Lorie Pester (Demain nous appartient, TF1) : « Lucie veut réparer ses erreurs du passé »

Ce mercredi 24 octobre à 19h20, TF1 diffusera un nouvel épisode inédit de Demain nous appartient. Lorie Pester se confie sur l’évolution de l’intrigue autour de Lucie suite à la prémonition d’Oriane. La comédienne évoque également son combat contre l’endométriose et ses projets.

Publié le mercredi 24 octobre 2018 à 19:12
par
Lorie Pester (Demain nous appartient, TF1) : « Lucie veut réparer ses erreurs du passé »
©Capture TF1  

Benoît Mandin : Depuis quelques semaines, Lucie est perturbée par une prémonition d’Oriane. La médium lui a assuré qu’elle la voyait se faire tirer dessus. Comment l’a-t-elle géré ?

Lorie Pester : Au début, elle n’y a pas cru puisque tout ce qui est prémonition, ce n’est pas du tout son truc. Après avoir passé des nuits blanches et des cauchemars, elle a commencé à se poser des questions. Elle savait aussi que cette médium avait travaillé avec son coéquipier Karim pour retrouver le petit garçon perdu dans la forêt. À chaque fois, elle a vu juste. Lucie a commencé à croire à cette prémonition et tout cela s’est transformé en crise d’angoisses. Dès qu’elle partait en intervention, c’était du stress et des doutes.

Diriez-vous que cet élément lui a fait perdre pied ?

Quand on a un moment de stress comme ça, tout se mélange. On sait plus, on confond tout et on fait tout et n’importe quoi. Que ça soit au boulot ou dans la vie privée, tout s’entremêle. Lors de l’intervention sur la prise d’otage où un homme menaçait d’ôter la vie à sa femme et son fils, Lucie s’est dit qu’Oriane avait raison. Mais au final, elle avait su exactement dire à Karim où était le petit garçon dans la forêt, car c’était du présent. Là, on était dans du futur donc tout était possible. Elle se devait de passer au-dessus de ses peurs pour continuer de travailler. Elle a tout fait pour ne pas tomber dans la paranoïa.

Parallèlement, Lucie a fait face au retour à Sète de Patrick Delors. L’homme la rend responsable des huit années qu’il a passées en prison. A-t-elle fait un lien avec la prémonition d’Oriane ?

Dès qu’elle croise Patrick Delors devant le commissariat, elle est persuadée que c’est lui qui va lui tirer dessus. Elle est convaincue qu’il veut se venger d’elle. Son boulot a été une nouvelle fois sa ressource. Elle a aussi trouvé l’énergie auprès de ses amis Karim, Victoire et Georges.

Pourquoi s’est-elle sentie persécutée par Patrick Delors ?

Elle pense qu’il était toujours derrière elle afin de la tuer. Quand elle le voit chez elle, elle mélange tout à tel point qu’elle est convaincue qu’il est là pour faire des repérages.

« Lucie marche à l’instinct et a déjà été victime de sa détermination dans certaines enquêtes »

Était-il un suspect idéal pour Lucie lors de la disparition de Clémentine ?

On retrouve le sang de Clémentine sur un des tournevis. Pour Lucie, Patrick Delors a récidivé quelques jours après sa sortie de prison. C’était aussi un moyen pour elle de le renvoyer en prison et de se dire qu’il n’allait pas lui tirer dessus.

Lors d’une prise d’otage entre Yves et Patrick Delors, des coups de feu sont tirés. Karim a grièvement blessé Lucie. Comment avez-vous imaginé ce paradoxe ?

J’ai trouvé ça super que ce soit Karim qui tire la balle parce qu’ils sont tellement proches et amis. C’était tellement plus intéressant à jouer le fait de prendre une balle par son meilleur ami. Pour Samy Gharbi (interprète de Karim, ndlr) et moi, cette scène a été intense dans les sentiments.

Dès son réveil du coma, Lucie demande à Karim de relancer l’enquête autour de la mort de la femme d’Yves…

Si Patrick Delors a vraiment fait huit ans de prison pour rien, il faut le disculper et surtout trouver qui a tué cette femme. Lucie veut réparer ses erreurs du passé. C’est une flic qui marche à l’instinct et qui a déjà été victime de sa détermination dans certaines enquêtes. Elle a déjà fait pas mal d’erreurs notamment quand elle est sortie avec le serial killer.

Quel regard porte-t-elle sur le rapprochement de Victoire et Martin Constant ?

Elle a envie que son amie Victoire soit heureuse. Elle va bien le prendre, car qu’elle soit avec Martin ou un autre, Lucie veut avant son bonheur. Mais dans le cas où Victoire pourrait déconner, elle n’hésitera pas à lui dire.

« Lucie est un très beau personnage qui évolue bien »

Un grave accident va survenir à Sète. De nombreux héros de Demain nous appartient vont être impliqués. Comment Lucie va-t-elle l’affronter ?

Ça va être une mission délicate. D’abord, Lucie va être en convalescence et rester plusieurs semaines chez elle. Dès son retour au commissariat, cet accident va survenir. Elle va y aller à fond parce qu’il y a énormément de gens qui sont impliqués et blessés.

Comment définiriez-vous Lucie ?

C’est une fille 300%. Elle se donne à fond dans son boulot, pour ses amis et ceux qu’elle aime. Dans tout qu’elle fait et entreprend, elle reste droite, franche, sincère, rigolote et fidèle en amitié.

Quel regard portez-vous sur l’évolution de votre personnage ?

Je trouve que c’est une très belle évolution. Entre la production et moi, il y a vraiment un dialogue. On propose des choses et ils sont à l’écoute. Ils écrivent en fonction de nos envies. En parallèle du premier épisode, Lucie n’est plus du tout la même parce qu’elle a été nourrie par une série d’événements. C’est un très beau personnage qui évolue bien.

Comment expliquez-vous l’attachement du public ?

Le public aime beaucoup Lucie. Je pense que cela est dû au fait qu’elle est droite, franche et qu’elle dit ce qu’elle pense. Elle est nature, car elle ne se coiffe pas beaucoup, ne se maquille pas et ne fait pas de chichi.

Demain nous appartient ne cesse d’enchaîner les succès d’audience. Comment l’analysez-vous ?

Ce succès est dû à un mélange de plein de choses. C’est grâce à la production, aux auteurs qui donnent envie aux téléspectateurs de revenir à la fin de chaque épisode, aux comédiens, à la lumière, à la musique, aux décors, à Sète… Chacun amène sa petite pierre à l’édifice.

« A travers mon histoire, j’ai souhaité donner de l’espoir aux femmes atteintes d’endométriose »

Clément Rémiens (interprète de Maxime, ndlr) est au casting de la saison 9 de Danse avec les stars. En tant qu’ex-participante de l’émission, quel regard portez-vous sur son parcours ?

Je suis contente qu’il fasse cette émission. J’ai été la première à être au courant vu ma participation il y a quelques années. Il m’a posé plein de questions, je lui ai répondu à chaque fois avec sincérité et franchise. Je trouve qu’il a bien raison de faire Danse avec les stars. Je lui ai dit qu’il fallait avant tout qu’il s’éclate ! Je suis contente quand je regarde les primes parce qu’on sent vraiment qu’il s’éclate et prend du plaisir. Clément Rémiens est un vrai bosseur. Entre Demain nous appartient et Danse avec les stars, il se donne à 3000% !

Vous venez de publier un livre, intitulé « Les choses de ma vie ». Pourquoi avoir livré votre combat contre l’endométriose ?

L’idée du livre est venue à la suite de l’album que j’ai sorti l’année dernière. C’était un opus où je me dévoilais beaucoup plus que les autres. Avec une chanson de trois minutes trente, c’est compliqué d’aller aux profondeurs de ses idées. Je me suis alors lancée dans l’écriture d’un livre avec des nouvelles autobiographiques. J’ai repris les thèmes de l’album et parlé de ma maladie. J’avais envie de partager le fait que j’étais atteinte d’endométriose. À travers mon histoire, j’ai souhaité donner de l’espoir aux femmes qui sont le même cas que moi.

Laëtitia Milot et Enora Malagré ont récemment partagé leurs combats contre l’endométriose. À travers ce livre, souhaitiez-vous aussi alerter les pouvoirs publics ?

On a la chance d’avoir accès aux médias. Si c’est pour faire connaître cette maladie et essayer de faire avancer des lois comme la congélation d’ovocytes, actuellement interdite pour la plupart des femmes en France, autant le faire ! J’attends d’Emmanuel Macron et de la ministre de la Santé que les choses bougent. Agnès Buzyn a répondu à ma lettre dans une émission de radio. Elle a dit qu’elle en était consciente et qu’il était nécessaire de cadrer tout ce qui entoure l’endométriose. On peut congeler ses ovocytes en France quand on est en traitement de chimiothérapie et atteinte d’endométriose. Je suis atteinte de cette maladie et je n’ai pas pu le faire en France parce que je n’étais pas assez sévèrement touchée. J’ai subi des lourdes opérations… J’aimerais qu’ils ouvrent un peu plus la loi et qu’ils autorisent la congélation d’ovocytes à toutes les femmes qui sont atteintes d’endométriose.

En mars, vous vous produirez sur la scène du Trianon…

D’autres dates de tournée un peu partout en France vont suivre ce concert. Le public pourra y retrouver les chansons de l’album sorti l’année dernière et des anciennes. Pour l’heure, aucun nouvel album n’est prévu.

SOAP AWARDS 2021
Récompensez vos acteurs et séries préférés.
Votez dès maintenant pour leur offrir le trophée !

TF1   SERIES TV   DEMAIN NOUS APPARTIENT  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV Prime (vendredi 3 décembre 2021) : Camille & Images (TF1) surclassé par Coups de Sang, Stéphane Plaza stabilise M6

Audiences TV Prime (vendredi 3 décembre 2021) : Camille & Images (TF1) surclassé par Coups de Sang, Stéphane Plaza stabilise M6


INTERVIEW
Pola Petrenko  (Charlène, Ici tout commence, TF1) : « Charlène a une revanche à prendre avec Anaïs, son ennemie numéro 1 »

Pola Petrenko (Charlène, Ici tout commence, TF1) : « Charlène a une revanche à prendre avec Anaïs, son ennemie numéro 1 »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021