MasterChef 2 > Bruno échoue sur le rouget, Louisa perdue à New York

Carole Rousseau sur TF1

Publié le jeudi 29 septembre 2011 à 20:50
par
MasterChef 2 > Bruno échoue sur le rouget, Louisa perdue à New York
© 

Les 11 candidats sont aux portes du « Top 10 » cette semaine. « Il y a un grand stress » avoue Matthias, alors que Nathalie positive : « Je me suis dit faut que tu y ailles à fond ». Cette nouvelle épreuve va laisser libre court à l’imagination des cuisiniers qui pourront choisir dix produits. Seule condition et non des moindres : les apprentis vont devoir cuisiner des boites de conserve. Ils disposent alors d’une heure pour faire : « quelque chose d’intelligent » explique Yves Camdeborde.

Nathalie entreprend un velouté de carottes au cumin : « Elle a une régularité, elle nous étonne » affirme le jury. Alors qu’Olivier s’enthousiasme : « Pour moi, les boites de conserve, c’est pas un exercice compliqué », en faisant un fond d’artichaut avec purée de petits pois et pommes de terre. Louisa prépare une farce à base de légumes « travaille comme un petit cochon » d’après Yves Camdeborde. De son côté, Sabrina opte pour les beignets de saumon et de crevettes...

Le passage devant le jury pour la dégustation ne se fait pas sans stress pour les candidats : le velouté de Nathalie fait l’unanimité, tandis que les ravioles farcies de Louisa laissent à désirer au niveau du dressage. Comme à son habitude, la créativité démesurée de Matthias lui fait défaut : « On n’arrive pas à comprendre où il veut aller ». Plat « original » pour Claire, « bon » pour celui de Marine, non identifié pour Bruno, « trop poivré » pour Karim, les verdicts s’enchaînent avant l’heure des résultats...

La plus belle surprise aura été le plat de Sabrina, d’ailleurs immortalisé par un bisou de Frédérique Anton. Néanmoins, et comme le veut la coutume, d’autres candidats n’ont pas été à la hauteur du défi : Olivier et Matthias se retrouvent face au jury : « Quand le travail n’est pas là, les sanctions sont là » commente le chef Anton, reprochant à Olivier un plat « n’ayant ni queue, ni tête » et à Matthias « son entêtement » et son incapacité à épurer sa cuisine. Les deux candidats sont donc envoyés en test sous pression.

Pour les autres candidats, pas de répit : une épreuve, technique, les attend. Les apprentis cuisiniers vont devoir préparer un saumon qui leur est servi entier. Leur revient alors la tâche de quantifier eux-mêmes le poisson, équivalant à 160 grammes. Or si jamais le pavé n’a pas le bon poids, à 5 grammes près, les candidats doivent recommencer. La course commence et si les filles parviennent toutes à se qualifier dans le top 10, les garçons peinent à se départager. Finalement, Bruno va en test sous pression.


Bruno, Olivier et Matthias, vêtus de leur tablier noir, s’apprêtent à s’affronter en test sous pression. « Rouget de Roche farci, courgettes farcies et jus de volailles aux anchois » tel sera le plat de prédilection d’Yves Camdeborde que les candidats devront reproduire en une heure et demie. « C’est un truc de dingue ! » affirme Olivier, et pour cause. À 20 minutes de la fin de l’épreuve, aucun des candidats n’est sur le point de terminer la recette...

À trois minutes de la fin, Yves Camdeborde stoppe les apprentis qui sont loin d’avoir terminé leur plat. Et si les candidats appréhendent une disqualification impartiale, le Chef décide d’arrêter le chronomètre : « Le premier qui finit marque la fin ! » annonce-t-il. Concentrés sur leur plan de travail, les candidats ne regardent plus ce qui se passe chez leurs voisins. C’est alors Matthias qui finit son plat vingt minutes après la fin du chronomètre officiel.

Après ce moment de tension, le jury passe à la dégustation et invite Matthias à lui présenter son assiette : « La présentation n’y est pas » pour Yves Camdeborde, mais « le Rouget est bon » pour Frédérique Anton. Le plat de Matthias divise. Pour Olivier, qui n’a « pas eu le temps de monter la sauce », son assiette est néanmoins « la plus proche au niveau du Rouget », enfin Bruno présente une « assiette incomplète ». Le jury « déçu » par l’ensemble des plats goutés, l’est encore plus par celui de Bruno qui doit se retirer.

Suite de l’aventure pour les 10 candidats restants. Deux équipes de cinq vont se livrer bataille, avec une belle revanche pour les concurrentes de la semaine passée, Sabrina et Nathalie puisque ces dernières sont à nouveau désignées Chefs d’équipes. Une fois les clans constitués, les candidats prennent la direction de New York ! Après avoir déposé leurs bagages dans la « grosse pomme », c’est au cœur de Manhattan que les apprentis cuisiniers se retrouvent pour le premier défi...

Premier objectif : travailler sur deux plats emblématiques de New York : le Hamburger et le Cheesecake. Reste aux deux équipes de revisiter ces deux préparations « d’apparence simple ». Une fois les plats terminés, les participants seront jugés par des locaux et des spécialistes de la cuisine américaine. Quatre heures et demie sont accordées aux cuisiniers qui ont déjà des idées, le Burger sera une version méditerranéenne pour les Bleus, tandis que les Rouges misent sur un Tartare plus frenchy...


Mais avant de passer à la réalisation, il faut d’abord faire les courses et glaner des informations concernant la préparation de l’autre plat, le Cheesecake. Et si chez les Bleus, le bilinguisme de Claire simplifie grandement les choses, du côté des Rouges, la barrière de la langue fait entrave au bon déroulement des événements. Finalement, l’équipe de Sabrina arrive la première pour commencer la réalisation des mets...

Arrive l’équipe rouge qui, avec 20 minutes de retard par rapport aux Bleus, s’affaire à la préparation du Hamburger avec anchois, et potatoes fourrées au fromage. La façon de gérer la pression de la part des candidats entraîne une admiration certaine de la part du jury. Et tandis que les invités s’apprêtent à arriver, Hamburgers et Cheescakes se concoctent en toute cohésion, et ce malgré les 40 degrés ambiants...

Après avoir dressé leurs plats dans les délais, les équipes vont devoir convaincre un jury trié sur le volet, dont un sportif : le footballeur Youri Djorkaeff. Les « french burger façon tartare » sont donc servis par Nathalie, tandis que Sabrina présente le burger « Little Italy ». Puis place au Cheescake au coulis de framboises des Bleus, et à celui de citron et purée de Mangues des Rouges. Et tandis que les candidats se retirent, les invités passent au moment crucial : celui du vote.

Le lendemain matin, Sabrina, Nathalie et leurs brigades sont sur le point de découvrir le résultat des votes. Mais avant cela, les élèves récoltent « un grand bravo » de la part de leurs mentors. Concernant les Hamburgers, les Bleus remportent six votes, contre trois pour les Rouges. Et l’équipe bleue de se qualifier définitivement avec la recette du Cheescake avec huit voix contre une. « On a beau s’y attendre, ça fait mal » déclare Nathalie, cependant heureuse du soutien sans faille de son équipe.


Nathalie, Karim, Louisa, Xavier et Matthias vont alors s’affronter lors du test sous pression, sous le regard du Chef français Daniel Boulud. En effet, les apprentis vont devoir reproduire à l’identique un « Crabe mou du Maryland croustillant sur une salade de concombre à la menthe fraîche et au citron vert ». Un plat d’inspiration japonaise qui nécessite une préparation du crabe mou, laquelle n’est pas sans difficulté pour les amateurs qui, par ailleurs, doivent s’exécuter malgré la canicule...

Or, la chaleur et la pression ne tardent pas à taper sur les nerfs de l’impulsif Karim. En effet, le jeune cuisiner ne connaissant pas certains ingrédients voit rouge, et malgré l’intervention du jury, décide de rendre son tablier. De son côté, les candidats tentent de ne pas se laisser déstabiliser par ce coup de théâtre. De son côté, Karim a retrouvé ses esprits et ne veut pas gâcher ses chances de pouvoir continuer l’aventure. C’est donc avec une rapidité certaine que l’intéressé rattrape son retard...

Karim est le premier à passer devant le jury pour la dégustation et tient à s’excuser pour son attitude : « La prochaine fois vous nous demandez, on est là aussi pour ça » lui indique Frédéric Anton. Vient le tour de Nathalie dont « l’assiette bien dressée » n’est « pas loin du presque parfait » au goût du jury. Louisa, dont l’assiette manque de Tempura, a visiblement concocté un plat « trop acide ». Puis c’est à Matthias de présenter un plat « manquant de punch ». Enfin Xavier séduit Yves Camdeborde avec sa réalisation.

Sans surprise, Nathalie remporte à l’unanimité les félicitations du jury. Aussi, la candidate « super émue » apprécie son quart d’heure de victoire. Xavier est le second candidat à s’être attiré les faveurs du jury, alors que Karim « mérite » également son retour en France aux yeux des Chefs. Le tempura était l’un des éléments phares du plat, un beignet apportant « le croustillant du plat ». De fait, Louisa ayant fait l’impasse sur cet aspect quitte l’aventure.

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   REAL TV   MASTERCHEF  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 1er juillet 2020) : L’amie prodigieuse accroche Prodigal Son, Stéphane Bern vire en tête

Audiences TV prime (mercredi 1er juillet 2020) : L’amie prodigieuse accroche Prodigal Son, Stéphane Bern vire en tête

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (mercredi 1er juillet 2020) : Demain nous appartient bousculé, Chasseurs d’appart et 28 minutes en hausse

Audiences TV access (mercredi 1er juillet 2020) : Demain nous appartient bousculé, Chasseurs d’appart et 28 minutes en hausse


INTERVIEW
Katrina Bowden (Amour, gloire et beauté / Top Models) : « Flo est prête à tout perdre pour réunir Hope et son bébé »

Katrina Bowden (Amour, gloire et beauté / Top Models) : « Flo est prête à tout perdre pour réunir Hope et son bébé »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020