Les Anges de la télé-réalité 3 > La guerre est déclarée

samedi 12 novembre 2011 à 17:20 |

Matthieu Delormeau sur NRJ12

Précédemment dans les Anges de la télé-réalité... Fabrice, le parrain, a annoncé aux Anges qu’ils allaient recevoir Keenan Cahill, « le bloggeur aux millions de clics ». Les candidats vont avoir le privilège de tourner un clip avec le jeune homme. Annaëlle apprend qu’elle va prochainement défiler pour la fashion week new-yorkaise, au grand dam d’un Michaël jaloux. Quant à Émilie, elle « progresse dans la coiffure new yorkaise »...

6 heures du matin. La gagnante de Secret Story se lève pour se rendre à un rendez-vous professionnel. En effet, la jeune femme part coiffer des mannequins sur un shooting photo, dans un des plus grands studios de New York. Pour ce faire, elle décide d’être accompagnée par Guillaume, à l’aise dans cet univers. Rendez-vous est ainsi pris du côté de Soho, au Splashlight Studio où David, un coiffeur avec lequel Émilie a déjà travaillé, l’attend. Le propriétaire vient ensuite vanter les mérites des lieux, habitué à couvrir les séances photo pour les plus grands magazines, dont Vogue ou encore Marie-Claire. Puis, ce dernier ne manque pas de signaler que Beyonce et Jay-Z habitent en face ! Sur place, Émilie est en extase devant les pointures qui se présentent à elle, dont un styliste de Lady Gaga et une « très grande maquilleuse ». La candidate place des extensions sur le cuir chevelu des mannequins. Quelques heures plus tard, elle préfère cependant partir pour participer au clip avec Keenan Cahill.

Pendant ce temps, Mathieu part enregistrer, seul, du côté de Murray Hill à l’Enginer Studio. Il retrouve le producteur Diesel. Le finaliste de Star Academy passe en cabine sous le regard attentif du professionnel et de son assistante, américaine, venue contrôler la prononciation du jeune homme. En effet, le titre enregistré, Hot, est en anglais. Après de longues heures, Mathieu termine et bénéficie de la venue surprise d’Émilie ! « Ca a été une bouffée d’air de la voir », témoigne-t-il. Peu avant de quitter les lieux, Diesel informe le candidat qu’un clip sera tourné prochainement pour le single et propose instinctivement la participation de la coiffeuse. Celle-ci accepte mais ne semble guère enchantée par l’idée.


À la villa, les Anges reçoivent la visite de Keenan Cahill. « C’était assez marrant de voir ce petit bonhomme de 16 ans qu’on a vu des dizaines de fois sur les réseaux de partage de vidéos », s’étonne Guillaume. «  C’est quand même le mec qui a fait le plus de buzz sur internet, toutes vidéos confondues », rajoute Kevin. Pour Carine, cette venue est « un truc de fou ». Le clip, réalisé par Fabrice est enregistré en un temps record. L’invité, lui, n’échange guère avec les Anges. Pour autant, tout le monde est satisfait de cette expérience. « Ce n’est pas n’importe quoi qui s’est passé aujourd’hui », conclut Stéphanie.

Le lendemain, Benjamin a un rendez-vous avec des traiteurs du côté de Soho. Reçu par Franck Cursat, manager du « Olivier Cheng Catering », spécialisé dans la restauration pour les événements liés à la mode, le jeune homme doit réaliser un exercice alors qu’il pensait venir simplement pour la présentation de l’entreprise. L’ancien candidat de Top chef a 15 minutes pour réfléchir au plat à concocter à partir d’ingrédients imposés. Puis, il bénéficie de 30 minutes pour dresser quatre assiettes. Benjamin prépare ainsi du canard avec une purée de topinambour et du sirop d’érable. Guillaume sert alors de commis en cuisine, au point même de lui essuyer le front en sueur ! Au top chrono, le cuisinier réussit son défi, puis reçoit la visite de Jenny Glasgow, chef culinaire des lieux. S’en suit une succession de commentaires de la part de cette dernière et de Franck Cursat : « La première chose qui m’a choqué, c’est qu’il n’y a pas de couleurs » ; « Ça manque un petit peu de sucre, tout est un peu aigre » ; « ça, ça passe pas ». Franck rajoute qu’il s’attendait à « un peu mieux » et confie que ses chefs travaillent tout aussi bien. Malgré tout, ce dernier propose à Benjamin de revenir pour faire de « la production » lors d’un futur événement. Une seconde chance que le concerné n’apprécie guère. « Pour moi j’ai réussi. J’ai relevé le défi », témoigne-t-il. Puis, à l’extérieur, il ne décolère pas : « Je te le dis honnêtement, ça me casse les couilles ».

Annaelle, de son côté, a été choisie comme mannequin pour le défilé de Devon Thomas, une styliste. La jeune femme décide d’être accompagnée de Carine. À Midtown west, le binôme entre au Bryant Park Hotel où une multitude de mannequins sont déjà présentes sur place. Annaelle doit attendre qu’on la maquille et la coiffe pour le défilé. « C’est un métier où il y a beaucoup d’attente. J’étais très étonnée », explique Carine. Puis, l’intéressée a le droit à un relooking « de princesse » avant l’arrivée de la styliste. Le soir venu, tous les candidats la rejoignent pour la voir à l’œuvre. Myriam, elle, préfère ne pas venir par honnêteté. Celle-ci sonde alors ses camarades pour ne pas « rester seule dans une baraque de 600m² ». Elle profite alors du retard de Kamel sous la douche pour rester avec lui. Ce dernier ne se rend compte que bien plus tard de l’absence de ses camarades et prend conscience qu’il loupe le défilé devant une Myriam en joie.


En coulisses du défilé, Mickaël s’empresse de dire à sa chère et tendre qu’elle est « la plus belle ». « C’était la plus belle, la plus charismatique, celle qui a mis à l’amende toute le monde », assure-t-il, au point même de parler de « thons » pour les autres mannequins. Puis, le gagnant de La Ferme célébrités ne tarde pas avant de lui dire que les autres colocataires de la maison la nomineraient si le jeu le permettait. De quoi instaurer une mauvaise ambiance dès la fin de l’événement. La jeune femme blonde se dit dégoûtée et ne comprend même pas pourquoi les candidats sont venus l’applaudir ce soir : « C’est faux-cul, c’est fake ». Les Anges rentrent à la villa dans deux voitures séparées, le couple s’isolant du reste du groupe.

À leur retour à la villa, chacun explique la situation à Myriam et Kamel. Puis, Annaëlle espionne une conversation avec la gagnante de Nouvelle Star. Cette dernière est à bout et décide de réagir. « La vache folle se réveille », résume la mannequin. Pour Guillaume, l’attitude de celle-ci est « vicieuse », « comme son mec ». L’échange devient alors houleux entre les deux femmes. « Je m’en fous de ta gueule. Si je voulais foutre la merde je serais venue à ton défilé », lance l’une. « Heureusement que t’es pas venue, tu crois que je t’ai invitée ? », rétorque l’autre. Puis, Myriam devient l’auteure d’une des rares paroles sensées du programme : « Toi t’es connue que pour avoir montré ton cul, moi j’ai un métier, je chante que je vienne à cette émission ou non. T’as fait Mission Caraïbes et un faux défilé, c’est tout ce que tu as ». « Je t’emmerde », se contente alors de répliquer son interlocutrice. Puis, par provocation, Annaëlle fixe son ennemie dans les yeux. Un affront de trop pour Myriam. Émilie et Kamel tentent d’apaiser la situation, en vain. « Si elle avait pu, elle m’aurait frappé », témoigne a posteriori la plus jeune...

REAL TV   NRJ12   LES ANGES DE LA TELE-REALITE  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Touche pas à mon poste : ce que réserve Cyril Hanouna sur C8 pour la rentrée avec de nouveaux chroniqueurs, Benjamin Castaldi remplacé...

2 - N’oubliez pas les paroles : le retour de la maestro Natasha, Nagui chamboulé sur France 2

3 - Carla & Kévin (spoiler) : les révélations de son père, « Je n’ai jamais regardé tes émissions », fiasco d’audience sur TFX


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022