NCIS et NIH partent à l’abordage de Star Academy

Publié le vendredi 30 septembre 2005 à 00:41
par
NCIS et NIH partent à l’abordage de Star Academy
©Paramount 

M6 se frotte les mains. TF1 perd patience. Le retour de NCIS : enquêtes spéciales n’en finit plus de défrayer la chronique avec des audiences jamais atteintes. Depuis le 2 septembre, date de la mise à l’antenne de sa saison 2 inédite, la série policière de M6 bouscule la Star Academy sur son territoire : les 15/35 ans. Pourtant, c’est TF1 qui avait remporté haut la main le round précédent, cet été, alors que la série Lost n’avait fait qu’une bouchée des rediffusions du NCIS.

C’est, en effet, à bout de souffle et sur les rotules que NCIS : enquêtes spéciales a achevé sa course cet été, sans avoir réussi à dépasser le seuil des 2 millions de téléspectateurs. Pourtant, la série phare de M6 n’avait pas habitué la chaîne à ce type de contre-performances. Produite par Donald P.Bellisario (le créateur de Magnum, Supercopter, Code Quantum et du JAG), NCIS avait tout pour réussir.

A la fois réalistes et étroitement liées à l’actualité, les enquêtes de l’agent Gibbs et de sa fine équipe ont séduit le public de M6 dès leur arrivée sur l’antenne. Les mercredis soirs de mars 2004, la série obtient près de 20% de part de marché. Un potentiel jamais démenti par la suite. Ces scores sont même surpassés en septembre de la même année lorsque la première saison atteint un record de 4,9 millions d’adeptes. Avant d’être confirmés en février 2005, mais le vendredi soir cette fois-ci, où la série est diffusée juste avant deux épisodes de « Nip/Tuck », la chaîne souhaitant asseoir une nouvelle soirée dédiée à ce format.

NCIS : enquêtes spéciales a su alors nouer une vraie complicité avec le public grâce à des personnages typés et attachants, maniant allègrement humour potache et second degré. Un cocktail fédérateur qui a permis à M6 de progresser sur l’ensemble des cibles, et essentiellement auprès des très prisées femmes de moins de 50 ans. C’est donc plutôt du côté de la programmation qu’il faut chercher des explications au récent échec estival de NCIS.

Déménagée vers la Trilogie du samedi à raison de trois épisodes par semaine, les rediffusions de M6 ne pouvaient faire face par son seul mérite et son endurance au mastodonte qu’allait lui opposer TF1. Lost, la série aux 20 millions de téléspectateurs outre-atlantique, lui a alors porté un terrible coup en rognant le cœur de cible de la Trilogie jusqu’à réaliser 60% de pdm sur les 15/34 ans. Après plus de trois diffusions en à peine un an et demi, le programme a fini par s’essouffler. Pourtant, la poule aux œufs d’or n’a pas été sacrifiée sur l’hôtel de l’audimat...

Au contraire. Pour une série américaine inédite, donc précieuse, NCIS : enquêtes spéciales a été exposée à une visibilité sans pareil, l’occasion de multiplier ses scores sur cible, d’étendre au maximum son bassin d’audience, de susciter l’addiction des fans... et de créer un effet d’attente insoutenable avant l’arrivée des épisodes inédits. Ferrés par l’ultime diffusion de l’été et cueillis à la rentrée à grand renfort de bandes-annonces, ils se devaient d’être au rendez-vous, le 3 septembre à 20h50, pour le retour de leur série dans sa case de composition. Or ce nouvel arrivage n’a pas déçu. En plus d’accueillir Tim McGee (Sean Murray), un nouvel agent intervenu à plusieurs reprises dans la saison 1 et ayant figuré au générique de la saison 6 du JAG, la 2ème saison est revenue riche d’intrigues.

Depuis, les audiences ne cessent de grimper. De 19,2 % de part de marché le 2 septembre, où elle se positionnait déjà à la deuxième place des audiences de la soirée, NCIS a même atteint les 21,7% de part de marché le 23 septembre, soit quelques 5,3 millions de téléspectateurs pour le premier épisode. Un nouveau record pour la série ! La chaîne change donc de nouveau le rythme de la programmation. Passée de trois épisodes inédits le premier soir, à deux inédits puis une rediffusion les trois semaines suivantes, NCIS : enquêtes spéciales ralentit encore la cadence pour ne plus être diffusée qu’à raison d’un inédit par semaine. Une façon de faire durer le plaisir tout en entraînant dans son sillage une nouvelle venue. Les téléspectateurs de M6 pourront ainsi découvrir dès ce soir NIH, alertes médicales, le quotidien d’une équipe (de médecins cette fois !) spécialiste des urgences sanitaires. Pendant ce temps là, Star Academy fera une nouvelle déçue. Laure, Chloé ou Maud sera exclue de l’aventure, made in TF1. Telle est la loi de Star Academy...

  ON VOUS RECOMMANDE  

TF1   M6   SERIES TV   NCIS : ENQUETES SPECIALES   NIH : ALERTES MEDICALES  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (mercredi 16 juin 2021) : M6 devant les adieux d’Esprits criminels avec Italie / Suisse, Arte au top

Audiences TV prime (mercredi 16 juin 2021) : M6 devant les adieux d’Esprits criminels avec Italie / Suisse, Arte au top

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV Access (mardi 15 juin 2021) : Demain nous appartient survolté, N’oubliez pas les paroles en échec, Quotidien très affaibli

Audiences TV Access (mardi 15 juin 2021) : Demain nous appartient survolté, N’oubliez pas les paroles en échec, Quotidien très affaibli


INTERVIEW
Benjamin Garnier (Un si grand soleil) : « Jonathan ne sait jamais s’arrêter... Florent le tiendra toujours pour responsable »

Benjamin Garnier (Un si grand soleil) : « Jonathan ne sait jamais s’arrêter... Florent le tiendra toujours pour responsable »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2021