Le Corniaud (France 2) : Louis de Funès / Bourvil, comment est née la scène culte de l’accident entre la Rolls Royce et la 2CV ?

S’il y a bien une scène culte à retenir du Corniaud, comédie à suivre en prime ce dimanche 23 mai 2021, c’est sans conteste l’accident de 2CV dont Bourvil est victime. Mais comment a-t-elle été imaginée ?

Publié le dimanche 23 mai 2021 à 17:55
par
Le Corniaud (France 2) : Louis de Funès / Bourvil, comment est née la scène culte de l’accident entre la Rolls Royce et la 2CV ?
©Capture France 2 

Un an et quatre semaines après sa précédente diffusion sur France 2, Le Corniaud bénéficie d’une nouvelle exposition ce dimanche 23 mai 2021 à partir de 21h05. Le long-métrage de Gérard Oury a marqué les esprits à travers sa scène d’ouverture, laquelle a en réalité clôturé un tournage sous tension sur le final.

La dernière sera la première. La réussite du Corniaud tient principalement sur la rencontre entre les personnages de Bourvil et Louis de Funès, sous fond de mauvaise foi pour l’un et d’une soumission pour l’autre dans un rapport qui rappellera grandement la scène des bottes dans La Grande Vadrouille.

Rémy Julienne chargé de la sécurité de Bourvil

Tout commence quand Antoine Maréchal quitte son domicile pour rallier l’Italie en 2CV et qu’il voit ses ambitions vacancières se réduire à néant au moment d’être percuté par les 6 cylindres de la Rolls Royce conduite par Léopold Saroyan, un patron d’origine arménienne. Si ce dernier consent à reconnaître ses torts, il entraîne le pauvre Maréchal dans une histoire de gangsters qui va rapidement le dépasser.

Cette scène, filmée au terme d’un tournage de cinq mois achevé le 7 décembre 1964, a provoqué quelques sueurs froides à l’équipe de tournage car la préparation de la 2CV a été minutieuse et le moindre ratage aurait contraint la production à attendre un mois pour tourner à nouveau ce momentum. Avec la complicité du célèbre cascadeur Rémy Julienne, chargé de préparer cet accident et la vitesse des deux véhicules pour éviter à Bourvil de se blesser, Gérard Oury s’est appuyé sur Pierre Durin, spécialiste en effets spéciaux. Pour démolir la 2CV, celle-ci a été sciée en 250 morceaux avant d’être réassemblée à l’aide de crochets.

Une scène prémonitoire sept ans plus tôt

Cette inspiration géniale serait née de la rencontre entre Gérard Oury et Bourvil sur le tournage du drame Miroir à deux faces. En effet, ce dernier, qui roulait en 2CV, a été percuté par celui qui le dirigera à trois reprises. Mais sur ce film d’André Cayatte, les deux hommes se sont donnés la réplique.

Le dimanche 26 avril 2020, la comédie avait été programmée en début d’après-midi sous les yeux de 3.54 millions de Français et 25.8% d’entre eux devant le petit écran. Malgré les succès répétitifs lors de ses diffusions, Le Corniaud ne figure pourtant pas parmi les films de De Funès les plus récurrents sur le petit écran.

FRANCE 2   CINEMA  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mardi 7 décembre 2021) : Le voyageur (France 3) devant Koh-Lanta (TF1), L’homme que j’ai condamné (M6) battu par France 5

Audiences TV prime (mardi 7 décembre 2021) : Le voyageur (France 3) devant Koh-Lanta (TF1), L’homme que j’ai condamné (M6) battu par France 5


INTERVIEW
Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »

Patrick Paroux (Camping Paradis, TF1) : « Christian Parizot est convaincu qu’il a raison de râler »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021