La Vengeance aux yeux clairs 2 (Debrief avec le créateur, épisode 4) : « L’évasion d’Olivia est parfaitement calculée »

Ce lundi 27 novembre, TF1 a programmé la suite de la série « La Vengeance aux yeux clairs » avec Laëtitia Milot. Le 4e épisode de cette saison 2 a été marqué par l’évasion d’Olivia qui parvient à duper la police en élaborant un stratagème déployé avant même son arrestation. Elle réussit à prendre la fuite en récupérant un pistolet à un endroit où elle prétend avoir enterré le corps de sa fille suite à son décès accidentel. Déterminé à aider Olivia pour retrouver leur fille, Alexandre mène discrètement son enquête auprès de son frère Romain et essaie de dénicher des indices en fouillant le bureau de son père. Il découvre alors pour la première fois le visage de sa fille Lou, par l’image d’une caméra de surveillance. Après avoir évoqué le 3e épisode de cette saison 2, Franck Ollivier, le créateur et showrunner de « La Vengeance aux yeux clairs » revient à présent sur ce 4e épisode.

Publié le lundi 27 novembre 2017 à 22:55
par
La Vengeance aux yeux clairs 2 (Debrief avec le créateur, épisode 4) : « L’évasion d’Olivia est parfaitement calculée »
©Capture TF1 

Nicolas Svetchine : L’événement majeur de cet épisode est l’évasion spectaculaire d’Olivia qui parvient à piéger les flics en récupérant un pistolet qu’elle avait enterré... On prend alors conscience à quel point elle avait tout anticipé, son arrestation et sa future évasion...

Franck Ollivier : Tout à fait... Dans les instants où elle décide de se rendre, déjà elle anticipe -on ne peut pas le savoir sur le moment- mais on voit qu’elle enterre quelque chose... On ne sait pas exactement de quoi il s’agit, mais elle a déjà ce coup d’avance... Le moment venu, quand, de nouveau, elle maîtrisera le calendrier et qu’elle aura la certitude qu’Alexandre est son allié, elle pourra mettre en place son stratagème en passant aux aveux et en insinuant que sa fille est décédée par accident et enterrée.

Quel est finalement l’élément déclencheur ?

Ce qui va accélérer les choses, c’est le fait qu’elle se sente en danger en prison. Elle a quand même un contrat sur sa tête donc elle décide de passer à l’étape suivante, son évasion programmée. On comprend alors qu’il ne s’agit pas d’un abandon, c’était en réalité parfaitement calculé. Là, on retrouve un peu ses manœuvres de la première saison, comme lorsqu’elle avait planqué un flingue dans une chambre d’hôtel où elle prévoyait de se retrouver seule avec Étienne Chevalier. Elle reprend le calcul et les ficelles... Mais de manière limitée.

Olivia semble très fortement connectée à sa fille et c’est par télépathie qu’elle obtient ainsi le nom de Cesare, indice précieux pour la retrouver... Mais n’est-ce pas là un événement surnaturel qui pourrait ainsi s’apparenter à une facilité scénaristique pour faire avancer l’histoire ?

Cet élément ne lui apporte pas une solution toute faite. C’est simplement un indice qui amène des questions, il faut réfléchir, creuser, comprendre, mais ça n’est pas un élément de résolution. Et puis effectivement, c’est un aspect de cette relation fusionnelle qu’elle a avec sa fille sourde et muette. Ça donnait une épaisseur à ce lien alors qu’elles sont séparées. Mais il est vrai que cette particularité a été amenée dans cette saison alors qu’elle n’était pas en place auparavant et ça pourrait éventuellement troubler un peu, je le reconnais.

« Joris est vu comme un fantôme, mais c’est vraiment une projection de son imaginaire. C’est une manière de dialoguer avec lui-même en passant par son frère qui est un peu sa mauvaise conscience »

Pénélope est certainement le personnage qui s’en sort toujours le mieux et qu’on a le plus de mal à cerner... Est-ce finalement elle la plus grande manipulatrice ?

Oui, mais on va se rendre compte qu’elle aussi a des sentiments qui vont la perdre.
Cette attitude est une coque pour se protéger de choses du passé, d’une relation finalement douloureuse avec Étienne. C’est une femme qui s’est enfermée, qui s’est barricadée et qui va s’ouvrir... Elle va devoir réaliser qui elle est et faire face à ce qu’elle a fait par le passé...

Pourquoi avoir décidé de faire revenir Joris sous forme de fantôme lors de cette saison ?

Joris est une projection de la difficulté d’Alexandre de s’en sortir par rapport au fait qu’il ait tué son propre frère. Joris est vu comme un fantôme, mais c’est vraiment une projection de son imaginaire. C’est une manière de dialoguer avec lui-même en passant par son frère qui est un peu sa mauvaise conscience. Ce frère avec qui il a eu une terrible relation, dysfonctionnelle, en se retrouvant impliqué dans un meurtre où il n’a rien dit pour le protéger, car c’est son frère... Dramaturgiquement, il s’agit donc de faire ressortir ce conflit intérieur évidemment très fort qu’il n’arrive pas à gérer, avec notamment ce deuil qu’il n’a pu faire suite à cet accident d’il y a dix ans.

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   SERIES TV  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 25 juillet 2021) : Marie-Francine puissante sur TF1, Hudson & Rex en baisse, Jean Gabin booste W9

Audiences TV prime (dimanche 25 juillet 2021) : Marie-Francine puissante sur TF1, Hudson & Rex en baisse, Jean Gabin booste W9

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (dimanche 25 juillet 2021) : N’oubliez pas les paroles s’effondre, Kaamelott paralysé, NRJ12 sous les 1%

Audiences TV access (dimanche 25 juillet 2021) : N’oubliez pas les paroles s’effondre, Kaamelott paralysé, NRJ12 sous les 1%


INTERVIEW
Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »

Olivier Minne (Fort Boyard) : « Si le genre n’avait pas été renouvelé, le Fort se serait totalement éteint »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021