Les feux de l’amour (spoiler) : changement radical sur TF1, les explications

Après la mort de Juliet et de Zack, la conclusion du scandale autour du réseau de prostitution et Hilary de retour aux côtés de Devon, Les feux de l’amour a vécu de nombreux rebondissements en peu de temps. Explications.

Publié le mardi 27 octobre 2020 à 10:45
par
Les feux de l’amour (spoiler) : changement radical sur TF1, les explications
©Capture CBS 

La fin de l’année arrive à grands pas dans Les Feux de l’amour sur TF1 et le producteur exécutif et scénariste en chef Mal Young s’est entretenu avec le magazine CBS Saop In Depth afin de relayer les axes majeurs de développement du soap. Les détracteurs aiment critiquer que tout soit lent dans la série. À peine quelques semaines après son arrivée à la tête des scénarios, Mal Young a conclu l’histoire du réseau de prostitution, Juliet (Laur Allen) et Zack (Ryan Ashton) sont morts, et Hilary (Mishael Morgan) s’est fortement rapprochée de Devon (James Bryton).

« Les personnages principaux concentrent les histoires majeures »

Mal Young s’est accordé sur l’importance de son nouveau rôle au sein de la production, « Je suppose que la chose la plus compliquée et de trouver le bon équilibre. Il ne faut pas bouleverser les téléspectateurs, il faut respecter le style de la série. J’ai hérité d’intrigues déjà en marche, et on ne peut pas les arrêter juste soudainement. Il faut que le public reste concerné par les histoires ».

Il se montre patient sur les véritables changements à venir, « Cela peut prendre près d’un an pour amener la série où je veux qu’elle aille. Il y a des choses dont on peut se débarrasser facilement. Je veux amener de nouveaux personnages aussi. Mais ce que je désire le plus c’est me concentrer sur les personnages centraux, ceux que les téléspectateurs connaissent. Les personnages principaux concentrent les histoires majeures. Les personnages secondaires sont au service de l’intrigue. Ce que le public veut voir c’est que Jack (Peter Bergman) ou Victor (Eric Braeden) fait après ».

« Beaucoup de ce que Jack vit est basé sur ce que j’ai traversé »

Concernant la mort soudaine de Juliet, Mal Young s’est expliqué, « J’adore l’histoire de Juliet et c’était un plaisir de travailler avec Laur Allen. Mais l’histoire des Ashby n’est pas la sienne. On parlait de son implication dans leur histoire. Juliet est venue servir une arche narrative, et sa mort a permis d’amplifier le dilemme de Lily et Cane ».

Au sujet de la maladie de Dina (Marla Adams), qui était atteinte d’Alzheimer, il dévoile, « Je pense que nous pouvons divertir et informer en même temps. Une série peut vous faire rire et pleurer d’une minute à l’autre. Les meilleures histoires sont celles à qui le public peut s’identifier. Cette intrigue, particulièrement, je l’ai vécu pendant une partie majeure de ma vie, à savoir pendant dix ans, avec ma mère qui était souffrante. Beaucoup de ce que Jack vit est basé sur ce que j’ai traversé ».

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   SERIES TV   LES FEUX DE L’AMOUR  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 21 avril 2021) : Top Chef éloigne The Resident, L’école de la vie démarre bien

Audiences TV prime (mercredi 21 avril 2021) : Top Chef éloigne The Resident, L’école de la vie démarre bien

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 21 avril 2021) : La meilleure boulangerie recule, NOPLP échappe à DNA, Les Marseillais faibles

Audiences TV access (mercredi 21 avril 2021) : La meilleure boulangerie recule, NOPLP échappe à DNA, Les Marseillais faibles


INTERVIEW
Elodie Villemus (Bienvenue aux mariés, TF1) : « On rêve tous d’un mariage de princesse, mais on ne l’incarne peut-être pas dans sa personnalité ni dans son budget »

Elodie Villemus (Bienvenue aux mariés, TF1) : « On rêve tous d’un mariage de princesse, mais on ne l’incarne peut-être pas dans sa personnalité ni dans son budget »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021