fieschi (Léa) quitte-t-elle vraiment la série ? Le scénariste Sébastien Fabioux répond...






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020