Maéva (Coup de foudre au prochain village) : « L’émission ne reflète pas la réalité »

Restée à Allanche aux côtés de Rémi, qui l’a préféré à Elodie, Maéva revient sans concession sur son expérience. A 21 ans, la jeune opticienne marseillaise confiait son envie d’aventure, motif de sa participation à l’émission. Pour Toutelatele, elle révèle l’envers du décor…

Publié le mardi 12 février 2013 à 14:25
par
Maéva (Coup de foudre au prochain village) : « L’émission ne reflète pas la réalité »
©J. Knaub / TF1 

Pourquoi avoir accepté de participer à l’aventure Coup de foudre au prochain village ?

Maéva : Essayer de trouver l’amour ! Et puis l’expérience humaine, et rencontrer de nouvelles personnes.

N’était-ce pas également pour « passer à la télé » ?

Sincèrement, si j’avais fait l’émission pour la notoriété, j’aurais choisi Secret Story ou quelque chose en prime time, pas une émission d’après-midi ! (rires) Aujourd’hui, je me balade dans la rue et on ne me reconnaît pas du tout !

Comment avez-vous décroché votre place dans le bus ?

J’ai d’abord eu un entretien téléphonique qui s’est avéré positif. Puis, je suis monté sur Paris pour rencontrer les gens de TF1, ils m’ont posé et quelques questions et ça a été favorable pour moi.

Étiez-vous sincèrement prête à abandonner la ville pour la campagne lors de votre inscription au casting ?

Oui, si j’avais un réel coup de foudre. Il fallait que je sois vraiment folle amoureuse de la personne !

« Le physique compte beaucoup »

Comment appréhendiez-vous la découverte des trois célibataires ?

On attend de voir la tête des garçons. On peut dire ce qu’on veut, une rencontre au départ c’est quand même basé sur le physique. Je n’ai pas fait beaucoup de cérémonies de fin d’émission, car en deux jours, je pense que j’étais capable de voir si quelque chose était possible ou non. Les garçons étaient souvent très timides.

Cinq jours pour rencontrer quelqu’un, est-ce vraiment suffisant ?

La journée ne durait pas 40 minutes, on était de 9 heures le matin jusqu’à 17 heures le soir avec le prétendant, à le connaître, à le découvrir, mais après ça n’a pas forcément été montré. Après, on n’avait pas le droit d’être en contact avec le célibataire, on rentrait à l’hôtel tranquillement pour faire les interviews.

PARTIE 2 > Maéva conteste le montage

L’ambiance entre les filles était-elle bonne ?

Oui, excellente. À l’heure actuelle, je suis toujours en contact avec certaines filles, surtout celles qui ont occupé la chambre avec moi. On n’avait pas trop le droit d’être en contact avec l’extérieur, du coup le manque de notre famille on le bascule sur notre colocataire.

Étiez-vous isolée du monde extérieur comme dans les télé-réalités d’enfermement ?

On avait notre téléphone, mais pas pendant le tournage, pour être totalement dans l’émission. Le soir, on pouvait les retrouver, mais interdiction d’être sur facebook ou ce genre de choses.

Au cours des cinq semaines du programme, vous avez été mise en concurrence avec plusieurs filles…

Je n’ai pas senti cette concurrence et j’ai eu quelques surprises en découvrant les images. Après, certes, j’ai eu des affinités avec certaines plus que d’autres. Mais dans l’ensemble il y avait une bonne ambiance, on ne se tirait pas dans les pattes.

« Parfois, c’est un peu n’importe quoi »

Êtes-vous plus globalement satisfaite du montage réalisé par la production ?

Sincèrement, je trouve que ça ne reflète pas la réalité. Je comprends que c’est court et qu’on ne peut pas tout montrer, mais il y a plein de choses qui sont zappées. C’est de la télé, donc il faut que les gens accrochent et regardent, mais des fois je trouve qu’ils mettent en situation pas mal de choses. À Grans par exemple, je suis vachement mise en avant dans le premier épisode alors que je ne reste pas. Par exemple, ils ne montrent pas le tête-à-tête entre Myriam et David alors qu’il a lieu dès le premier jour. Et ils créent des concurrences qui n’existaient absolument pas.

Au bout de cinq semaines à parcourir la France, n’étiez-vous pas un peu lassée ?

Je n’en avais pas marre, car c’est toujours différent, on découvre à chaque fois un nouveau village et les trois garçons, il y a une vraie surprise. Chaque semaine, ça change. Mais au bout d’un moment, c’est un peu du par cœur : on sait les questions qu’on va poser : ce qu’il fait dans la vie, ses critères en amour, etc… À la fin, c’était un peu répétitif.

Après Coup de foudre au prochain village, avez-vous d’autres projets à la télévision ?

Non, je n’ai pas envie de refaire de la télé-réalité. Je ne suis pas déçue, mais je ne m’attendais pas à ce résultat. On a un peu l’envers du décor, six mois après. Parfois, je ne suis pas très contente de voir l’épisode, car c’est un peu n’importe quoi. Je ne leur en veux pas, mais ça m’a un peu refroidi.

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   REAL TV   COUP DE FOUDRE AU PROCHAIN VILLAGE  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (vendredi 15 janvier 2021) : Claudia Tagbo supplante La chanson secrète, Georges Pernoud salué

Audiences TV prime (vendredi 15 janvier 2021) : Claudia Tagbo supplante La chanson secrète, Georges Pernoud salué

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (vendredi 15 janvier 2021) : Demain nous appartient éloigné, Tous en cuisine termine en hausse sur M6

Audiences TV access (vendredi 15 janvier 2021) : Demain nous appartient éloigné, Tous en cuisine termine en hausse sur M6


INTERVIEW
Clément Dumais (Ninja Warrior 5, TF1) : « Charles Poujade mérite de gagner ! »

Clément Dumais (Ninja Warrior 5, TF1) : « Charles Poujade mérite de gagner ! »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021