Monica Galer (PDG Fremantle France) : « Pour Nouvelle Star, rien n’est acté pour le moment avec Cyril Hanouna »

Fremantle s’est imposé dans le paysage audiovisuel français grâce à ses jeux (Le Juste prix, Une famille en Or,...). Aujourd’hui, le producteur connait un certain succès avec L’Amour est dans le pré et Incroyable Talent sur M6, mais aussi Nouvelle Star sur D8. Monica Galer, PDG de Fremantle Media France, revient sur les résultats des formats du géant de l’audiovisuel, ainsi que sur les prochains chantiers du groupe.

Publié le jeudi 13 février 2014 à 16:57
par
Monica Galer (PDG Fremantle France) : « Pour Nouvelle Star, rien n’est acté pour le moment avec Cyril Hanouna »
©Fremantle 

Benjamin Lopes : Quatre formats Fremantle apparaissent dans ce top 10, devant Shine, BBC Worldwide ou encore Endemol. Quelle satisfaction tirez-vous de ces résultats ?

Monica Galer : La façon dont Fremantle produit ses programmes contribue à ce succès. Nous disposons de marques fortes comme le démontre votre enquête. Ces chiffres nous rassurent également dans la pérennité de ces formats à travers le temps puisqu’ils sont plus anciens que ceux qui dominent votre étude.

Incroyable Talent (Got Talent) est un des formats les plus puissants dans le monde. Pourquoi ce talent show connait-il un succès si important ?

Incroyable Talent donne une chance à des amateurs, ou à des professionnels peu connus, qui excellent dans leur discipline. C’est un format populaire et donc fédérateur. Personne n’est mis de côté à l’inverse des talent show pour chanteurs ou danseurs. En France, le programme a également un impact sur les carrières des participants, avec, par exemple, des danseurs de l’émission qui ont aujourd’hui intégré la troupe de la chanteuse américaine Beyonce.

L’émission a encore réuni en 2013 jusqu’à 11,8 millions d’Américains sur NBC, 12,2 millions d’Anglais sur ITV, 6 millions sur RTL en Allemagne, 8 millions en Italie sur Canal 5. À côté, la version diffusée sur M6 affiche des audiences en baisse cette saison (ndlr : perte de 570 000 téléspectateurs et 4 points sur les ménagères) Comment analysez-vous cette situation ?

La France a un incroyable Talent est à l’antenne de M6 depuis huit ans. Le format a souffert cette année d’une concurrence avec Beat The Best sur TF1, un format qui exploite la même thématique. Le succès international de Got Talent a amené inconsciemment John de Mol à créer ce show. L’usure du format et la succession de deux émissions proches ont eu un impact sur les performances d’Incroyable Talent.

Quels aménagements souhaitez-vous apporter à la prochaine saison de La France a un incroyable Talent pour enrayer la baisse d’audience ?

Nous croyons en la pérennité de cette émission et nous avons décidé d’en modifier certains éléments la saison prochaine. Nous en parlons déjà avec M6. Pour la chaîne et Fremantle, l’important reste le casting. Ils ont pu commencer plus tôt cette année. Une étude est actuellement en cours pour analyser les éléments auxquels nous pourrions apporter des améliorations.

Le jury de La France a un incroyable Talent sera-t-il conservé ?

Aujourd’hui, aucune décision n’a encore été actée à ce sujet. Nous attendons les retours des études auprès du public pour statuer sur le sujet.

En sera-t-il de même pour les présentateurs, Alex Goude et Sandrine Corman, qui ont essuyé des critiques sur les réseaux sociaux ?

Effectivement, c’est également un point de réflexion. Il pourrait s’agir d’un élément de changement pour la prochaine saison, mais nous nous concentrons avant tout sur le casting de cette nouvelle édition de La France a un incroyable Talent.

« Sandrine Corman et Alex Goude ? Il pourrait s’agir d’un élément de changement pour la prochaine saison d’Incroyable Talent »

Autre talent show à succès du catalogue Fremantle, X Factor. En France, l’accueil du public n’a pas été à la hauteur des espérances de M6. Pourquoi les Français n’ont-ils pas adhéré au concept ?

À l’époque, M6 a eu beaucoup de mal à se séparer de Nouvelle Star. Pour faire oublier ce format, la chaîne a demandé à Fremantle de calquer la version anglaise de X Factor, à juste titre puisqu’elle y réalise d’excellentes audiences. Nous avions donc mis en place un plateau extraordinaire pour les primes en direct, mais très anglo-saxon. Ça a été un choc pour le public français qui n’avait pas l’habitude de voir les candidats perdus dans cet immense décor. Et puis, si nous devons êtes totalement honnêtes. Le public n’a pas adhéré au casting du jury. L’alchimie n’a pas été au rendez-vous entre ses membres.

À l’étranger, X Factor cohabite avec Nouvelle star et The Voice. Un retour de cette marque est-il envisageable en France ?

Fremantle veut faire revenir X Factor en France. Il y a deux ans, nous pensions être en mesure de conclure un accord à ce sujet avec une chaîne française, différente de M6, mais plusieurs aspects ont empêché ce retour. Il est très difficile de faire revenir une marque qui n’a pas rencontré son public, et X Factor est un format qui coûte cher. Et puis, le marché français est saturé depuis l’arrivée de The Voice, et la diffusion prochaine de Rising Star.

Partie 2 > Nouvelle Star et l’avenir de Cyril Hanouna à la présentation


Nouvelle Star (Idols) fait également partie de votre portefeuille. Êtes-vous satisfaite des audiences de la deuxième saison sur D8 ?

Malheureusement, pour des raisons de programmation, D8 a choisi de faire une pause de deux semaines pendant les fêtes de fin d’année. Sans cette interruption, je pense que nous aurions eu les mêmes audiences que l’année dernière. Mais nous avons d’ores et déjà signé pour une nouvelle saison de Nouvelle Star avec la chaîne, car le public aime et suit l’émission.

Nouvelle Star a perdu des fidèles en 2013 aux États-Unis et au Canada, mais également en Allemagne. Est-ce un signe d’usure du format selon vous ?

Nouvelle Star est un format éternel. Il s’agit du concept le plus pur et le plus simple. Il n’y a aucun artifice. D’autres formats arrivent, mais Nouvelle Star continue d’être diffusée sur de nombreux territoires.

Pourquoi avoir décidé de rendre les votes gratuits seulement cette année pour Nouvelle Star ?

L’année dernière, nous n’y avons pas pensé. Les SMS payants marchaient encore très bien, et c’est également une façon pour la chaîne de contribuer à la production d’un programme. Partout, toutes les chaînes aujourd’hui concluent que les votes payants souffrent de la crise économique mondiale. Les votes par SMS et téléphone ne seront plus surtaxés et il sera désormais possible de voter via les réseaux sociaux et le second écran.

Cyril Hanouna a annoncé son intention de quitter la présentation de Nouvelle Star la saison prochaine. Qui aimeriez-vous voir à la tête de ce divertissement ?

Fremantle et Cyril Hanouna réfléchissent encore à sa participation au programme. Rien n’est acté pour le moment. C’est un bon présentateur, et nous aimons beaucoup travailler avec lui.

Si M6 a délaissé Nouvelle Star, elle mise aujourd’hui encore beaucoup sur L’amour est dans le pré qui a réuni 5.81 millions de Français en 2013. Alors que les précédentes saisons affichaient des scores constamment en progression, la saison 8 a perdu 500 000 téléspectateurs, comment l’expliquez-vous ?

Il s’agit toujours d’une question de programmation, de contre-programmation, probablement aussi de l’attirance du public pour nos agriculteurs. C’est un programme qui repose intégralement sur leur personnalité. Mais s’il y a bien une émission qui ne préoccupe pas Fremantle en France, c’est L’amour est dans le pré.

« L’amour est dans le pré est une marque forte qui ne nécessite pas de réels aménagements »

Aux Pays-Bas, où l’émission rassemble 3.5 millions d’Hollandais et 42% de part d’audience, une version internationale du programme a été diffusée, avec des agriculteurs hollandais à l’étranger. Peut-on imaginer une version similaire en France ?

C’est une version passionnante qui a pour vocation d’être évènementielle. La présentation dans son environnement à l’étranger peut éveiller la curiosité, et il y aussi l’émotion du fermier lors de l’ouverture du courrier puisqu’il revient aux Pays-Bas pour cette étape. Autre aspect intéressant, le départ des prétendantes pour l’inconnu, puisqu’elles vont rejoindre les agriculteurs dans leur pays d’adoption. Fremantle parle de cette version avec M6 pour un futur, pas dans l’immédiat car une saison est en cours de production.

Ce format soulève dans chaque pays la question de l’homosexualité. M6 n’a toujours pas franchi le pas en faisant figurer à son casting un agriculteur homosexuel. Comment analysez-vous cette situation ?

Il n’y a aucune volonté de Fremantle d’avoir ou non d’agriculteurs homosexuels. Mais si l’opportunité se présentait, pourquoi pas. Aux Pays-Bas, un agriculteur homosexuel a participé et cela n’a rien apporté de plus ni à la dramaturgie, ni aux audiences.

Le programme pourrait-il être amené à évoluer ?

L’amour est dans le pré est une marque forte et ne nécessite pas de réels aménagements. M6 et Fremantle n’ont jamais reçu autant de lettres que cette saison pour le programme.

Partie 3 > Les Nannies, les jeux et le projet d’une émission sur la mode


En France, Fremantle a également connu le succès avec Oui chef ! en 2005. Aujourd’hui, Shine et BBC monopolisent le terrain des cuisines. Pourquoi Fremantle n’a pas continué à développer des programmes culinaires ?

Nous avions un accord avec la société de production de Jamie Oliver pour Oui Chef ! pour une adaptation. Le public a la possibilité de regarder des programmes sur la cuisine, mais il y en a déjà beaucoup aujourd’hui dans le paysage audiovisuel français. Mais nous travaillons actuellement sur un concept qui pourrait arriver en France.

Shine a explosé en quelques années, grâce notamment à The Voice. En France, cette société bénéficie d’un deal lui permettant d’accéder au catalogue de Talpa, créé par John de Mol. Est-il difficile aujourd’hui de mettre la main sur des marques fortes et innovantes ?

Il y a une crise créative de grands formats, qui sont moins nombreux. À cela, il faut ajouter une autre tendance. Les fournisseurs étrangers préfèrent aujourd’hui signer avec les chaînes directement, c’est le cas de Rising Star vendu par Keshet à M6. L’histoire de la télévision a déjà connu des périodes où les sociétés de production appartenant aux chaînes voulaient produire par elles-mêmes, et d’autres où elles décidaient finalement de travailler en externe. Il existe donc différentes raisons qui font qu’il est compliqué d’acquérir des formats forts aujourd’hui.

Les Nannies seront-elles de retour sur M6 ?

Une nouvelle saison des Nannies sera à l’antenne de M6 cette année. Il s’agit d’un format anglais dont M6 nous a demandé la production. La chaîne avait procédé de la même manière avec Super Nanny, produit désormais par Shine, dont elle détenait les droits qu’elle n’a pas souhaité renouveler puisqu’elle pensait que l’empreinte de Cathy était trop forte et indissociable de la marque.

Vous réalisez près de 27% de votre chiffre d’affaires avec M6, un chiffre en constante baisse. Est-ce une volonté de la part de Fremantle ?

Dès mon arrivée, une de mes priorités chez Fremantle a été de travailler avec toutes les chaînes du marché. Ce n’est un secret pour personne que nous avons un actionnaire en commun avec M6. Fremantle a fait un effort considérable pour travailler avec l’ensemble des acteurs du paysage audiovisuel et démontré qu’il n’existe aucun deal avec M6, et aucune priorité sur les formats.

« Nous travaillons sur un projet très ambitieux adapté du format américain Project Runway »

Historiquement, Fremantle est connu pour ses jeux. Est-ce toujours un axe de stratégie pour Fremantle ?

Le catalogue de jeux de Fremantle est extrêmement riche. Quand une chaîne cherche un jeu, ils viennent vers nous, car nous disposons d’une crédibilité et d’un savoir-faire dans cette catégorie.

Autre axe de développement chez vos concurrents, la fiction. Quels sont les projets de Fremantle en la matière ?

La fiction reste une envie très forte pour Fremantle France, et nous travaillons à la mettre en œuvre.

Quels sont les grands chantiers de Fremantle pour 2014 ?

Fremantle ne cesse de travailler au développement de nouveaux programmes et après avoir mis a l’antenne cette saison, avec succès, « Séduis moi si tu peux » sur W9. Les téléspectateurs pourront découvrir de nouvelles saisons d’Incroyable Talent et de Nouvelle Star. Et nous travaillons sur un projet très ambitieux adapté du format américain Project Runway (ndlr : pour D8).

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   M6   REAL TV   NOUVELLE STAR   C8   LA FRANCE A UN INCROYABLE TALENT   DIVERTISSEMENT   L’AMOUR EST DANS LE PRE   X FACTOR  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (samedi 6 mars 2021) : The Voice puissant leader, Magellan écrase Hawaii 5-0 et le PSG

Audiences TV prime (samedi 6 mars 2021) : The Voice puissant leader, Magellan écrase Hawaii 5-0 et le PSG

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (vendredi 5 mars 2021) : La meilleure boulangerie explose, DNA résiste, Les Marseillais au plus bas

Audiences TV access (vendredi 5 mars 2021) : La meilleure boulangerie explose, DNA résiste, Les Marseillais au plus bas


INTERVIEW
Lucie Fagedet (SKAM, saison 7) : « Tiffany est un personnage qu’on adore détester ! »

Lucie Fagedet (SKAM, saison 7) : « Tiffany est un personnage qu’on adore détester ! »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021