Les princes et princesses de l’amour (W9) : Simon Castaldi, un pari risqué pour le fils de Benjamin Castaldi (TPMP) ?

Vingt ans après son père, Benjamin, Simon Castaldi vient d’entrer dans la télé-réalité en rejoignant Les princes et princes de l’amour sur W9.

Publié le mercredi 27 janvier 2021 à 18:33
par
Les princes et princesses de l’amour (W9) : Simon Castaldi, un pari risqué pour le fils de Benjamin Castaldi (TPMP) ?
©Capture W9  

La dynastie Castaldi n’en finit pas de régner sur le petit écran. Alors que sa mère, Catherine Allégret, œuvre dans Demain nous appartient sur TF1, Benjamin Castaldi s’est imposé comme l’un des visages incontournables de la bande de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste sur C8.

Simon Castaldi, Prince sur W9

Après Julien, vu dans Le Mad Mag d’Ayem Nour sur NRJ12, un fils de Benjamin Castaldi entend tirer son épingle du jeu. Simon Castaldi vient d’intégrer le casting de la saison 8 des Princes et princesses de l’amour. Le jeune homme de 20 ans, entré directement comme prince de la télé-réalité de W9, n’est pas resté insensible au charme de sa prétendante, Lucile, élue Miss Champagne-Ardenne en 2019.

« Je n’avais jamais songé à faire de la télé-réalité »

Dans un entretien accordé à Télé Loisirs, Simon Castaldi a justifié sa participation aux Princes et princesses de l’amour . « J’ai 20 ans, je viens de valider un BAC +2 en sport, et avec la crise sanitaire, je redoutais de me lancer dans un master à distance. Pendant le confinement, j’ai fait des live sur Instagram, qui m’ont permis d’avoir un peu de visibilité. C’est là que W9 m’a appelé. C’était la première fois que la télé me contactait. Je n’avais jamais songé à faire de la télé-réalité. Après réflexion et discussion avec mes parents, je me suis lancé », a-t-il expliqué.

De Loft Story aux Princes de l’amour

Benjamin Castaldi, pionnier de la télé-réalité en France avec Loft Story au début des années 2000 sur M6, l’a encouragé dans ce sens. « Il m’a dit : ’Il faut prendre des risques dans la vie. Quand j’ai fait Le Loft, il y a vingt ans, personne n’en voulait !’ Il m’a conseillé de faire ce dont j’avais envie, et qu’il me soutiendrait. Quand j’ai eu son aval, j’ai foncé ! », a précisé Simon Castaldi. S’il n’exclut pas un avenir dans la télé-réalité, il n’entend pas tomber dans le piège, vécu par son frère Julien.

Julien Castaldi grillé ?

Interrogé sur des envies de devenir animateur ou chroniqueur comme l’a fait Julien Castaldi sur NRJ12, Simon Castaldi a nuancé : « Je ne serai jamais au niveau de mon père. Il est tellement bon dans ce qu’il fait que l’on me comparera toujours à lui ». Pour appuyer ses dires, il est revenu sur l’expérience de son frère au sein groupe NRJ. « Quand il a été chroniqueur sur NRJ12, la presse n’a fait que le comparer à mon père et l’a grillé… Donc être animateur ou chroniqueur, non », a tranché le nouveau prince de W9.

Arrivé le 25 janvier dernier dans Les princes et les princesses de l’amour, Simon Castaldi a pu compter sur le soutien de 829 000 téléspectateurs, soit 3.1% de part de marché. Le lendemain, la télé-réalité du canal 9 a été suivie par 759 000 fidèles, soit 2.8% du public.

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

REAL TV   W9   REVUE DE PRESSE   LES PRINCES DE L’AMOUR  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (samedi 4 décembre 2021) : Mongeville deux fois plus fort que TF1, Echappées belles menace le Téléthon

Audiences TV Prime (samedi 4 décembre 2021) : Mongeville deux fois plus fort que TF1, Echappées belles menace le Téléthon


INTERVIEW
Pola Petrenko  (Charlène, Ici tout commence, TF1) : « Charlène a une revanche à prendre avec Anaïs, son ennemie numéro 1 »

Pola Petrenko (Charlène, Ici tout commence, TF1) : « Charlène a une revanche à prendre avec Anaïs, son ennemie numéro 1 »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021