Muppets TV : premier bilan contrasté pour Cauet

lundi 27 novembre 2006 à 00:22 |
TF1

Après des années d’absence et un an d’attente, les Muppets sont de retour sur les écrans français depuis un mois. C’est le producteur et animateur Cauet qui a bénéficié de l’opportunité de réanimer les petites bêtes, tout en prêtant sa voix au personnage culte de la série, Kermit la Grenouille.

Depuis le 29 octobre, Miss Peggy, Gonzo et compagnie font donc les malins tous les dimanches sur l’antenne de TF1 comme s’ils venaient de voir le jour, mais les marionnettes sont tout de même trentenaires ! Si leur première apparition en télévision s’effectue en 1976 sur les écrans américains, c’est au Royaume-Uni qu’elles rencontrent le succès avant de s’exporter dans le monde entier. Au total, les bestioles du marionnettiste anglais Jim Henson se sont produites dans 110 pays, y compris en France dès 1977. Diffusé à l’époque sur Antenne 2, le Muppet Show séduit le public français pendant plusieurs saisons, et la voix mythique de Roger Carel en Kermit berce une génération avant de disparaître progressivement du petit écran.

Six ans après le décès de leur créateur, les marionnettes reviennent outre-atlantique en 1996 dans Muppets Tonight. Egalement diffusée en France sur Canal + et actuellement sur TPS CinéFamily le samedi à 19 heures, la nouvelle série ne rencontre pas le succès attendu. A noter qu’en marge de leurs saisons à la télévision, certains films mettent en scène Kermit et ses compagnons à intervalles réguliers. Ainsi, sortent : Noël chez les Muppets en 1992, L’île au trésor des Muppets en 1996 ou encore les Muppets dans l’espace en 1999.

En 2004, Walt Disney Company rachète les droits de la série et le bruit rode parmi les Muppets qu’elles vont reprendre du service. En France, la rencontre entre Philippe Laco, président de Disney France et le producteur Cauet aboutit sur un projet d’adaptation du Muppet Show. Contrairement au Muppets Tonight qui était une production entièrement américaine, Cauet et sa maison de production Be Aware Tivi se chargent de cette nouvelle version, sur laquelle les dirigeants de Disney ont un droit de regard.

A première vue, l’émission des Muppets a effectivement évolué sous la patte de l’animateur. Deux personnalités sont aujourd’hui conviées par la grenouille frêle et bavarde, qui déménage de son théâtre pour s’installer sur un plateau de télévision. Par ailleurs, l’équipe de Cauet reprend les voix d’une partie des personnages. Ses acolytes de toujours Cartman et Miko interprètent respectivement Scooter et Animal, mais le personnage de Miss Peggy que Cécile De Menibus convoitait pendant un temps, est finalement interprété par Franck Sportis.

Cette nouvelle version bénéficie d’une programmation quelque peu originale chaque dimanche à partir de 16h55, et tous les jours de la semaine sous la forme de « pastille » à 19 heures. Lors de sa première, Animal s’est joué de Pascal Obispo et Adriana Karembeu devant 3,2 millions de téléspectateurs, soit 27,5% de parts de marché. Une audience certes encourageante mais qui ne fait pas oublier les 4 millions d’accros à Video Gags. Cependant, les enfants répondent présents à l’appel des Muppets puisque TF1 dépasse les 40% de part de marché sur cette cible.

Mais la semaine suivante, une baisse s’amorce. Elie Semoun et Bob Sinclar s’associent aux Muppets et rassemblent 3 millions de fidèles, pour 25,4% de parts de marché. Après une remontée en 3ème semaine en compagnie de Michaël Youn et Anggun (3.3 millions et 23.9%), le 19 novembre dernier, Kermit et Peggy réalisent leur plus faible audience aux côtés de Liane Foly et David Douillet puisque 2,8 millions de téléspectateurs ont suivi leur rencontre, soit 21,5% de parts de marché. En face, la série policière DOS : Division des opérations spéciales programmée par France 2 n’oppose pourtant pas grande résistance aux marionnettes puisqu’elle réalise en moyenne 14% de parts de marché dans ce créneau horaire. Mais une nette progression se fait sentir du côté de la fiction. Ce 26 novembre, les deux programmes étaient au coude-à-coude avec seulement 100 000 téléspectateurs d’écart.

Si l’audience des Muppets s’affaiblit, Cauet et Kermit semblent néanmoins assurés de terminer leur saison de 10 épisodes. Une assurance réconfortante après une longue attente précédant leur passage à l’antenne de TF1. Régulièrement programmée puis repoussée, le Muppets TV est avant tout le fruit d’une longue négociation avec les détenteurs des droits de la série : la Walt Disney Company. Pour l’animateur-producteur Cauet, il fallait s’assurer une véritable liberté d’adaptation, tandis que les dirigeants de Disney comptaient avant tout ne pas dénaturer le show.

Attendu pour le printemps 2006, le programme était une nouvelle fois reporté par TF1. Les adeptes des marionnettes pressentaient les premiers pas de leurs vedettes pour septembre. Mais c’est finalement fin octobre qu’ils prennent place sur la grille, et ce jusqu’aux vacances de Noël. Reste maintenant à savoir si TF1 compte renouveler plus tard l’opération car aucune décision n’aurait été prise à ce jour quant à l’avenir de Muppets TV...

TF1   AUDIENCES TV   CAUET   LES MUPPET BABIES  



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Les Traîtres (M6) : Elsa Esnoult (Les Mystères de l’amour) démasquée par Delphine Wespiser (TPMP), Melococo, Bruno Sanches, Paul El Kharrat... ?

2 - L’énorme boulette de Karine Ferri sur TF1 avant son départ de Danse avec les stars

3 - Camping Paradis (TF1) : la série avec Laurent Ournac inspire les vacances des Français, « Dans tous les campings, il y a des monsieur Parizot »


INTERVIEWS

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »

# Sophie Ferjani (Tout changer ou déménager) : « Avec Antoine Blandin, Stéphane Plaza était notre cible commune »

# Jazz et Laurent Correia : « Un membre de la JLC Family, auquel personne ne s’attend, va nous quitter »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022