Nicolas Canteloup (C’est Canteloup) : « Emmanuel Macron dégage de l’autorité et un côté juvénile »

Publié le lundi 9 octobre 2017 à 16:51
par
Nicolas Canteloup (C’est Canteloup) : « Emmanuel Macron dégage de l’autorité et un côté juvénile »
©Renaud Corlouer/TF1 

Après une longue pause, C’est Canteloup fera son grand retour ce lundi 9 octobre sur TF1. Nikos Aliagas et Nicolas Canteloup passeront en revue l’actualité de la journée écoulée juste après le 20 heures et la série Nos chers voisins à 20h50. Les deux complices officieront dans un nouveau décor.

Pour le premier numéro de la saison, C’est Canteloup proposera une spéciale Emmanuel Macron. Nicolas Canteloup reviendra à sa manière sur les premiers mois de l’ex-ministre de François Hollande à l’Elysée. L’humoriste, qui officie dans la matinale d’Europe 1, évoquera les dossiers brûlants du gouvernement d’Edouard Philippe, la multiplication de mouvements sociaux ou encore les rapports de force de l’opposition.

Dans un entretien accordé à TV Mag, Nicolas Canteloup s’est montré optimiste pour son retour sur de TF1. « C’est mon petit luxe de faire ma rentrée un peu après les autres. Cela demande du temps de trouver les bonnes séquences et les idées de sketchs qui vont avec », a-t-il expliqué, tout en assurant avoir confiance en ses équipes. Alors qu’il a perdu des personnages forts comme François Hollande, Nicolas Sarkozy et François Fillon à la dernière présidentielle, l’humoriste a estimé que les nouveaux du gouvernement Philippe allaient rapidement se démarquer à travers des boulettes. « Le citoyen que je suis a envie que la France aille mieux », a-t-il souligné.

Concernant Emmanuel Macron, Nicolas Canteloup a indiqué qu’il dégageait de l’autorité, tout en gardant « quelque chose de juvénile ». Selon lui, Nikos Aliagas contribue sensiblement au succès de C’est Canteloup . « Il me fait penser au personnage de PPD dans Le Guignols. Au début, il était là pour passer les plats. Maintenant, il a pris de l’épaisseur dans le programme et a son regard propre », a-t-il précisé, avant d’ajouter : « Avec lui, je me sens en famille ». L’humoriste a profité de l’entretien pour rappeler son attachement à la matinale d’Europe 1.

TF1   C’EST CANTELOUP   NIKOS ALIAGAS   DIVERTISSEMENT   REVUE DE PRESSE  



AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (dimanche 15 mai 2022) : La chute du président régale TF1, Capital (M6) plus fort que Max Libermann (France 3)

Audiences TV prime (dimanche 15 mai 2022) : La chute du président régale TF1, Capital (M6) plus fort que Max Libermann (France 3)


INTERVIEW
Sophie Le Tellier (Un si grand soleil, France 2) : « J’espère que Claire pardonnera à Hélène... et que Janet comprendra »

Sophie Le Tellier (Un si grand soleil, France 2) : « J’espère que Claire pardonnera à Hélène... et que Janet comprendra »







Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2022