Nagui : tout le monde veut prendre sa place sur France 2

mercredi 20 mai 2009 à 13:07 |
F2/DR

Nagui est homme heureux. À tous les étages de l’édifice France Télévisions, son ombre plane comme une solution efficace à tous les maux. Architecte des jeux sur France 2, producteur à l’appétit gargantuesque et aux succès conquérants, l’animateur est (re)devenu indispensable aux grilles du service public, tant au déjeuner qu’à 19 heures, deux carrefours emblématiques.

À midi, pour la première fois depuis 1987 et la privatisation de TF1, France 2 réussit même l’exploit de s’imposer régulièrement face à la une. Après huit années de suprématie, Attention à la marche est à l’image d’une Tour de Pise chancelante, encore supportée par des fondations au demeurant solides. Même s’il figure toujours sur tous les guides du parfait téléspectateur, le monument à l’effigie de Jean-Luc Reichmann a pourtant bel et bien été rattrapé par la caravane Tout le monde veut prendre sa place, lancée à ses trousses depuis juillet 2006.

Jusqu’alors, la vie des jeux de midi coulait comme un long fleuve tranquille. Durant toutes les années 90, la case avait vécu au rythme du cliquetis de la roue du Juste Prix, et celui des briques de Pyramide, sur les commentaires emportés de Jean-Pierre Descombes d’un côté, et Néfertiti de l’autre. Ces deux programmes ont accompagné, sans faire de vague, ménagères et retraités jusqu’au cap du troisième millénaire. À l’aune d’un siècle nouveau, les chaînes de télévision décidaient dans un élan commun de changer la donne, imposant leurs nouveautés au public. Leurs titres ? Attention à la marche, l’éphémère Juste Euro et la Cible. Les saisons qui suivront auront été marquées par le creusement d’un fossé de plus en plus profond entre les deux concurrentes.

En juillet 2006, lasse des revers enregistrés, la direction de France 2 jetait finalement l’éponge. Exit Olivier Minne, les nouveaux plans sont signés Nagui. Habitué des plateaux survitaminés et des joutes mettant à « rude » épreuve la culture générale (le Numéro gagnant, le Coffre, la Part du lion), l’animateur entre alors en piste. Son objectif ? Contrer le grignotage permanent de Jean-Luc Reichmann, de son ancien compère de N’oubliez pas votre Brosse à dents.

Malgré des débuts difficiles, les premiers travaux d’embellissements de la mi-journée se sont avérés encourageants. Fin 2006, l’hémorragie était même quasiment stoppée. La tête relevée, Nagui traversera l’année 2007 sur rythme croissant.


Et le 6 mai 2008, le jugement est sans appel. Le couperet tombe. Nagui réalise une part de marché supérieure à TF1. Suivi par 27.1% du public, contre 26.6%, Tout le monde veut prendre sa place s’installe alors dans le fauteuil du champion, goûtant aux joies du leadership. Il ne faudra pas plus de quelques semaines supplémentaires pour que le jeu de la chaîne publique rassemble finalement plus de téléspectateurs que TF1.

Depuis, il ne se passe pas une semaine sans que la girouette Médiamétrie n’indique des vents favorables et/ou contraires, à l’un puis à l’autre. Attention à la marche et Tout le monde veut prendre sa place sont quotidiennement au coude à coude. Une tendance se confirme tout de même : jamais TF1 n’avait enregistré pareille concurrence.

Les chiffres sont éloquents : le 8 mars 2009, 2.92 millions de téléspectateurs suivaient la 35e victoire de la championne Valérie sur France 2, soit 22.6% de part de marché. Entre le 16 et le 20 mars ensuite, Tout le monde veut prendre sa place réalisait sa semaine historique, en réunissant en moyenne 27.4% du public, et surtout 25% des ménagères de moins de 50 ans.

Un mois plus tard, le 20 avril, alors que TF1 conservait 2.7 millions de fidèles, Nagui en rassemblait 2.81, représentant alors 27.5% de part d’audience. Aujourd’hui, la barre des 3 millions de téléspectateurs apparaît plus que jamais comme l’objectif à atteindre pour asseoir sa supériorité, si chèrement disputée par les deux programmes. Les équipes d’Attention à la marche ont été priées de réfléchir à quelques ajustements imaginatifs.

Fort du succès à midi, Nagui a tout naturellement été le candidat retenu en février dernier pour reprendre le flambeau du 19 heures. Déjà testé le week-end et l’été, N’oubliez pas les paroles a eu la lourde tâche de prendre la succession de Julien Courbet. Balayé par le vent comme une feuille d’automne, Service Maximum avait laissé une case à l’abandon, culminant à 10% de part de marché. Avec une dose de musique, de bonne humeur et quelques fausses notes en option, Nagui a, là aussi, su remettre du rythme à la grille.


Sans toutefois véritablement affoler Christophe Dechvanne et sa Roue de la fortune, et plus récemment Jean-Pierre Foucault et Qui veut gagner des millions, l’access de France 2 a tout de même reconquis quatre points de part de marché, en l’espace de deux mois. En mars dernier déjà, N’oubliez pas les paroles était suivi par 13.1% du public présent, dont 15.2% des ménagères de moins de 50 ans. Le 11 mai dernier, 2.43 millions d’inconditionnels permettaient toujours à la chaîne de « dépasser les moyennes habituelles de l’antenne », avec 14.1% de part de marché.

Même en prime time, le concept musical s’avère des plus fédérateurs. Déjà testé à trois reprises en première partie de soirée, N’oubliez pas les paroles y convie les vedettes, toujours pour la bonne cause. Lors de son dernier passage à 20h35, le programme était confronté à Identity, dernière nouveauté en date de TF1. Présenté par un certain Jean-Luc Reichmann, le rendez-vous de la chaîne privée avait été chatouillé les aigus grinçants d’Omar et Fred, et touché en plein cœur par la rondeur des notes suaves entonnées par Laurence Boccolini. Au final, si TF1 avait pris la tête de la soirée avec 5.11 millions de curieux, Nagui pouvait compter dans un même temps sur 4.92 millions de téléspectateurs. Avec des résultats plus qu’encourageants, N’oubliez pas les paroles devrait prochainement faire son retour en soirée.

Victorieux à l’antenne, Nagui l’est aussi en coulisse. Producteur de toutes ses émissions, il multiplie actuellement les pistes pour le compte du service public. Après avoir permis le retour dans les écrans du vétéran Sabatier l’été dernier, il produira celui de Patrice Laffont, dernier accidenté en date en provenance de Direct 8. L’ancien tenancier de Pyramide sera dès juillet aux commandes de la Liste, le nouveau jeu de France 3.

Docteur Nagui tente également actuellement de remettre sur pied le patient Julien Courbet. S’il est d’ores et déjà pratiquement acquis qu’il reprendra le 4e Duel de Tanya Young, l’ancien zorro du PAF s’est frotté au jeu des pilotes, avec le Combat des chefs (Big Boss) et En toutes lettres (The Alphabet Game). Dans sa besace, le producteur et sa société Air Prod seraient également en pleine réflexion autour du concept canadien Paquet voleur, diffusé sur Radio Canada.

Si le scandale des animateurs producteurs avait contraint Nagui à quitter l’antenne du service public à la fin des années 90, aucun obstacle ne semble aujourd’hui se dresser sur le parcours du présentateur. Après la télé-réalité et les séries, il semblerait que les jeux soient la nouvelle tendance à la mode sur les petits écrans, une discipline où il excelle. Plusieurs cases seraient d’ailleurs déjà préemptées.

FRANCE 2    AUDIENCES TV    NAGUI    DIVERTISSEMENT    TOUT LE MONDE VEUT PRENDRE SA PLACE   



ARTICLES LES + POPULAIRES

1 - Léa François (De miel et de sang, France 3) : « C’est dur de réaliser que Plus belle la vie se termine... »

2 - C8 : une fin déjà annoncée pour Y’a que la vérité qui compte, un succès après Cyril Hanouna et Touche pas à mon poste ?

3 - Alex Hugo : le retour inattendu de Samuel Le Bihan (T’en fais pas je suis là) sur France 3


INTERVIEWS

# Lorie Pester (Les Mystères de la Duchesse) : « Pour son retour dans Demain nous appartient, il faut que Lucie surprenne... »

# Juliette Tresanini : son retour dans Demain nous appartient, son arrivée dans la série Capucine...

# Exclu - Jean-Luc Azoulay : « Je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir des Mystères de l’amour »


Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022