October Road : la série victime des Experts Miami

Publié le lundi 13 octobre 2008 à 12:21
par
October Road : la série victime des Experts Miami
©DR 

Dès ce lundi 13 octobre 2008, October Road débarque sur Série Club, en exclusivité. Au casting, une pléiade de stars du petit écran, que les séries-philes ne manqueront pas de reconnaitre. Ainsi, Bryan Greenberg, le Jake de Peyton des Frères Scott, partage l’affiche avec Laura Prepon, ancienne rousse devenue blonde pour l’occasion, et ayant fait chavirer le cœur d’Eric, dans That’s 70’s Show, et Geoff Stults, alias Ben de 7 à la maison. Un trio de choc, rencontré par Toutelatele.com dans le cadre du Festival de Télévision de Monte-Carlo...

« La série parle d’une petite ville du Massachusetts » explique Bryan Greenberg, alias Nick Garret, « héros » d’October Road. « Mon personnage part, à l’origine, en Europe pour 6 semaines, et ne revient que 10 ans plus tard ! ». La raison de cette absence : l’écriture d’un livre, sur la vie dans une petite ville, qui rencontre un énorme succès. Nick devient alors un écrivain célèbre, jusqu’au jour où l’homme se retrouve en manque d’inspiration. « Mon personnage revient donc sa ville natale, afin d’enseigner au collège. » Mais l’accueil de ses proches se veut glacial : « Nick réalise très vite qu’ils ne sont pas super heureux de le voir ! », explique l’interprète. D’autant qu’un autre paramètre entre en ligne de compte : « Son ex-copine (interprétée par Laura Prepon, ndlr) a un fils de 10 ans, qui ressemble beaucoup à Nick... ».

Commence alors un travail de reconquête, de ses proches d’abord, mais également de reconstruction de soi. « Son départ était dû à la mort de sa mère, deux ans auparavant, et la promesse qu’il lui a faite de vivre sa vie à fond. En Europe, il s’est rendu compte qu’il avait besoin de se séparer des gens qu’il aimait, pour réfléchir, respirer. Et il lui a fallu 10 ans pour réaliser que cette ville fait ce qu’il est. Qu’il lui appartient... » continue Bryan Greenberg.

Une expérience vécue par l’acteur, qui a, comme son personnage, grandi dans une petite ville. « Je suis parti à New-York pour commencer ma carrière. Et quand j’y retourne, je suis à chaque fois fasciné par les changements qui se sont opérés. On a tendance à penser que quand on quitte un endroit, il reste le même, que l’on peut continuer sa vie sans que rien ne change. Mais c’est impossible ! » s’amuse l’acteur. Un sentiment que ne partage pas son acolyte Geoff Stults : « Pour ma part, mes relations avec mes amis sont toujours restées les mêmes. La seule chose qui est bizarre, c’est la façon dont les gens vous perçoivent. »


« Starisés » par leurs rôles dans leurs différentes séries, les trois acteurs se sont rencontrés sur le plateau. « Lorsque Laura et moi avons tourné notre première scène ensemble, nous ne nous connaissions pas » explique Bryan Greenberg. « Nos personnages se revoyaient pour la première fois en 10 ans. J’avais très peur du résultat, car il fallait impérativement qu’une alchimie se passe ! »

Fort heureusement, entre les deux, le courant est parfaitement passé : « J’ai su, à ce moment-là, que j’avais fait le bon choix, que ça allait fonctionner à merveille ! » sourit l’acteur, tandis que son acolyte acquiesce à son tour. La suite ne fut, selon lui, qu’un enchaînement de bons moments : « Les moments les plus sympas, je les ai passés à Atlanta, pour le tournage des six premiers épisodes. On ne se connaissait pas, on a commencé à se découvrir, et c’était intéressant de voir comment évoluaient les relations entre nous tous, d’âge, d’horizon, de sexe différents... J’ai travaillé sur plusieurs séries, et ça peut paraitre très « cliché », mais je n’ai pas ressenti de jalousie ou de sentiments négatifs sur le tournage de celle-ci. » Une façon de faire comprendre que ce n’était pas le cas sur celui des Frères Scott ? L’homme n’en dira rien...

La suite, elle, est moins joyeuse : après une deuxième saison en deçà des espérances en terme d’audience, l’October Road se voit fermée... En cause, selon les trois acteurs : le changement de jour de diffusion. « Pour la première saison, nous étions juste après Grey’s Anatomy » explique Laura Prepon, « Et ça marchait super bien ! Mais pour la seconde saison, nous avons été programmés le lundi soir, à 22 heures, au lieu du jeudi. Et là, ce fût plus dur, face aux Experts : Miami... » Il n’en fallait pas plus à la chaîne pour annuler la série.

Pour Bryan Greenberg, cette baisse d’audience n’est en aucun cas due à l’absence de popularité de la série : « Lors d’une conférence, j’ai demandé qui avait regardé la série à la télévision, peu on levé la main. Mais lorsque j’ai demandé qui avait regardé les épisodes on line, de très nombreuses mains se sont levées ! » Si le résultat est le même, et si certaines questions restent en suspens de par l’arrêt brutal de la série, le trio a tout de même un projet : « Tourner des scènes, pour un DVD ou Internet, afin de boucler la boucle, en quelque sorte ». Et ce, dans l’intérêt des fans, mais également, du propre aveu de Bryan Greenberg, Laura Prepon et Geoff Stults, « pour nous, car nous nous sommes beaucoup investis dans cette aventure ».

  ON VOUS RECOMMANDE  

SERIES TV   CABLE / SATELLITE / ADSL   LES EXPERTS : MIAMI   SERIE CLUB   OCTOBER ROAD  

LE BUZZ TOUTELATELE


AUDIENCES TV PRIME TIME
Audiences TV prime (lundi 3 août 2020) : Camping Paradis sublime TF1, Motive respire sur France 2

Audiences TV prime (lundi 3 août 2020) : Camping Paradis sublime TF1, Motive respire sur France 2

AUDIENCES TV ACCESS
Audiences TV access (lundi 20 août 2020) : N’oubliez pas les paroles relègue Demain nous appartient, le 19/20 en tête

Audiences TV access (lundi 20 août 2020) : N’oubliez pas les paroles relègue Demain nous appartient, le 19/20 en tête


INTERVIEW
Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »

Damien Tison (Affaire conclue) : « Quand j’aime vraiment un objet, rien ne m’empêche de l’avoir »






Equipe - Publicité - Recrutement - Contact - Mentions légales

Audiences TV : Médiamat-Médiamétrie - tous droits réservés Médiamétrie | Hébergement : Oxeva

©Toutelatele.com - tous droits réservés - 1998/2020